Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le juste prix d’un Mac d’occase

La relation d’un geek de la Pomme avec son ordinateur, selon l’expérience toute personnelle que j’en ai, est fondamentalement instable. Généralement animée par la passion, elle est parfois secouée par des poussées de doute, de méfiance, ou même de haine et de rejet. Au rythme des saisons, la relation d’un geek de la Pomme avec son ordinateur est rituellement mise à mal par un certain nombre d’événements extérieurs, qui n’impliquent pas directement la machine et ses faiblesses. Pour ma part, des pics de rejet à l’égard de mon ordinateur sont enregistrés entre deux et quatre fois par année, dans deux types de circonstances: d’une part lorsque de nouveaux produits sont annoncés et que ma superbe machine m’apparaît soudainement comme une antiquité obsolète (MWSF, WWDC et autres fermetures inopinées de l’Apple Store en ligne en milieu d’après-midi), et d’autre part lorsque ces nouveaux produits me deviennent potentiellement accessibles, soit à cause d’un budget particulièrement favorable, soit à cause d’une offre promotionnelle particulièrement intéressante, soit parce que – mais c’est plus rare! – ces deux facteurs sont réunis. 

Quelles que soient les circonstances, dans la relation d’un geek de la Pomme avec son ordinateur, la passion n’est pas mise en danger par la machine qui n’y est pour rien, mais par l’envie (objectivement, il n’est que rarement question de besoin!) d’une autre machine « tellement plus mieux » que l’actuelle. Mais l’angoisse, c’est qu’à moins d’être fort riche (ce qui n’est ma foi pas précisément mon cas), il est le plus souvent nécessaire de revendre sa machine, celle-là même qui n’inspire désormais au pire plus qu’un sentiment de rejet et au mieux une indifférence polie mêlée d’impatience, pour pouvoir se permettre de dépenser une somme indécente afin de se procurer l’objet de ses désirs.

Vous l’aurez sans doute compris, ma relation passionnée et passionnelle avec mon Mac n’est pas au beau fixe. Et celui-ci, fidèle depuis le premier jour, n’est pourtant pas en cause. Pour situer le contexte, il s’agit d’un MacBook Pro 15’’ « Early 2008 », le dernier modèle avant les « Unibody », acheté au printemps de l’année passée. La première poussée perturbatrice dans ma relation avec cette belle machine est intervenue après quelques mois à peine, lorsque la gamme a été renouvelée avec son magnifique design actuel au détriment de celui, vieillissant, qui datait de 2003 et des PowerBook G4 « Alu ». Mais une deuxième poussée, plus violente que la première, est intervenue en juin dernier lors de l’annonce des MacBook Pro 13’’. En plus d’être déjà une antiquité au look désuet, mon MBP est devenu un monstre gros et lourd. Cette poussée va croissant depuis lors, aidée par le besoin (prétexte?) d’une machine légère à balader dans un sac à dos, et par la perspective de l’ouverture prochaine de la « fenêtre Neptun » (promotion très intéressante sur quelques portables Apple destinée aux étudiants, enseignants et alumni des hautes écoles et universités suisses, qui a lieu deux fois par année). Je vais donc bientôt changer de machine, et comme il se doit je compte fermement sur le fruit de la revente de l’ancienne pour représenter une part importante de l’achat de la nouvelle.

 

Cette longue introduction aux accents de plaidoyer auto-justificatif pour en arriver à la question du jour: dans l’absolu, comment déterminer la valeur d’un Mac d’occasion au moment de le revendre ou de le racheter? C’est un fait, un Mac d’occasion se revend nettement mieux qu’un PC. Difficile à dire si c’est objectivement à cause d’une qualité de construction supérieure, d’une meilleure longévité (design, logiciels) ou du statut iconique du Mac comme symbole social d’un état d’esprit en marge de la « masse », un petit peu subversif mais surtout très cool; mais il suffit d’aller faire un tour sur les petites annonces de cuk.ch ou sur des sites comme eBay, Ricardo.ch ou Anibis.ch pour se rendre compte que des Macs déjà anciens se revendent encore à très bon prix. 
Spontanément, pour déterminer le prix de revente ou de rachat d’une machine, j’aurais tendance à faire un subtil mélange entre la valeur à neuf de cette machine, le prix actuel des machines neuves équivalentes dans la gamme, le prix moyen des occasions comparables sur quelques sites, l’estimation de la valeur éventuellement ajoutée par une configuration particulière (ajout de Ram ou changement de disque dur, batterie neuve pour un portable, garantie AppleCare en cours), et enfin la valeur subjective d’un état cosmétique particulièrement bon (ou au contraire des stigmates d’une utilisation particulièrement intensive ou peu soigneuse), de la présence ou non de l’emballage d’origine, des manuels et DVD, etc. C’est en tout cas à chaque fois de cette manière que j’ai procédé, en trouvant toujours assez facilement un repreneur pour mes machines. Mais depuis un peu plus de deux ans, le marché du Mac d’occasion a été bousculé par un acteur de poids qui est vite devenu incontournable: le site Mac2Sell.net, ou l’argus du Mac d’occase…

 

image

 

Lancé en 2007 par le site web francophone d’actualité du Mac MacPlus, Mac2Sell.net est un service gratuit qui propose de déterminer en quelques clics la valeur d’une machine d’occasion en fonction de sa configuration, dans 36 pays. Après avoir choisi un pays et une langue, on est guidé à travers un formulaire rapide dans lequel il faut renseigner les principales caractéristiques de la machine qu’on souhaite revendre ou racheter (modèle, processeur et fréquence, taille de l’écran pour les portables et les iMac, quantité de mémoire vive et taille du disque dur).

 

image

 

Puis le verdict tombe, sans appel, d’un clic sur le bouton rouge. Que l’on soit vendeur ou acheteur, toutes nos illusions s’écroulent d’un coup. Le vendeur réalise crûment que l’objet qui lui a coûté la peau du cuk a perdu la moitié de sa valeur en moins d’une année, tandis que l’acheteur réalise froidement que l’objet pour lequel il n’était résolument pas prêt à hypothéquer les yeux de sa tête va néanmoins lui coûter un bras. Tout est question de subjectivités opposées qui s’affrontent…


image

 

Ainsi mon futur ex-MBP vaudrait aujourd’hui 1560 balles, soit grosso modo 1100.- de moins que sa valeur à neuf en mars 2008 (et 800.- de moins que ce que je l’ai effectivement payé à l’époque, grâce au dieu des océans). L’équivalent actuel sur l’AppleStore suisse (MacBook Pro 15’’ 2,66 GHz) vaut 2200.-, tandis que le MacBook Pro d’entrée de gamme vaut 1550.- (13’’ 2,26 GHz). Libre à chacun d’interpréter ces chiffres selon sa propre subjectivité! Pour ma part, il en ressort que je pourrai vraisemblablement obtenir la machine convoitée (13’’ 2,53 GHz, 1900.-) avec un investissement relativement modeste. Pardonnez-moi, la poussée auto-justificative se fait insistante. 

Le site Mac2Sell est facile d’utilisation, et à mon avis très bien fichu. Mais à partir de là, la question qu’il faut se poser est celle de la pertinence des cotes proposées. Selon la FAQ, « le calcul prend en compte notamment, mais pas seulement, les configurations des machines, les tarifs pratiqués par Apple, les taxations nationales et le marché de l'occasion dans les pays concernés, ce qui explique les différences de prix entre les pays de la zone euro », et les cotes seraient actualisées tous les jours. Mais le secret de la magie est bien gardé: « le marché de l’occasion dans les pays concernés » est une notion pour le moins vague, d’autant plus que depuis son lancement, de par sa prétention à être l’argus international universel du Mac d’occasion, Mac2Sell contribue largement à façonner le marché en question. Pour l’énoncé exact de la formule du calcul de la dévaluation d’un Mac en fonction du temps et de l’évolution de la gamme Apple, on repassera!

Les cotes proposées par Mac2Sell sont-elles représentatives du p; laquo; juste prix » d’un Mac? Cette question avait largement été débattue en février dernier sur le forum, en faisant même l’objet d’un sondage. Un échantillon randomisé parfaitement représentatif du Cukien moyen tendance geek de la Pomme (9 votants) avait fourni les résultats suivants: deux personnes estima ient que les cotes proposées étaient d’une qualité aléatoire, deux personnes (dont votre serviteur) estimaient qu’elles étaient « pile-poil tip-top », et une écrasante majorité (cinq personnes) estimait qu’elles étaient sous-évaluées, tandis que personne ne les estimait surévaluées. La discussion a récemment repris sur le même sujet dans un autre fil. Dans ces discussions, quelques éminents contributeurs cukiens arguaient que les cotes standardisées proposées par Mac2Sell étaient néfastes au marché du Mac d’occasion, en sous-évaluant les machines et en réduisant par trop le nombre de critères d’évaluations, ce qui a pour effet de rendre difficile dans une évaluation la prise en compte de sources alternatives de valeur ajoutée réelle (upgrades, AppleCare, etc). Pour ma part, je justifiais mon vote par le fait que Mac2Sell est de facto devenu une référence. Quoiqu’on en pense ou quelle que soit la différence entre la cote proposée et la valeur supposée d’une machine, la cote est un standard sur lequel une grande partie des acheteurs potentiels vont se baser et il faudra de toute façon faire avec, sans exclure évidemment de garder une certaine marge de manoeuvre.

Aujourd’hui où mes pulsions consuméristes me placent à nouveau dans le rôle de celui qui espère tirer le meilleur prix en revendant sa machine, je reste persuadé qu’un site comme Mac2Sell est une référence très utile, qui peut servir d’excellente base à une négociation. Mais il est important de souligner que Mac2Sell fournit une cote, et en aucun cas des prix qui devraient devenir fixes et universels! Car c’est bien là le risque principal auquel est confronté un vendeur: plus un site comme Mac2Sell est reconnu et largement utilisé comme référence, plus il est difficile de justifier, le cas échéant, d’un prix de revente supérieur à la cote. Pourtant les Macs ne sont de loin pas tous égaux entre les mains de leurs utilisateurs! Telle machine bien soignée, revendue avec tous ses accessoires, comme neuve, dans son carton d’origine et encore sous garantie AppleCare pendant une année ou deux vaudra à mon sens nettement plus que la même sans garantie, sans accessoires et avec de grosses marques d’usure; son vendeur aura, à mon sens, de bons arguments pour surévaluer son prix par rapport à la cote. L’inverse est également vrai, et une machine en mauvais état doit également pouvoir être sous-évaluée. A titre d’exemple, lorsque j’ai revendu mon ordinateur précédent au profit du MacBook Pro, j’en demandais 300.- de plus que sa cote Mac2Sell (batterie neuve du jour et AppleCare d’une année). Le premier acheteur potentiel a entamé sèchement la négociation en m’annonçant qu’il avait repéré deux ou trois machines équivalentes en vente pour moins cher, et me demandait d’emblée de baisser mon prix de 150.-. Je lui ai posément expliqué les avantages évidents d’acheter une machine sous garantie, et en bon négociateur il a fait celui qui n’était pas vraiment intéressé. Mais il m’a rappelé quelques heures plus tard pour me demander de lui réserver le Mac. Coup de chance pour moi, les machines moins chères n’étaient manifestement pas en aussi bon état. A l’inverse, en parcourant régulièrement des sites comme Ricardo.ch et Anibis.ch à la recherche de Macs « de collection », j’ai souvent vu, avec une certaine gêne pour la naïveté des acheteurs, des machines obsolètes être vendues à des prix exorbitants.  L’autre jour encore j’ai assisté à une escalade vertigineuse dans les enchères sur Ricardo.ch pour un iBook G4, dont le prix a finalement dépassé les 700.- (sa cote Mac2Sell est de 250.-). Il paraît que c’est la loi de l’offre et de la demande qui décide du prix des marchandises, mais sérieusement, qui est prêt à mettre 700.- pour un iBook G4? C’étaient, et ce sont toujours, d’excellentes machines avec une grande durée de vie utile. Mais même si aujourd’hui l’image de marque et la part de marché d’Apple n’ont jamais été aussi grandes, le simple fait d’avoir un magnifique design épuré et une pomme lumineuse sur le capot ne devrait pas justifier de dépenser une somme pareille pour un ordinateur d’une autre génération vouée à disparaître (PPC). 

Cette dernière anecdote et la question de l’influence de l’image de marque d’Apple sur une tendance à un gonflement abusif du prix de certaines occasions m’amènent, en guise de conclusion, à dévier légèrement du sujet et à transposer cette réflexion dans le contexte particulier des Macs de collections. Non pas ceux qu’on collectionne faute d’avoir réussi à les revendre pour acheter du neuf, mais les vraiment vieux, témoins d’une partie des 25 ans de l’histoire du Mac, que quelques geeks, dont votre serviteur, aiment à restaurer pour leur redonner leur lustre d’antan. Mac ou PC, un ordinateur vieux de plus de dix ans ne vaut objectivement aujourd’hui, dans notre contexte consumériste, strictement rien que ce qu’un collectionneur est prêt à dépenser pour que l’antiquité ne finisse pas (pas tout de suite en tout cas), dans une décharge indienne. Et jusqu’à tout récemment, cette règle se vérifiait. Mis à part quelques modèles vraiment rares et du coup mythiques pour lesquels des enragés étaient prêts à mettre quelques centaines de francs, l’immense majorité des Macs « de collection » se récupéraient dans des caves et des déchetteries,  s’échangeaient ou au pire se revendaient entre 30.- et 80.- en fonction de leur état et de leur disponibilité. Mais depuis quelques moins (le phénomène est récent), on assiste sur eBay notamment à une forme de spéculation malsaine sur la valeur symbolique de la Pomme, par des acheteurs/revendeurs qui ne savent pas orthographier MackIntosh correctement, mais qui tentent sans honte de revendre un obscur Macintosh Classic tout jauni et poussiéreux à 350$ sous prétexte qu’il s’agitait d’une machine rare et exclusive. Et quand UBS vacille la spéculation sauvage sur les Macs « vintage » semble être un sport qui s’importe bien. Récemment, sur Ricardo.ch, on a vu coup sur coup deux Macintosh 128K en vente (le tout premier Mac!). Ceux-ci sont effectivement rares, et font définitivement partie des machines mythiques pour lesquelles je serais prêt à délier (raisonnablement) ma bourse. Or le premier des ces Mac 128K était proposé à prix fixe, pour la coquette somme de 2000.-. Le second, lui, était mis en vente pour la modique somme de… 12000.- (non, je n’ai pas tapé de zéro en trop!)!!! Dans les deux cas, j’ai contacté les vendeurs en leur faisant une offre très généreuse, mais raisonnable. Dans les deux cas j’ai compris, et c’est pathétique, que les vendeurs espéraient réellement en tirer un prix pareil.

Le Mac n’est définitivement pas un PC comme un autre, même lorsqu’on cherche à s’en débarrasser…

28 commentaires
1)
ysengrain
, le 19.08.2009 à 06:45
[modifier]

Le Mac n’est définitivement pas un PC comme un autre

Tu en doutais ?

Autrement, je suis tout à fait d’accord avec tout ce qui est écrit ici. Les mêmes remarques pourraient s’appliquer à un appareil photo, une caméra, une voiture, une moto, ….

2)
Jérémie
, le 19.08.2009 à 08:09
[modifier]

Tu es un homme juste, et tu parles droit.

Pour ma part, si Mac2Sell inculait les années de garantie restantes dans leur calculs, je les soutiendrai sans doute. J’espère qu’ils vont le faire bientôt…

3)
6ix
, le 19.08.2009 à 08:17
[modifier]

L’autre jour encore j’ai assisté à une escalade vertigineuse dans les enchères sur Ricardo.ch pour un iBook G4, dont le prix a finalement dépassé les 700.- (sa cote Mac2Sell est de 250.-)

Dire que j’ai vendu ce modèle à ce prix… il y a 4 ans !

Pour revenir à Mac2Sell, vu que je faisais partie des personnes du fil du forum ayant dit que ce site sous-évalue plutôt le prix des occasion, ce qui m’a étonne le plus, c’est de voir à quel point tout le monde cite Mac2Sell comme référence absolue.

Sylvain, tu parles d’une personne qui t’écris pour baisser le prix de ta machine, mais combien n’ont même pas pris cette peine, simplement parce qu’un tour sur Mac2Sell montrait 300.- de différence ?

Je ne dis pas que ce site est mauvais, mais le problème est qu’il est devenu l’unique référence, même face à tous les autres prix pratiqués sur les différents sites d’occasion. L’idéal serait d’avoir 2-3 autres sites d’argus permettant de faire une comparaison, afin d’éviter un sec « MacBook Pro 1500.-, prix Mac2Sell » ou « pourquoi ce prix, plus élevé que Mac2Sell ».

4)
ptinutz
, le 19.08.2009 à 09:23
[modifier]

Ben je dois avouer que j’ai été regardé pour rire le prix que je pourrais avoir de mon ordi, j’ai été très surprise 500 CHF, alors qu’il est encore avec un processeur ppc. C’est plus du dixième du prix, alors qu’il fête ses cinq ans en octobre… mais bon si un ibook de la même génération se vend à 700 chf… Franchement, là c’est des collectionneur, quand on voit le prix du portable d’entrée de game…

5)
Saluki
, le 19.08.2009 à 09:49
[modifier]

Private joke: ça valait le coup d’attendre… ;°))

J’ai utilisé cette cote pour ne pas léser une amie de Madame Saluki qui lorgnait sur son MacBook Blanc. Je l’ai corrigée de 50% de la valeur résiduelle de l’Apple Care, de la MV dopée… et des sharewares installés.

Il est à noter que cela m’a donné un prix supérieur de 10% à la valeur amortie dans les comptes de notre boîte.

Mac2Sell, c’est une cote, comme l’Argus pour les voitures : km, pneus neufs, révisions majeures du style échange standard, “jamais tout-terrain”, comme pour le kat-kat d’Alec6 ;°))

6)
alec6
, le 19.08.2009 à 10:13
[modifier]

Comme dirait mon beau frère… “ce n’est pas parce qu’on est pas parano, qu’on est pas suivi…” qu’il n’est pas interdit de se poser des questions sur ce qui pilotent le site Mac2Sell.

A qui profite des prix d’occasion élevés ? aux rares pékins qui vendent leurs machines obsolètes à des prix abusifs, ou à ceux qui vendent des machines neuves ?

Est-on certain que la “loi de l’offre et de la demande” soit la loi d’airain dont on nous asperge les oreilles depuis des lustres (en cristal bien sûr), pour former les prix du neuf comme de l’occasion, qu’il s’agisse de Mac, de poissons (voir Paul Jorion), de machines à laver, de maisons, de sandwiches et de tout ce qui permet à notre civilisation d’exister ?

Qu’est-ce qu’un prix ? Que justifie la spéculation sur les matières premières (énergie, ressources minières, céréales…) d’une poignée de “parieurs de casinos” ou traders si vous préférez , entrainant la chute de pans entiers de l’économie dans certains pays sous développés (on dit “émergeants”) et des populations indigènes (en Asie ou en Afrique de préférence) ?

Merci Sylvain pour cet article et son dernier paragraphe qui ouvre le débat.

7)
alec6
, le 19.08.2009 à 10:17
[modifier]

Mes katkats vont bien Saluki ;-)) J’ai investi dans de nouveaux roulements à billes et mes rollers sont comme neufs (kat roues sous chak pied).

8)
ysengrain
, le 19.08.2009 à 10:46
[modifier]

Est-on certain que la “loi de l’offre et de la demande” soit la loi d’airain dont on nous asperge les oreilles depuis des lustres (en cristal bien sûr), pour former les prix du neuf comme de l’occasion, qu’il s’agisse de Mac, de poissons (voir Paul Jorion), de machines à laver, de maisons, de sandwiches et de tout ce qui permet à notre civilisation d’exister ?

C’est en ça, à la réflexion que ce type de sites Mac2sell, ebay, sont malsains. Prenez eBay, rémunéré(e) (?) au pourcentage du prix de la transaction …. suivez vous mes (vilaines) pensées ?

9)
Inconnu
, le 19.08.2009 à 11:02
[modifier]

J’ai revendu mon Powermac G5 en juin le double de l’estimation de Mac2Sell, un tel écart n’est pas sérieux. J’avais fixé mon prix en surveillant quelque temps les sites d’annonces eBay, Macgeneration, etc.

10)
rolando
, le 19.08.2009 à 11:34
[modifier]

Mac2sell me semble souvent un peu en dessous de la réalité. Je l’utilise pour savoir le prix auquel j’ajoute 20 à 30% pour établir le montant que je vais afficher pour revendre mes Macs.

En général, je revends mes PowerBook et puis MacBookPro tous les 2 ans (beaucoup utilisés, +/- 10h/jour mais d’aspect nickel, je suis maniaquement soigneux). Souvent entre 1000 et 1300 euros (sans Apple Care, je n’ai jamais pris cette inutilité trop chère). Ils partent toujours dans la journée.

A ceux qui au téléphone tentent de négocier ou d’avancer les cotes Mac2Sell ou e)bay, je coupe court à chaque fois en disant que le prix n’est pas négociable. Croisons les doigts, je n’ai pas encore eu un seul portable qui me reste sur les bras.

11)
sonyc
, le 19.08.2009 à 15:37
[modifier]

De ma petite expérience d’intermédiaire/conseil en achat de Mac d’occasion pour la famille et les amis (étiquette spécialiste Mac si vous voyez ce que je veux dire…), j’ai également l’impression que la version française sous estime en moyenne certains prix pour les machines Intel.

J’ai également remarqué la chute de la cote des machines PPC alors qu’effectivement certains PowerMac G5 tiennent encore largement la route. Je ne sais pas de quand cela date, mais peut-être des premières beta 10.6 Snow Leopard incompatibles avec ces processeurs. Un prix à bien étudier si on est sur le point d’acheter ou vendre une machine pro en PPC surtout depuis qu’Adobe a annoncé que CS4 serait, comme 10.5, la dernière version compatible.

A propos de la question d’alec6, en sait-on un peu plus sur les personnes qui pilotent le site ? Il ne semble pas y avoir de but commercial apparent chez Mac2Sell ou MacPlus (ou alors, il est bien caché).

D’ailleurs tant qu’on parle de MacPlus, c’est sans doute grâce à eux que le site a eu du succès, mais il n’y a pas que Mac2Sell : on trouve aussi des prix chez argusinformatique.com (bien que je trouve que le site soit inutilisable et que les fourchettes indiquées fassent le grand écart pour les configurations proposées), chez macworld.fr (moins interactif que Mac2Sell, mais tout aussi intéressant). Vous en avez d’autres ?

12)
Sylvain Pellet
, le 19.08.2009 à 16:07
[modifier]

Merci à tous pour vos commentaires et témoignages!

@6ix #3

Je ne dis pas que ce site est mauvais, mais le problème est qu’il est devenu l’unique référence, même face à tous les autres prix pratiqués sur les différents sites d’occasion.

C’est exactement en ce sens que j’ai relativisé mon propos par rapport à la discussion sur le forum.

@Saluki #5: Si tu as attendu, tu ne devais pas être beaucoup plus frais que moi ce matin… Par ailleurs complètement d’accord avec toi! La comparaison avec l’argus officiel pour les voitures; la cote n’est jamais le prix de vente, celui-ci étant adapté en fonction de l’état du véhicule et éventuellement de la demande.

@alec6 #6: J’adore la citation! :-) Mais un certain consensus dans la discussion sur le forum et ici dénonçait plutôt une sous-évaluation des cotes sur Mac2Sell. Alors bien qu’une utilisation internationale massive de ce site comme LE site de référence doive assurer à ses propriétaires de confortables revenus publicitaires, ce n’est visiblement pas eux qui poussent les prix de l’occasion à la hausse, sous la pression réelle ou supposée des constructeurs. Mais je te rejoins complètement sur ton interrogation: la sacro-sainte loi de l’offre et de la demande est une belle connerie, c’est la demande qui est créée et téléguidée par l’offre; charge aux vendeurs et aux intermédiaire de prélever la plus grosse part au passage.

@ysengrain #8: perso je ne mettrais pas Mac2Sell et eBay dans le même panier, au contraire! C’est justement les deux dangers opposés que j’essayais de dénoncer dans l’article. Je n’en vois pas bien l’intérêt réel ou supposé pour ses propriétaires, mais si un argus comme Mac2Sell sous-évalue les prix de l’occase, ça ne fait pas augmenter les pourcentages perçus pour une transaction entre privés, ça enquiquine juste les vendeurs. Et le service est gratuit, visiblement financé par la pub. Par contre l’autre danger, celui de la “spéculation” sur des prix de l’occasion abusivement suréavlués sur des sites de vente comme eBay, Ricardo, etc, est à mon sens nettement plus malsain. Et là, je suis et je partage tes pensées, qui ne sont pas vilaines, juste réalistes.

@Haddock #9 et Rolando #10: c’est excellent, vous illustrez à merveille ces deux dangers!

13)
Smop
, le 19.08.2009 à 18:31
[modifier]

Je n’ai pas été convaincu par Mac2Sell. Certes, l’interface est jolie, mais les informations demandées à l’utilisateur sont vraiment trop limitées. J’achète presque toujours mes machines avec des options (carte graphique, clavier BlueTooth et autres) qui peuvent considérablement alourdir l’addition. Sans oublier les options hors commande Apple. Le fait de ne pas prendre en compte la couverture restante sur un AppleCare est aussi un manque majeur. Je prends systématiquement cette extension de garantie. Pour ma part, je reste sur l’idée que ce sont l’offre et la demande qui font le marché. J’ai déjà payé des (relatives) fortunes pour plusieurs Apple Cube, un Mac Color Classic II ou encore un “Twentieth Anniversary Macintosh”. Je cherche d’ailleurs en ce moment un Mac Mini G4 pour en faire un petit serveur, et l’argus proposé par Mac2Sell est vraiment très en dessous de la réalité. Dommage !

14)
François Cuneo
, le 19.08.2009 à 21:25
[modifier]

J’ai vendu le MacBook de Madame Cuk à une amie en décembre, à un très bon prix pour elle.

Et en juin, voilà que la batterie pète, et que je me sens coupable.

Je déteste vendre mes ordis.

Ça tombe bien, je ne suis pas trop dépensier ces temps, donc pas besoin de vendre…

Cela dit, tout est trop cher chez Apple, neuf ou d’occase, point barre.

Merci de ta réflexion Sylvain.

15)
Blues
, le 19.08.2009 à 21:52
[modifier]

Les Macs sont décidément encore et toujours trop chers – pire encore : le marché de l’occasion. Mais comme je serais bientôt demandeur (d’occaz. – ma dernière machine neuve date d’il a bientôt 6 ans / un g5 2×2-) car je me suis promis de ne plus jamais acheter du neuf (même que je peux aussi profiter de Neptun and Cie) = marre de consommer autant recycler. Mon but est juste d’être compatible avec le futur Snow et autres softs nonPPC, il va donc bientôt falloir que je me lance.

Pour cet achat d’occaz (je vise un Imac 24”) je vais m’approcher du réseau fermé des gens qui ont acheté un Mac par hasard et qui ne sont pas fan de Mac et surtout qui connaissent pas la côte du marché (eh oui il y en a, puisque j’en connais) et qui s’en foutent de “trop perdre” sur leur prix d’achat. Je cherche donc un “larron” pour faire affaire O:-)

Dernier exemple, il y a 2 ans j’avais besoin d’un portable correct et pas cher pour mon dada (DJ) + pour les vacances … J’ai trouvé un “pigeon” qui m’a vendu son AluBook 15” g4 / 1.67 / 2Gb de ram en superbe état avec batterie neuve pour 450.- Frs, aujourd’hui je pourrais presque le revendre + cher (ils sont dinguos, voir débiles ces fans de la pomme)

16)
Inconnu
, le 19.08.2009 à 22:30
[modifier]

Et pendant ce temps, mon Macbook Pro meurt d’angoisse à l’idée de ne pas retrouver un repreneur d’ici septembre…

Merci Sylvain pour cette humeur qui, grosso modo, fait le tour de la question de façon assez subtile. Reste que tu devrais aérer ton texte, les gros paragraphes c’est pas terrible à l’écran. Sinon, beau travail ! :)

17)
6ix
, le 20.08.2009 à 08:43
[modifier]

Et pendant ce temps, mon Macbook Pro meurt d’angoisse à l’idée de ne pas retrouver un repreneur d’ici septembre…

Et pendant ce temps je profite de mon nouveau MacBook Pro 13” en ayant revendu mon précédent MBP grâce au store Poseidon ! Ah oui désolé, tu es à l’Unil… ;-)

[…] je me suis promis de ne plus jamais acheter du neuf (même que je peux aussi profiter de Neptun and Cie) = marre de consommer autant recycler.

Je comprends ton point de vue, louable d’ailleurs. Mais n’aurais-tu pas meilleur temps d’acheter du neuf et tirer la machine jusqu’au bout ? Le « résultat environnemental » sera le même: tu auras tiré le maximum de la machine. Par contre, au lieu d’avoir une machine déjà vieillissante dès l’achat, avec le risque d’éventuels problèmes, t’épargnes tout souci pendant 3 ans avec une neuve; c’est surtout valable avec l’offre Neptun, où tu n’as pas à te poser la question de « AppleCare ? Oui, non, je ne sais pas… ».

Enfin, je dis ça, tu as plus d’expérience que moi dans ce type de démarche, mais à la longue j’ai quand même l’impression que c’est plus de confort et moins de problèmes pour un montant proche et une « consommation » de la machine semblable.

18)
Inconnu
, le 20.08.2009 à 10:03
[modifier]

@ 6ix : comment ça, via Poseidon, tu peux revendre des machines ??? Mais ?!? Bon, m’en fiche, normalement (j’espère) le store Poseidon sera aussi ouvert à l’Unil d’ici peu, selon mes sources… ;)

19)
Blues
, le 20.08.2009 à 12:04
[modifier]

n’aurais-tu pas meilleur temps d’acheter du neuf et tirer la machine jusqu’au bout ? Le « résultat environnemental » sera le même: tu auras tiré le maximum de la machine. … l’offre Neptun, où tu n’as pas à te poser la question de « AppleCare ? Oui, non, je ne sais pas… ».

Cette théorie a été pendant 20 ans la mienne (j’ai rarement revendu une machine d’occaz avant de l’avoir épuisée/rentabilisée), dès maintenant je désire appliquer la méthode “je recycle” sans pour autant acheter une poubelle. Pour l’offre Apple Care/Neptune-Poseidon ça ne me correspondrait de toute façon pas (à part le rabais minime) n’étant pas utilisateur de portable (à part pour dépanner) mais bien de “desktop” (iMac ou MacPro)

20)
oliv
, le 20.08.2009 à 13:05
[modifier]

1) Le juste prix d’une occase est celui qu’un acheteur est d’accord de payer. 2) il y a énormément de rêveurs qui placent des annonces à des prix délirants, qui attendent des mois et ne réalisent pas qu’il faudrait couper le prix en deux (au moins). 3) donc si votre ordi ne se vend pas, baissez rapidement le prix. (pas à coup de 100.—seulement, mais bien plus) 3) SVP, effacez l’annonce dès que l’objet est vendu et payé! 4) Le prix des ordis neufs baisse chaque année; deplus, avec la crise, les fabricants font des efforts supplémentaires (macbook pro 13 pouces etc..) Donc l’occase vaut encore moins. 5) Je propose un jeu de la vérité: Une fois la vente faite, toutes les annonces cuk devraient s’afficher dans une répertoire avec le prix demandé puis le prix effectivement conclu. Je suis tellement étonné du nombre d’annonces pour des macbooks sur ce site, annonces qui restent indéternum. Ne sont ils pas finalement vendu, ou le vendeur l’a t’il gardé par désespoir? 6) M. Cuk excusez les fautes d’ortho si il y en a! ::)) 7) merci pour ce super site et longue vie à cuk.

21)
henrif
, le 20.08.2009 à 16:10
[modifier]

Fouchtra ! Quelle prose dithyrambique aux accents cornéliens, dont les envolées néo-lyriques structurées au sein de plantureux paragraphes aux langueurs interminables ont pour seul but de témoigner lourdement de poussées consuméristes et de déboires pathétiques dans l’acte spéculatif du troc entre macmaniaques aux pulsions auto-justificatives.

Mon irrévocable envie d’aider mon prochain me pousse à conseiller l’auteur à suivre quelques séances de relaxation post-consumériste, d’accepter l’idée que le marketing Apple est définitivement plus efficace que celui des autres fabricants de PC et d’opter pour un allégement de l’emploi compulsif d’adjectifs , d’adverbes et de propositions multiples qui ne font qu’alourdir péniblement, et c’est pathétique, ses propos, au fond, intéressants :-)

22)
6ix
, le 20.08.2009 à 19:45
[modifier]

comment ça, via Poseidon, tu peux revendre des machines ??? Mais ?!?

Mais… non. Me suis mal exprimé: je l’ai revenu, puis ai profité du store Poseidon, qui lui est ouvert toute l’année.

@Blues

Justement, le store Poseidon diffère de Neptun puisqu’il s’agit de tous les produits Apple, et pas seulement des offres sur quelques portables. Quant au « rabais minime », 15% c’est quand même pas si mal, sur du neuf, non ? Ou sinon, tu vas piquer un iMac dans salle INF2, personne ne verra rien ;-)

23)
Sylvain Pellet
, le 20.08.2009 à 20:15
[modifier]

@oliv #20: Excellent résumé! :-)

@henrif #21: Aïe, tu es dur! Mais le style délicieusement parodique de ton commentaire me pousse à te passer l’affront. Bien imité, on dirait du moi!

Je ferai sans adverbes, n’ayant qu’un iPhone sous la main. Ma grande faute, je plaide coupable pour tout. Ce n’est pas une excuse, mais j’ai commencé la rédaction de ce texte à 22h après une journée épuisante, et je l’ai publié à une heure inavouable. D’où une forme lourde, ampoulée, indigeste. Écrire est une activité que je pratique très peu, je ferai mieux la prochaine fois

24)
Blues
, le 20.08.2009 à 21:06
[modifier]

Quant au « rabais minime », 15% c’est quand même pas si mal, sur du neuf, non ? Ou sinon, tu vas piquer un iMac dans salle INF2, personne ne verra rien ;-)

Pour les 15, ok, je sais (et n’ai pas envie d’en profiter) à moins que ma famille décide de faire un geste pour mes 50 ans on ne sait jamais (et même… ça me casserais mon coup)… c’est de la garantie supplémentaire de 2 ans offerte sur les bundles de la “fenêtre” de semptembre = portables only, dont je paralais (pas valable pour les desktop ou mini) Pour la INF2, ok, mais y’a plus près de chez moi et plus facile une salle (en AAD) avec 60 24” qui ont été installés y’a pas si longtemps, mais comme je suis bien connu, sur que je ne vais pas passer inaperçu ;-)

25)
oliv
, le 20.08.2009 à 21:16
[modifier]

@ tous: suis-je dans le tir en #20 ? qui parmi vous a vendu son macbook ou macbook pro le prix escompté? (ces 6 derniers mois)

26)
Tomyfour
, le 22.08.2009 à 08:22
[modifier]

Moi je n’arrive pas à me défaire de mes macs en les vendant. Le dernier, je l’ai donné à ma petite sœur. Trouver le juste prix, comme tu dis…

27)
oliv
, le 22.08.2009 à 11:18
[modifier]

absolument d’accord. Pour ma part, je ronge mes macs jusqu’à l’os. Mon powerbook G3 acheté 3000 chf d’occase (aïe!) m’a tenu 6 ans . Mon imac g4 tournesol 17 pouces acheté d’occase 700 chf est le fier mac au salon avec lequel je vous écris. Mon macbook blanc core 2 duo acheté d’occase il y a quelques mois avec comme seul défaut la coque abimée: 100 chf (oui vous avez bien lu: 100 chf le macbook). C’est ma façon de “contrer la baisse des prix.

28)
Le Corbeau
, le 24.08.2009 à 15:47
[modifier]

et dire que mon mac SE viens d’être arrêté définitivement et mis à la décharge, j’aurais pu au moins le vendre 20 euros sur Ebay.

Mon “bondi blue” est encore allumé de temps en temps et mon “tournesol” est toujours utilisé pas les gosses.