Profitez des offres Memoirevive.ch!
Gratuit ou pas ?

Aujourd'hui j'ai envie non pas de relancer le débat, mais d'apporter quelques rélexions et quelques faits basés sur mon expérience.

La petite histoire

Voici maintenant 6 ans que j'ai commencé à publier mes logiciels, d'abord ici même (ici, , et ), puis de manière plus vaste via des sites comme MacUpdate et Versiontracker.

Comme vous le savez certainement, aussi bien CocoaBooklet que PDFLab ou SmallImage sont gratuits. Gratuits, mais pas libre (c'est-à-dire que le code source n'est pas public).

Suite à plusieurs demandes, j'ai mis en place un système de dons, via Paypal pour que ceux qui le désirent puissent m'offrir une obole, du montant de leur choix.

Ces dernières années, des changements professionnels, mais aussi une certaine lassitude m'ont contraint à ne plus toucher à mes logiciels et à plus ou moins les laisser en plan.

La dernière mise à jour de PDFLab date de mai 2007, celle de SmallImage de juin 2006 et celle de CocoaBooklet de mars 2006. Waterloo, morne plaine...

Il faut dire que rien ne me poussait vraiment à investir du temps sur ces logiciels puisqu'ils restaient compatibles avec toutes les mises à jour de MacOS X et que les quelques soucis qui m'étaient rapportés par les utilisateurs sont toujours restés impossibles à reproduire chez moi.

Étrangement, les dons, même s'ils se faisaient plus rares, continuaient à venir.

Aujourd'hui

L'arrivée de Snow Leopard a passablement changé la donne. L'OS 64-bit d'Apple a supprimé la couche Cocoa-Java, rendant mes logiciels incompatibles avec ce système. Cela, François vous l'avait relaté.

Alors si ça, ce n'était pas une bonne raison pour moi pour reprendre la programmation et me remettre à mes logiciels…

Je me suis donc attelé à la tâche et j'ai déjà publié une version bêta de SmallImage. Elle est fonctionnelle, si ce n'est quelques petits bugs (Puzzo est très très forte pour trouver plein de bugs dans une application que vous croyiez terminée).

PDFLab est évidemment le plus gros morceau et je suis plutôt satisfait du résultat auquel je suis arrivé aujourd'hui. Je pense pouvoir mettre en ligne une version bêta très bientôt.

Une fois PDFLab terminé, CocoaBooklet devrait venir assez rapidement.

Alors, gratuit ou pas ?

J'ai mis beaucoup de temps à refaire PDFLab (je n'ai d'ailleurs pas fini). Je ne me suis pas contenté de refaire le code, comme avec SmallImage, mais j'ai tout repris depuis le début, avec une nouvelle interface, une nouvelle architecture modulaire grâce à laquelle il sera aisé de rajouter des fonctionnalités, etc.

Alors évidemment, ça me titille… Je le laisse gratuit ou je le rends payant ?

S'il devient payant, son prix sera d'au maximum $9.90, soit environ 10 CHF ou 7€.

Mais ce n'est pas une décision facile à prendre, il y a plusieurs considérations à prendre en compte :

  1. Mise en place d'un système de numéro de série
  2. Légalité
  3. Demande ? Les utilisateurs sont-ils prêts à payer ?
  4. Support et Évolution

Protection et légalité

Le premier point, la mise en place d'un système de protection, ne me fait pas trop peur. Il existe un outil pour développeur, gratuit, qui offre cette fonctionnalité: AquaticPrime.

Le deuxième point est déjà plus délicat. J'utilise parfois des bouts de code mis à disposition par d'autres développeurs (comme par exemple pour la fonctionnalité de SmallImage qui permet de rajouter ou de supprimer une icône à un fichier, qui utilise le code source IconFamily). Je dois donc m'assurer que cela est fait dans le respect de la licence sous laquelle ces morceaux de code sont distribués.

Demande

Le troisième point est évidemment le plus hasardeux. Les utilisateurs sont-ils prêts à investir de l'argent pour ce logiciel ? Le fait qu'un logiciel gratuit a du succès lui garantit-il un succès commercial ? Le prix n'est-il pas trop élevé ?

Il est très difficile de savoir combien il y a d'utilisateurs de mes logiciels. Je peux connaître le nombre de téléchargement depuis MacUpdate (MU) ou Versiontracker (VT). Si je regarde uniquement la dernière version de chacun de mes logiciels, cela représente:

  • SmallImage: 9'250 (MU) + 12'200 (VT) = 21'450 téléchargements
  • CocoaBooklet: 14'600 (MU) + 12'900 (VT) = 27'500 téléchargements
  • PDFLab: 30'700 (MU) + 41'300 (VT) = 72'000 téléchargements

Au total, il y a donc eu environ 120'000 téléchargements de mes logiciels sur ces deux sites.

Cela est évidemment approximatif puisque des utilisateurs peuvent avoir téléchargé le logiciel plusieurs fois, mais aussi parce qu'ils ont pu se procurer le logiciel depuis d'autres sources (mon site internet, des CD-Rom de MacWorld, d'autres sites internet).

Au niveau des revenus, grâce à Paypal, je suis en mesure de faire quelques analyses sur l'historique des dons qui ont été faits pour mes logiciels.

Commençons par la proportion de revenus rapportés par chacun de mes logiciels :

image

On y voit que le plus grand succès, c'est PDFLab qui totalise 68% des revenus, suivi de CocoaBooklet (27%) et de SmallImage (5%).

Voici ensuite les revenus cumulatifs pour mes trois logiciels :

image

Revenus cumulatifs pour SmallImage

image

Revenus cumulatifs pour CocoaBooklet

image

Revenus cumulatifs pour PDFLab

À chaque fois que la courbe devient plus pentue, plus verticale, cela signifie qu'il y a eu une plus grande somme donnée pendant cette période. Cela peut être dû soit à un gros don, soit à plus de petits dons.

L'annonce d'une nouvelle version, indiquée sur ces graphes, provoque en général une telle augmentation des dons. Les autres augmentations peuvent être dues à un article dans la presse écrite ou sur internet.

On remarque que PDFLab a apporté un revenu très constant, de même que CocoaBooklet même s'il présente quelques périodes de "flottement". SmallImage est plus chaotique, mais c'est aussi dû à l'offre beaucoup plus élevée dans ce secteur.

Il est intéressant d'étudier alors la "taille" des dons qui ont été faits, car cela va donner une idée de la somme que les gens sont prêts à payer :

image

Histogramme des dons pour SmallImage

image

Histogramme des dons pour CocoaBooklet

image

Histogramme des dons pour PDFLab

Pour SmallImage, la majorité des dons était de 5 €, suivis de près par les dons à 10 €. Le plus gros don était de 25 €.

Pour CocoaBooklet, la majorité des dons était de 10 € suivis de près par les dons à 5 €. Le plus gros don était de 35 €.

Enfin, pour PDFLab, les dons à 10 € et 5 € sont pratiquement à égalité. Par contre, on remarque qu'il y a beaucoup plus de petits dons à 2 € (une soixantaine). Le plus gros don quant à lui se monte à 50 € !

Le juste prix pour PDFLab et CocoaBooklet semblerait donc se trouver aux alentours de 10 € alors qu'il serait plutôt de 5 € pour SmallImage. Mais évidemment, tout cela n'est pas si simple.

Tous les utilisateurs ayant fait un don en dessous de ces valeurs seraient-ils prêts à payer un peu plus si je ne leur donnais pas le choix ? Cela représente tout de même 370 utilisateurs, soit un peu plus de 50% des donateurs !

Et ceux qui ont payé plus ? Cela représente 20% des donateurs pour lesquels je "perdrais" de l'argent.

L'ensemble de tous les dons pour mes logiciels représente un total de 716 utilisateurs. À cela s'ajoutent tous les dons qui n'étaient pas destinés à un logiciel en particulier. En effet, Paypal permet de faire un don sans pour autant spécifier un logiciel ou une raison. Il faut donc ajouter à ces 716 utilisateurs, 115 autres donateurs qui n'ont pas précisé pour quel logiciel ils faisaient un don.

Si on met en relation ce chiffre avec celui du nombre de téléchargements, on peut donc dire que seul 0.7% des téléchargements ont généré un don. Autant dire que ce n'est pas brillant.

Donc la question se pose : et ceux qui n'ont rien payé, seraient-ils prêts à payer quelque chose s'ils n'en avaient pas le choix ?

Support

Enfin, le dernier point n'est pas des moindres.

Comme je le disais, les dernières versions de SmallImage et de CocoaBooklet datent de début 2006, tandis que celle de PDFLab date de début 2007.

Je n'ai plus touché mes logiciels pendant plus de deux à trois ans. J'ai eu de la chance, car ils ont continué à plutôt bien fonctionner sur les différentes versions de MacOS X, jusqu'à la sortie de Snow Leopard.

Parfois, un utilisateur me signalait qu'un de mes logiciels ne fonctionnait pas sur sa machine. J'avoue ne pas avoir toujours eu le temps de répondre à ces requêtes et encore moins d'avoir essayé de comprendre le problème.

Même si cette situation me désolait, je n'avais tout simplement pas le temps, ni la motivation de m'y remettre.

Ce privilège de la paresse (appelons-le comme ça), je l'ai relativement bien vécu justement parce que mes logiciels étaient gratuits. Je les avais à l'origine conçus pour un usage personnel et je ne me sentais pas redevable puisque je n'obligeais personne à les utiliser et encore moins à les payer. De plus, les alternatives (souvent onéreuses, certes) existent.

Tout ça pour dire que si mes logiciels devenaient payants, c'est un luxe que je ne pourrais plus m'offrir. Je me sentirais redevable et devrais m'engager à supporter tous mes utilisateurs.

Or ceci n'est pas une mince affaire. Pourquoi un logiciel fonctionne-t-il chez 98% des gens, mais pas chez les 2% qui restent ? Comment résoudre un problème qui n'apparaît sur aucune de mes machines ? Comment assurer une compatibilité avec un grand nombre de versions de système différentes ? Pour un développeur indépendant, possédant un parc de machines restreint (3 dans mon cas), cela devient vite le cauchemar.

Certes, "tout travail mérite salaire" comme on aime à me le rappeler, mais parfois faire en sorte qu'un logiciel fonctionne pour 2% des utilisateurs demande plus de travail que pour le faire fonctionner pour 98%. Si mon logiciel est gratuit, je pourrais allègrement ignorer ces malheureux 2%.

Enfin, il y a la question du support quotidien. Vous n'imaginez pas combien d'emails je reçois de personnes qui n'ont pas compris comment tel ou tel outil fonctionnait. Avec un travail à plein temps il m'est quasiment impossible de répondre à tous ces emails. Là encore, c'est un travail que je devrais assurer si le logiciel était payant.

Conclusion

J'espère avoir réussi à vous faire comprendre mon dilemme. Oui, je suis très content de mon nouveau PDFLab et j'estime qu'il mériterait d'être payant. Mais les implications sont telles qu'aujourd'hui je ne suis pas en mesure de décider quelle est la bonne décision à prendre.

Post-scriptum

Au-delà des considérations financières, il est intéressant de voir d'où proviennent les dons.

Voici un graphique des dix pays d'où sont originaires le plus grand total de dons:

image

En rouge, on voit la répartition des dons. Sans surprise, la plus grande somme de dons vient des États-Unis, suivi de la France et de l'Allemagne.

Mais ces chiffres ne me semblaient pas tout à fait honnêtes, puisqu'il y a évidemment beaucoup plus d'habitants dans ces pays qu'en Suisse par exemple. L'idéal serait donc de pondérer ça par le nombre d'utilisateurs de Mac dans chacun de ces pays. Comme je n'ai pas cette information, j'ai décidé de pondérer par le nombre d'habitants.

Le résultat, ce sont les barres bleues. Comme quoi, l'adage que "nul n'est prophète en son pays" ne se vérifie pas dans mon cas.

Post-post-scriptum

Parmi tous les emails que j'ai reçus concernant l'incompatibilité de mes logiciels avec Snow Leopard, j'en ai reçu plusieurs d'utilisateurs qui me disaient qu'ils avaient acheté un de mes logiciels au prix de $2.99 et qui n'étaient donc pas contents que ça ne fonctionne plus.

Évidemment, j'ai sauté au plafond ! En faisant une recherche, je suis effectivement tombé sur ce site qui "vend" mes logiciels.

Alors, ils sont malins les gars, ils vendent une version "garantie sans virus" ! La bonne blague !

Je dois dire que je me demande si c'est légal...

Si quelqu'un a une idée, je suis preneur.

27 commentaires
1)
Guillôme
, le 28.01.2010 à 00:47
[modifier]

Tout d’abord Fabien, félicitations pour tes logiciels et pour en avoir fait bénéficier le plus grand nombre.

Personnellement, j’ai été étonné par la quantité de téléchargement que tu mets en avant, je pensais que ce serait beaucoup plus… comme quoi. Mais ça reste très important quand même ;)

J’ai aussi été étonné que ce soit PDFLab qui soit le plus populaire alors que je trouve que sur Mac on est plutôt bien servi en fonctionnalités pdf et en logiciel base unix traitant le pdf… D’ailleurs, je m’interroge toujours sur l’avenir de PDFLab face à Aperçu qui permet déjà un bon nombre de traitements sur les pdf (suppression, ajout, réorganisation, assemblage… de pages pdf).

Personnellement, celui que je trouve le plus original, c’est CocoaBooklet. Malheureusement, quand j’en ai eu besoin, ça a fait boum car la librairie que tu utilises ou ton code gérait mal la mémoire et ça ne pouvait pas traiter l’intégralité du document haute résolution de 28pages (700Mo).

SmallImage a beaucoup de concurrent. Moi personnellement, j’utilise GraphicConverter ou Imagewell ou encore d’autres petits trucs suivant l’humeur ;)

Je dois donc m’assurer que cela est fait dans le respect de la licence sous laquelle ces morceaux de code sont distribués.

Apparemment ce n’est pas anodin, le code source que tu utilises pour PDFLab est en AGPL, c’est à dire qu’il est libre uniquement pour un usage non commercial…

Le troisième point est évidemment le plus hasardeux. Les utilisateurs sont-ils prêts à investir de l’argent pour ce logiciel ? Le fait qu’un logiciel gratuit a du succès lui garantit-il un succès commercial ? Le prix n’est-il pas trop élevé ?

Personnellement, je pense que les premières questions à se poser avant celle là sont : est-ce que tu fais ces logiciels pour toi ou pour les autres? Est-ce que faire ces logiciels est une contrainte/du travail? Veux-tu tester la commercialisation pour envisager des revenus dans cette nouvelle activité ou une reconnaissance de ton travail?

Apparemment, à la lecture de ton introduction, je pencherai par autres/contraintes/revenus plutôt que moi/plaisir/reconnaissance.

Dans ce cas, fonce et commercialise avec ce qui va avec ou alors arrête tout. L’entre deux ne sera que source de frustration à mon avis.

J’espère avoir réussi à vous faire comprendre mon dilemme. Oui, je suis très content de mon nouveau PDFLab et j’estime qu’il mériterait d’être payant. Mais les implications sont telles qu’aujourd’hui je ne suis pas en mesure de décider quelle est la bonne décision à prendre.

Effectivement, c’est un choix difficile d’autant que le travail pour supporter un logiciel est colossal!

Mais si jamais tu devais rester en gratuit alors réfléchit à l’option d’ouvrir le code avec une licence qui te convient, cela te permettrait alors de bénéficier de la communauté pour mettre à jour le produit et faire le support ;)

En tout cas, article très intéressant d’autant plus que tu donnes des chiffres, et ça, c’est très utile pour tous les gens qui font des logiciels sur le temps de loisir et veulent avoir des référentiels…

Merci, et j’espère que les commentaires seront constructifs et t’aideront à prendre une décision sur la suite de l’aventure ;)

Alors, ils sont malins les gars, ils vendent une version “garantie sans virus” ! La bonne blague !

Je dois dire que je me demande si c’est légal…

Je pense que non, si tu en as le courage et que tu es prêt à sacrifier quelques francs suisse, ça vaudrait le coup que tu fasses valoir tes droits…

2)
Harakhtes
, le 28.01.2010 à 01:48
[modifier]

Très beau poste! D’ailleurs j’ai créé un compte tout spécialement pour rédiger ce commentaire. Je ne suis pas très doué pour écrire je l’avoue. Quoiqu’il en soit, félicitations Fabien pour ce site que j’ai découvert il y a quelques années et auquel je suis abonné, guettant la moindre news.

En ce qui concerne tes logiciels, j’utilisais de temps en temps PDFLab et surtout CocoaBooklet. Je ne m’y connais pas trop en programmation mais il est vrai que j’ai rencontré les problèmes d’incompatibilité avec Snow Leopard et le fait que CocoaBooklet ne traite pas certains PDF volumineux.

Pour ce qui est de la non gratuité des logiciels, je suis complètement pour. En général je fais un don de 5 à 10 euros pour les gratuiciels que j’utilise (surtout lorsque le logiciel le notifie – genre ffmpeg). En effet, on ne fait un don qu’une fois qu’on a utilisé le logiciel (en général). Il faut donc susciter le don à chaque démarrage du logiciel par des notifications avec un lien pour rediriger vers la page du don). Enfin, le fait d’avoir intégré un bouton Paypal “d’achat par don” au site est une meilleure initiative que le bouton “Faire un don” classique. Ce sont des suggestions qui peuvent stimuler les dons au cas où le choix de faire payer les logiciels ne serait pas retenu.

Dans le cas contraire, je serais prêt à payer 12 à 15 euros pour PDFLab avec l’ajout d’une fonctionnalité de preview des pages à (dé)sélectionner et 7 à 10 euros pour CocoaBooklet avec la prise en charge de fichiers plus volumineux. Je ne peux proposer des tarifs que pour les logiciels que j’ai utilisé. Ceci à titre indicatif.

Enfin, pour ce qui est du site qui “vendrait” tes logiciels, j’y ai fait un petit tour et ce qu’ils font est à la limite de la légalité. En fait, il ne vendent pas tes logiciels mais le service de téléchargement de tes logiciel à partir d’un serveur garanti “viruses free”. Je ne connais pas la législation Suisse mais il me semble que tu peux interdire le fait d’héberger tes logiciels sur leurs serveurs privés du fait que tes logiciels ne sont pas “libres”. A voir…

Pour le reste, je n’ai rien à rajouter au commentaire de Guillôme que je trouve complet.

Encore merci pour ton site et tes logiciels si pratiques. Bonne continuation!

Thierry

3)
François Cuneo
, le 28.01.2010 à 07:29
[modifier]

Hello!

Je suis en train de faire le chemin inverse. N’ayant plus le temps de mettre à jour mes programmes, je vais je pense rapidement les rendre gratuits.

En ce qui te concerne, je ne sais pas.

Pas de réponse toute faite.

Cela dit, que vas-tu faire de ceux qui ont “donné” pour tes logiciels? Une mise à jour moins chère?:-)

Merci pour toutes ces questions posées et pour les futures réponses.

4)
Nept
, le 28.01.2010 à 07:55
[modifier]

C’est rigolo, à l’instant où j’écris ce commentaire, le site vendeur dont question ne répond plus…

Sinon, je suis assez d’accord avec Harakhtes : insère une alerte “faire un don” de temps à autres dans le soft (s’il reste sur un principe de donation-ware). Perso, je n’y penses souvent pas, et une alerte (désactivable parexemple comme je ne sais plus quel soft via une case à cocher “j’ai donné”) m’y ferais penser pour les softs que j’utilise couramment.

Bon choix à toi

6)
Sparhawk
, le 28.01.2010 à 09:30
[modifier]

J’ai utilisé PDF Lab quelques fois, mais uniquement pour déverrouiller un PDF dont je voulais récupérer le contenu (mise en page de documents techniques). J’aurais pu demander le mot de passe au fournisseur, mais avec PDF Lab, pas besoin d’attendre la réponse, c’est plus simple. J’ai installé Snow Leopard à sa sortie et je découvre en lisant cet article qu’il n’est pas compatible. Je ne m’en étais même pas rendu compte. Serais-je prêt à payer et combien? Vu toutes les fonctions de ce logiciel, c’est clair que 10 € ce n’est pas trop. Mais comme j’utilise la CS4, je n’en ai pas besoin, juste la fonction de décryptage. Et là, je suis réticent à mettre 10 €, surtout que je peux le faire par d’autres moyens. Par contre, ne serait-il pas possible de sortir une petite application ne comportant que cette fonction (en donationware ou faible montant) ou un système de licence à 2 niveaux?

7)
cerock
, le 28.01.2010 à 10:11
[modifier]

Pour ma part, je n’ai rien contre le fait de payer une somme “abordable” pour un petit logiciel qui me rend bien service. D’ailleur Apple l’a très bien comprit avec son AppStore. Je suis un affreux, mais les dons, je ne sais jamais combien mettre je trouve plus facile quand l’auteur donne une idée. J’avais a l’époque mis à disposition un petit soft d’électronique, je l’avais mis un Postcardware. C’est aussi une forme forte sympatique d’être remercier ;-)

@François, je vais donc attendre encore un peu, car je n’ai jamais osé te demander un duplicata de mon no de série de cukydata, et oui j’ai réussi a perdre ton email (malgré time machine et compagnie). Comme ça je pourrais peut-être un jour mettre a jour la machine de la classe de ma femme ;)

8)
Tom25
, le 28.01.2010 à 11:34
[modifier]

Je ne connaissais pas ce site qui vend le travail des autres.
Ces enc… se graissent en disant au gens que s’ils téléchargent depuis LEUR site ils seront garanties qu’il n’y a pas de virus en sous-entendant que s’ils le téléchargent depuis une autre source, nos sites, ils risquent de chopper des virus !

Moi j’vais voler des CDs de Johnny, et je vais les vendre sur le marché. Je dirais aux bardots que je les ai passés à l’alcool et qu’ils sont garanties SANS grippe A H1N1. Que ceux vendus à la FNAC risquent d’être contaminé !

Put… de n… de D… de bord… de mer… que ça me fout en rogne !!!

9)
Ant
, le 28.01.2010 à 11:44
[modifier]

Très jolie article!

Je comprends ton dilemme… Pas en temps que développeur, mais en temps qu’utilisateur!

Je vais être franc… je me suis posé la question si pdflab devenait payant, et bien je ne sais pas!

Je sais, ce n’est pas très “cool”, mais je me dis toujours qu’en cherchant sur le net, je trouverai un autre utilitaire gratuit!

Donc, je pense que je le payerai SI il n’y a pas une équivalence gratuite…

Voilà ma réflexion personnelle!

Ant

10)
Tom25
, le 28.01.2010 à 11:57
[modifier]

Pour ceux que ça intéresse, je colle ci-dessous ce que j’ai reçu en don depuis que j’ai mis en place le système Donationware sur mes 10 programmes, soit depuis septembre 2009. Il faut retirer à ces chiffres les commissions Paypal, 20 à 60 cts par don suivant montant car fixe + pourcentage. Les dons sont surtout tombés au début, puis à noël. Si je faisais une courbe sur la durée ça baisserait fortement.
8 dons de 1 €
5 dons de 2 €
16 dons de 3 €
2 dons de 4 €
20 dons de 5 €
193 dons de 6 €
2 dons de 7 €
3 dons de 8 €
27 dons de 10 €
9 dons de 12 €
6 dons de 15 €
2 dons de 18 €
4 dons de 20 €

Je ne développe en C xCode comme Fabien, qui est gratuit (pas Fabien, xCode) mais en RealBasic. Ce dernier est bien plus simple mais payant, 200 € par an.

Je suis évidement un peu plus stressé par les requêtes des utilisateurs depuis que je reçois des dons. Mais j’ai très très peu de bug, quasiment pas même. Et RealBasic gère les évolutions, il me suffit souvent de recompiler mes applications.

Toutefois, un utilisateur fait un don APRES avoir testé. Et si nous, développeurs, ne pouvons décemment pas abandonné une application juste après avoir reçu des dons, un utilisateur ne peut pas exiger un fonctionnement irréprochable sur 30 ans après avoir donné quelques €.

Tous mes programmes sont Donationwares Fabien, cela répond à ta question ? :•) .

11)
jibu
, le 28.01.2010 à 12:01
[modifier]

Comme tu présentes ça, ça me paraît clair qu’il te faut rester gratuit (donationware donc)…. si j’ai bien compris…

Rapport à ce que dit Guillaume et pdflab qui est remplacé par apercu pour les manip sur les pdf… Pour ma part, je n’arrive pas à ajouter des pages d’un document à un autre, je ne vois que pdflab pour ça.

12)
Tom25
, le 28.01.2010 à 12:08
[modifier]

Par pays :
Allemagne : 92
Etats-Unis d’Amérique : 57
France : 34
Italie : 27
Suisse : 19 (dont ? de membre de Cuk :•) , merci à vous)
Royaume-Uni : 13
Pays-Bas : 11
Canada : 10
Espagne : 10
Belgique : 6
Autriche : 5
Australie : 4
Divers : 20

Mes programmes, les deux pour lesquels je reçois majoritairement des dons, sont traduits en Français, Anglais, Allemand, Italien et Espagnol.

Edit : Il y a quelques dons < 1 € et quelques approximations d’où l’écart si on fait la somme des dons de chaque stat.

13)
benoit
, le 28.01.2010 à 12:12
[modifier]

En fait le site propose la version totalement gratuite “mais on ne sait pas d’ou cela vient, si ca marche tout le temps, a vos risques et périls, etc…etc…” et la version payante garantie

14)
Guillôme
, le 28.01.2010 à 12:43
[modifier]

Rapport à ce que dit Guillaume et pdflab qui est remplacé par apercu pour les manip sur les pdf… Pour ma part, je n’arrive pas à ajouter des pages d’un document à un autre, je ne vois que pdflab pour ça.

Tu ouvres tes 2 pdf avec aperçu. Tu sélectionnes toutes les pages ou une partie dans le tiroir latéral des vignettes et tu copies (Pom-A puis Pom-C), tu places le curseur à l’endroit d’insertion dans le tiroir latéral des vignettes du pdf cible et tu sauves le pdf ainsi créé.

15)
Anne Cuneo
, le 28.01.2010 à 12:54
[modifier]

Je signale que depuis le 15 décembre on peut commander la revueCulture en jeu dont je vous avais parlé ici en novembre dernier, en publiant en exclusive un des articles écrits pour ce numéro consacré à la gratuité.

16)
Fabien Conus
, le 28.01.2010 à 12:56
[modifier]

C’est un kouign aman :-)))

Et comment que je m’en souviens de celui-là !! Mon dieu qu’il était bon !

Mais comme c’est un don difficilement chiffrable je ne peux en tenir compte dans mes statistiques, d’autant plus qu’ils dépasserait tous les autres dons ;-)

17)
Tom25
, le 28.01.2010 à 13:02
[modifier]

Je vais faire une localisation Belge de mes programmes afin qu’ils soient plus tentés de faire une donation. Je vais ajouter « une fois » à chaque libellé de mes programmes.

Pour augmenter la participation des Suisses, je vais ajouter des pauses.

Pour les Français, je vais afficher une fenêtre qui dit que je suis malade, que ma femme m’a quitté et que mon patron m’a viré.

Pour les Anglais, je vais mettre des images Lipton partout.

Waouuuu, je vais gagner plus

18)
Franck Pastor
, le 28.01.2010 à 14:06
[modifier]

Comme vous le savez certainement, aussi bien CocoaBooklet que PDFLab ou SmallImage sont gratuits. Gratuits, mais pas libre (c’est-à-dire que le code source n’est pas public).

Pourquoi ne pas les avoir mis sous une licence libre, au juste ? Mais je suis peut-être trop curieux !

19)
ToTheEnd
, le 28.01.2010 à 14:25
[modifier]

Excellent article qui pose extrêmement bien les différents aspects du problème.

Si je résume, dans le fond, ton analyse soulève le pas qui sépare le développeur amateur et professionnel. Par une activité qu’on peut plus assimiler à un hobby, demander une donation est une juste contribution à ton travail… qui est un hobby. A l’inverse, imposer un prix reviendrait à se rapprocher d’une démarche professionnelle puisque tu devras offrir un service en plus du produit.

Dans le premier cas, tu es libre ou presque tout comme les utilisateurs payants ou non. Dans le second cas, tu devras rendre des comptes et faire évoluer ton application…

Vu d’ici, je resterais dans le système de donation qui offre des revenus substantiels mais ne te contraint aucunement à avoir une approche plus professionnelle du service que tu rends ou non.

C’était mes 2 centimes…

T

20)
Fabien Conus
, le 28.01.2010 à 15:45
[modifier]

Pourquoi ne pas les avoir mis sous une licence libre, au juste ? Mais je suis peut-être trop curieux !

Pour une raison très simple: je ne suis pas un programmeur. J’ai tout appris en autodidacte et à part en lisant quelques bouquins, je n’ai jamais appris les techniques de programmation.

La conséquence de cela, c’est que pour un vrai programmeur, mon code est très certainement HORRIBLE et impossible à maintenir. Moi-même, quand je reprend certaines parties de mon code, j’ai du mal à m’y retrouver.

Si je résume, dans le fond, ton analyse soulève le pas qui sépare le développeur amateur et professionnel.

Eh oui, tu as mis le doigt sur le fond du problème. Mais pour être franc, si j’étais sûr de pouvoir en vivre, je me risquerais à faire le pas et à tenter d’en faire ma profession.

21)
CHD
, le 28.01.2010 à 15:46
[modifier]

J’ai eu un peu les mêmes interrogations il y a quelques années pour un logiciel de mathématiques appliquées aux sciences de la vie. Mais même en admettant que cela puisse compenser partiellement mes frais, je ne me voyais pas du tout faire à plein temps du génie logiciel, du support, etc.

Mais pour revenir à ton cas je ne suis pas certain qu’un donateur puisse être automatiquement assimilé à un acheteur. La motivation n’est pas du tout la même. D’ailleurs, j’imagine que les utilisateurs s’arrêtent en priorité sur les petits utilitaires gratuits et ne considèrent les solutions payantes qu’en dernier recours (sans parler du piratage). Du coup, le “marché” ne me parait plus du tout le même (sans parler de la concurrence parfois suffisamment grosse et puissante pour “tuer” le dit “marché”).

22)
Tom25
, le 28.01.2010 à 15:53
[modifier]

J’ai acheté VisualHub juste avant que l’auteur arrête le développement (je ne le savais pas à ce moment là). C’est sûr que ça fait râler. Mais on paye un logiciel qui fonctionne dans une certaine configuration. En aucun l’auteur n’est obligé de la maintenir à jour sur des années.
Si je devais rendre mes softs sharewares, puis un jour arrêter, je pense que je tenterais de sortir une ou deux mise à jour ensuite, histoire de ne pas laisser tout le monde en plan.

Mais si j’achète une voiture diesel aujourd’hui, et que demain la configuration change, que ce carburant devienne 6 fois plus cher que le super 95. Je n’exigerai pas de mon constructeur qu’il me modifie mon moteur en vue de le faire fonctionner au super ?!

23)
jibu
, le 28.01.2010 à 16:20
[modifier]

Guillaume: le “coller” dans le menu reste en fantôme; si je drag/drop cela créé simplement un onglet avec les 2 documents pdf indépendant.

24)
fxc
, le 28.01.2010 à 17:40
[modifier]

Je vais faire une localisation Belge de mes programmes afin qu’ils soient plus tentés de faire une donation. Je vais ajouter « une fois » à chaque libellé de mes programmes.

si tu le fais ils ne payeront qu’une fois, ce qui n’est pas le but (:D

Par contre mets “oufti” les liégois propriétaires de ce mot sont plus sympas

Je suis de sortie pour la soirée je vais et nous allons surement parler de cela

25)
Guillôme
, le 28.01.2010 à 20:13
[modifier]

Guillaume: le “coller” dans le menu reste en fantôme; si je drag/drop cela créé simplement un onglet avec les 2 documents pdf indépendant.

Il te faut la version 4.2 d’Aperçu.

Et dans la barre latérale, il suffit de glisser les pages sélectionnées dans la barre latérale pdf cible, et voilà le travail. Désolé pour le copier/coller, je disais ça de mémoire, là je viens de vérifier en vrai ;)

Bien sûr, tu peux réorganiser les pages comme tu veux, en insérer une ou plusieurs d’un coup, insérer une page blanche, supprimer des pages… C’est bien simple, je ne me sers que d’aperçu pour manipuler les pdf.

26)
Blues
, le 28.01.2010 à 20:52
[modifier]

Pour CocoaBooklet … Le plus gros don était de 35 €.

Ah, là c’est pas vrai… moi je connais quelqu’un qui a fait un plus gros don avant son lancement ;-) (mais se nommait’il déjà Cocoa… à l’époque ?)

CocoaBooklet devrait venir assez rapidement

super, alors je patiente !

A part ça, je pense que c’est mieux d’avoir un salaire garanti à la fin du mois, et ainsi d’éviter la pression du payant… par contre si pas/ou/plus de boulot fixe, la reconversion why not ?

27)
Fabien Conus
, le 28.01.2010 à 23:23
[modifier]

Ah, là c’est pas vrai… moi je connais quelqu’un qui a fait un plus gros don avant son lancement ;-) (mais se nommait’il déjà Cocoa… à l’époque ?)

Comme je l’ai dit, je n’ai pu tenir compte que des dons Paypal clairement identifiés comme étant destinés à CocoaBooklet. Il est clair que j’ai reçu pas mal de dons par d’autres moyens (liquide, versement sur compte bancaire, etc)

Et sinon, oui il s’appelait déjà CocoaBooklet, il a toujours porté ce nom-là. Même si la première icône était à vomir (c’est moi qui l’avait faite).