Profitez des offres Memoirevive.ch!
Petites choses futiles

Je vous explique la situation…

À l’heure où j’écris cette humeur, nous sommes mercredi 7 novembre à 21 heures. Normalement, ToTheEnd doit me faire parvenir un article pour jeudi, mais comme je ne vois rien venir vraiment, je suis un peu inquiet.

Alors soit ce qui suit va me permettre de remplir une éventuelle défection de TTE, que je comprendrais très bien vu son nouveau travail, soit, si finalement il me fait parvenir son article pour jeudi, vous aurez l’occasion de lire la chose samedi.

Nous verrons bien.

NDLR: je n’aurais pas dû me faire du souci, de toute manière, TTE ne nous a jamais lâchés en tant d’années… Son article est arrivé juste à temps, vous lirez donc cette humeur qui ne pète pas plus haut que son cul n’est haut samedi.

Alors voilà.

Je viens de passer un après-midi sans gamins, avec Madame Cuk, comme j’adore.

Nous avons décidé d’aller chez Ikea à Aubonne, afin de remplacer notre lampadaire halogène par son équivalent, en lampe économique.

Faut vous dire que depuis quelque temps, chez nous, c’est la grande remise en question de tout ce qui consomme.

Comme nous avons une eau pas tant nette au niveau nitrates, depuis deux ou trois ans, nous avons une fontaine à eau.

Fontaine à eau qui:

  • consomme de l’électricité en permanence pour refroidir l’eau et la chauffer (on pouvait faire du thé en faisant sortir l’eau du robinet rouge, et boire de l’eau bien fraîche en tirant du robinet bleu
  • indirectement contribuait à polluer un peu plus la planète avec le transport par camion jusqu’au domicile des grosses bouteilles de 20 litres.

Depuis une semaine, la fontaine s’appelle retour vers son distributeur. Comme nous luttons à Bofflens pour améliorer l’eau au niveau nitrates (nous n’y sommes pas encore, mais nous progressons), nous boirons de l’eau du robinet.

Les ampoules à incandescence sont toutes, sans exception, même les spots des escaliers (et il y en a 8), remplacées par des ampoules à basse consommation.

Par contre, dès qu’on veut faire un peu design, nous en sommes encore à l’halogène, il n’y a pas de miracle.

Quand je pense que les autorités veulent supprimer d’ici deux ou trois ans les ampoules à incandescence et l’halogène…

Pour les ampoules à incandescence, c’est déjà pratiquement bon, tout est quasiment prêt, mais alors pour l’halogène, il y a du boulot! Pratiquement rien ne le remplace, va falloir commencer à designer autrement…

Bon.

Alors nous sommes sortis d’Ikea, et nous sommes allés au tout nouveau centre “Outlet” ouvert le 24 octobre, et loué par Ikea à différentes grandes marques.

Personnellement, je suis en Lewis 501 de septembre à fin mai. Mais 150 francs le Jeans (90 €) en magasin, ça me tue un peu.

Donc je suis allé voir ce que Lewis proposait.

J’ai bien fait, j’ai payé moitié prix la paire, c’est toujours agréable.

Mais vous voyez, passer un après-midi à faire du shopping, ce n’est pas trop mon style.

Sauf que Madame Cuk est tombée sur un magasin assez chouette, “Histoire de plaire”.

Et là, il m’a fallu attendre.

Normalement, dans ces conditions, je deviens fou. J’ai envie de hurler, je pense à l’article à écrire pour la semaine prochaine, au temps perdu, et tout et tout.

Mais là, j’ai décidé de faire avec.

Je me suis assis sur le parapet de la fontaine centrale du magasin, juste un peu en retrait des deux grands miroirs (mais vraiment très grands miroirs) du magasin, et j’ai attendu dans un calme olympien.

Et puisqu’il me fallait attendre, j’ai observé.

Et ce que j’ai vu, c’est vraiment très très mignon.

D’abord, j’étais entouré de femmes, toutes plus belles les unes que les autres.

Vraiment, j’ai dû croiser, en un peu moins d’une heure, deux hommes au maximum.

Ce que je trouve adorable, c’est de regarder ces femmes sortir de la cabine, et retoucher leur tenue devant la glace.

C’est tellement joli.

Qu’elles aient 6 ou 60 ans, elles font la même chose, bougeant leur robe de manière à la faire tomber “juste” (enfin, quand je dis juste, je n’y connais rien, elles seules savent ce qui est juste), déplaçant la bretelle de leur soutien-gorge pour qu’elle ne soit pas visible sous le chemisier, remontant leur pull pour voir ce que cela donne lorsqu’on voit leur nombril (souvent adorable) ou le descendant pour voir si le pull remonte lorsqu’elles montent les bras.

C’est tellement chou de voir quand elles se mettent de profil, en rentrant leur ventre, remontant le buste, pour gonfler leur poitrine, bref, de les voir se faire belles. En vue de plaire à leur homme ou à leur copine.

C’est marrant parce que chez les femmes, je trouve ça touchant.

Vous dire que j’adore regarder ça, en ayant une bonne excuse de le faire, j’ose? C’était génial, j’étais là, je faisais partie du paysage, et j’en prenais plein les yeux parce que personne ne prenait garde à ce que je regardais.

Et pourtant je regardais, je peux vous dire, je m’en mettais plein les pupilles.

Vous dire que lorsque je vois un homme dans les WC publics, devant la glace, remonter les pointes de sa chevelure parce que le gel commence à le lâcher, je trouve ça ridicule, j’ose aussi?

Enfin bref…

Quel bel après-midi.

Peut-être un peu moins pour les finances du ménage, mais Madame Cuk est tellement belle avec sa nouvelle jupe et son nouveau chemisier, que de nos éventuels problèmes de fins de mois, pour quelques heures, je m’en fous.

63 commentaires
1)
evariste
, le 10.11.2007 à 00:20
[modifier]

François, j’aime beaucoup ton humeur du jour… c’est tout, je voulais te le dire. Ta dernière phrase reflète exactement ce que je ressens parfois, quand Mme Evariste me traine dans les magasins… Ce que c’est belle une femme!

Merci, tout simplement.

2)
Caplan
, le 10.11.2007 à 00:22
[modifier]

Ça me rappelle une histoire:

– Bonjour! J’aimerais une tranche d’abat-jour, s’il vous plaît.

– Quoi? Une tranche d’abat-jour?!

– Ben oui! Ma femme me dit souvent: “Baisse un peu l’abat-jour, qu’on s’en paie une tranche!”

Milsabor!

3)
coacoa
, le 10.11.2007 à 00:27
[modifier]

Vous dire que lorsque je vois un homme dans les WC publics, devant la glace, remonter les pointes de sa chevelure parce que le gel commence à le lâcher, je trouve ça ridicule, j’ose aussi?

Bah bien sûr que tu oses, c’est normal, si j’avais pas de cheveux, je penserais comme toi :-P

5)
Saluki
, le 10.11.2007 à 00:29
[modifier]

François, tu es un gamin amoureux.

Arriver à fantasmer au prétexte d’aller chez Ikea et ses sous-locataires, il faut vraiment avoir Madame Cuk à portée d’oeil.

Ah les « outlets » !

C’est comme la langue d’Esope, à la fois la meilleure et la pire des choses. Pour en avoir tâté un peu, j’ai la prétention d’en dire deux mots.

Pour ce qui est de ton jean, là aussi il existe des NDA, si tu vois ce que je veux dire aussi parlerai-je des voisins ;°).

C’est avant tout une excellente affaire immobilière : le bailleur loue des espaces, généralement avec une indexation du loyer sur le chiffre d’affaires. On retrouve bon nombre de philanthropes d’envergure mondiale dans ces lieux :

Unibail

Pantheon

Usines Center

McArthurGlen

Le discours des centres de marques à prix réduit est à peu près le même, choisissons-en un plutôt bien écrit:

« Designer Outlets sell excess stock, special buys and end of season merchandise from some of the best-known brands in fashion, sport and homewares, with discounts off typical high street prices typically sold through stores run by the brands themselves. Any goods that are ‘seconds’ are always clearly marked. »

Nous vendons les surplus de collection, des achats spéciaux, des fins de série issue des meilleures marques de mode, sport et équipement de la maison, avec des rabais par rapport au prix boutique. Tous les seconds choix sont clairement indiqués.

C’est une excellente affaire pour qui connaît bien les marques proposées : une paire de gants Armani en chevreau tressé, doublé cachemire à 10 Euros, ça me va, même si il y a un infime accroc sur la patte de boutonnage.

Un set de slips d’une marque en onomatopée au même prix que dans mon hypermarché, ça ne le fait pas.

Une paire de jeans au prix préétiqueté en Chine ne me semble pas du tout une bonne affaire : il doit être pleine marge, voire meilleure.

Une « fabrication spéciale », c’est exactement comme celles donc « spécialement fabriquées » pour les journées de promotion des Grands Magasins parisiens et si “spéciale” qu’elle préserve entièrement la marge du fabricant (pas toujours) et du distributeur (toujours). C’est, en confection, un moyen de valoriser en produits finis les surplus de tissus commandés pour fabriquer la ligne de saison. Oui, mais ce n’est pas nécessairement la même forme (on applique l’étoffe à un autre patronage), ce n’est jamais les mêmes garnitures ou alors elles ont elles-mêmes en surstock…

Enfin, il faut quand même parler des délocalisations.

Je ne suis pas un fanatique du « made in ici ». Cependant, je n’aime pas me faire couillonner.

Exemple :

Un joli polo en maille piquée vendu au détail 50 € TTC, lorsqu’il était fabriqué par ici, était vendu 20 € HT au détaillant avec autour de 40% de marge. Son prix de revient était donc de 12 € HT.

Oui, mais quand aujourd’hui ce polo est payé 7,50 US$ en Chine rendu dédouané Rotterdam, le prix de vente au public a baissé …à 49 €. On peut donc en acheter plus en prévoyant d’avoir un deuxième tour de gratte en magasin dit d’”usine” où, avec 30% de rabais sur le prix boutique, soit à 34,90 € TTC, la marge complète est encore très… raisonnable.

Toujours aussi attirantes les minettes ?

7)
pter
, le 10.11.2007 à 01:11
[modifier]

Quelle bonne humeur!

vous lirez donc cette humeur qui ne pète pas plus haut que son cul n’est haut samedi

“cul n’est haut” -> ma fait sourire celle la….”Cuneo”.

bon week-end!

9)
Okazou
, le 10.11.2007 à 06:12
[modifier]

« Normalement, dans ces conditions, je deviens fou. J’ai envie de hurler, je pense à l’article à écrire pour la semaine prochaine, au temps perdu, et tout et tout. »

Ainsi, tu n’accompagnes pas Madame CUK dans les magasins !?

Autant je déteste (mais alors, vraiment !) faire les boutiques pour m’habiller autant j’adore (mais alors, vraiment !) les faire avec ma chérie. Avec mes chéries, devrais-je dire pour être honnête, car adolescent, j’aimais déjà ça et ça ne s’est jamais estompé.

Et les femmes adorent qu’on les aide dans leur choix, qu’on leur dise, là, tout de suite, ce qu’on pense de ce petit tailleur, de cette affriolante robe d’été, de cette vapeur de foulard, de l’adorable broderie sur cette culotte diaphane…

Quelle drôle d’idée d’abandonner sa belle à ses emplettes, c’est tellement agréable de les faire à deux ! Il s’agit bien, dans ces lieux, d’un grand moment de complicité. Les regards, les propos, les gestes, sont très particuliers dans une boutique de mode. Une petite magie amoureuse s’accomplit à chaque fois. À la seule condition de savoir se rendre disponible. Un homme disponible et complice, les femmes, elles adorent ! Et moi, j’ai toujours adoré les femmes. Alors…

Pour mes fringues, la Toile suffit généralement mais je ne répugne pas à répondre posititivement à une requête de ma chérie lorsqu’elle veut m’habiller « sérieusement ». Ça lui fait tellement plaisir…


Un autre monde est possible. Complice.

10)
fxprod
, le 10.11.2007 à 07:26
[modifier]

J’ai bien fait, j’ai payé moitié prix la paire, c’est toujours agréable.

2 jeans pour le prix d’un et en levis en plus, ils ont de la chance en suisse.

11)
Roger Baudet
, le 10.11.2007 à 08:24
[modifier]

Bon, qu’on soit clair. Moi, le seul moment où j’en regretterais presque d’être marié, c’est quand je dois faire les boutiques avec Madame ! Mais bon, la vie de couple, c’est aussi cela !

Pour les ampoules, et l’énergie : la lampe basse tension n’est pas la panacée partout. J’en ai par exemple dans ma cuisine qui ne me conviennent pas. C’est trop long à chauffer et n’est pas économique pour un allumage court (genre prendre un verre d’eau et sortir). La lampe Led a un avenir et on commence à les trouver, mais la qualité de la lumière n’est pas toujours au rendez-vous. Un truc qui marche vraiment bien est le bête détecteur de mouvement qui allume un lieu uniquement quand il y a une personne dedans (pas mal pour les cages d’escaliers).

12)
Aigle4
, le 10.11.2007 à 09:15
[modifier]

C’est pourtant pas le printemps non de d’là !!!

V’la qu’eul François nous fait une montée d’amur en automne au moment au normalement la sève descend chez nos amis à racines !!!

J’s’rai pas étonné de voir dans quelques mois une humeur de Juliette nous annonçant la venu d’une petite soeur ou d’un petit frère. Faudra bien occuper la chambre laissée vide par Noé.

Les économies d’énergies c’est comme les grandes pannes d’électricité, ça fait remonter la natalité.

Pour reprendre pter ““cul n’est haut” -> ma fait sourire celle la….”Cuneo”. L’était vraiment pas haut ce mercredi quand même pas au point de devenir ” cul bas ”. J’aurai pas dû.

J’aime toujours tes humeurs sur le genre des rasoirs à 10 lames qui défigurent, tes déodorants, ta manière inimitable de nous raconter tout cela.

Encore, encore, encore….

Bon week-end à toutes et tous en cette journée ” ode aux femmes ”.

13)
ysengrain
, le 10.11.2007 à 09:36
[modifier]

Je confirme penser qu’il s’agit d’une déclaration d’amour à la gente féminine puisque tous les âges sont cités. Ce qui me surprend, est l’absence de photo. De ce que je connais de François, quand il aime il photographie. Alors ? devant tant de “sujets” à faire de belles images, rien, pas une petite ? Me serais-je trompé ?

14)
François Cuneo
, le 10.11.2007 à 10:06
[modifier]

Bah bien sûr que tu oses, c’est normal, si j’avais pas de cheveux, je penserais comme toi :-P

On devait pas venir te chercher à la gare ce soir?

C’est con parce que je ne me rappelle plus de l’heure ni d’où c’est!

15)
François Cuneo
, le 10.11.2007 à 10:16
[modifier]

@ Okazou

Franchement, les magasins ne sont pas faits normalement pour qu’on puisse prendre le temps…

Il y a du monde, c’est serré, du bruit, faut se faufiler, non, je n’aime pas cette ambiance “achat d’habits” dans ces conditions.

Mais là c’était tout tranquille, les vendeuses avaient du temps, elles conseillaient, c’était très sympa. Et il y avait toutes ces femmes!

@ Aigle4: non non, c’est fini là, il n’y aura plus de 6e moufflet. Je le jure.

@ Saluki: merci de ton avis de professionnel. Et OUI, c’est bien un 501, mais pas celle dont tu parles.

Si ça, c’est pas une déclaration d’amour aux femmes, à la tienne en particulier…..

Ouaip… Des fois je m’en veux de les aimer autant. De les regarder autant… Madame Cuk dit que ce n’est pas discret en plus… Mais comme mon regard finit toujours sur elle, elle supporte je crois.

@ evariste: c’est chouette de pouvoir dire ça, on a du bol. Ou peut-être qu’on a tous du bol.

16)
François Cuneo
, le 10.11.2007 à 10:20
[modifier]

ysengrain, l’appareil aurait cassé la magie là… Elles auraient fait attention à moi… Ou alors le G9, posé l’air de rien sur les genoux… non, je ne crois pas, des fois, il faut savoir le poser ce machin numérique.

17)
Dan DT
, le 10.11.2007 à 10:29
[modifier]

Il me semble avoir lu que la fabrication des lampes “économique” polluait nettement plus que les incandescentes, n’étaient pas recyclable quand à la durée de vie, je trouve pas qu’elle sont nettement plus longue comme annoncé dans les pubs, je crois que c’est une fois de plus une grosse arnaque “écologique”.

18)
alec6
, le 10.11.2007 à 11:06
[modifier]

Dan DT… je ne suis pas loin de penser comme toi ou comme Roger Baudet plus haut. La basse conso possède en outre le défaut d’émettre des fréquences relativement nuisibles. Je ne retrouve pas l’article car je ne suis pas devant mon ordi, mais leur culot devrait être “blindé”, or il ne l’est pas ou si rarement. L’article stipule de plus qu’elles sont réellement dangereuses pour les enfants. Si je retrouve ces infos je les communiquerai.

Quant au fond de l’humeur de François… encore une fois je vais jouer mon Joker ! histoire d’éviter de me faire des ennemis(es) supplémentaires !

19)
coacoa
, le 10.11.2007 à 11:09
[modifier]

On devait pas venir te chercher à la gare ce soir?

C’est con parce que je ne me rappelle plus de l’heure ni d’où c’est!

Mais qu’est-ce que j’ai dit, mais qu’est-ce que j’ai dit ?

20)
Madame Poppins
, le 10.11.2007 à 11:47
[modifier]

François, le menu de Mister n’est servi que si tu (toi et ta famille) arrives accompagné de Coacoa et Mirou, qu’on soit bien d’accord ! (et là, si c’est pas une menace…..)

21)
Inconnu
, le 10.11.2007 à 12:57
[modifier]

Me voici de retour de ma retraite…

Comme Madame Poppins avait fait une déclaration d’amour à son homme au travers des autres hommes, voici une belle déclaration d’amour de François à sa femme au travers des femmes. Ou l’inverse, je ne sais plus. Mais c’est une question d’amour et c’est ce qui importe.

J’avais bien aimé le texte de Mme Poppins mais je ne savais pas comment l’écrire. Je profite de ce billet de François pour tenter de dire mon témoignage bien que j’ai toujours l’impression de détonner dans un paysage différent du mien.

C’est bien d’avoir pris le temps de s’arrêter, d’entrer dans un des univers féminins et d’en avoir été complice. Comment les comprendre sinon quand on refuse, bêtement et « machistement », de les accompagner dans leurs activités sous prétexte que le lèche vitrine, en l’occurrence, c’est ennuyeux et inutile. C’est l’attitude que j’avais et je le regrette amèrement parce que ç’aurait été aussi une preuve d’amour et de complicité supplémentaire que d’être avec elle dans ces moments de plaisir. Alors je l’attendais devant la boutique de fringues en fumant ma clope pendant qu’elle furetait dans les porte-manteaux et les bacs. Elle en avait pris son parti. Quelle horrible expression teintée de lassitude, de désillusion, de solitude… C’est vrai aussi que très souvent, elle considérait cette occupation comme intime, comme son domaine très personnel auquel je n’avais pas d’intérêt.

C’est ainsi que j’ai retrouvé des placards entiers de pulls, de tee-shirt, de chaussures de toutes sortes, de petites choses diverses auxquelles je n’avais pas porté attention sur le moment mais qui faisaient le plaisir de mon épouse, sa beauté, sa vie (au sens de vivante). Combien de fois ne m’a-t-elle pas demandé en se pavanant devant la glace en essayant une multitude d’effets : « qu’est-ce que tu penses de celui là ? ». Ce à quoi je répondais distraitement que oui, il était bien, occupé que j’étais à des tâches autrement importantes… C’était aussi une manière d’attirer mon attention, de me faire des surprises. Et pourtant, combien de fois fus-je offusqué des sacs de trouvailles, évidemment des affaires uniques, qu’elle rapportait de ses excursions solitaires sous prétexte que c’était de l’argent gaspillé alors que je me contentais de quelques chemises et pantalons.

J’ai compris, mais un peu tard, que cette activité plutôt féminine, au delà de leur plaisir à magasiner (comme disent les canadiens), à prendre du temps, c’est une façon d’avoir confiance en elles, d’être bien dans leur(s) peau(x). C’est une façon d’être vivantes. C’est une manifestation de leur désir de plaire non seulement à elles même, mais aussi à leur entourage, à ceux qu’elles aiment. C’est une façon d’aimer surtout…

Mais aussi, pour nous, ce qu’il faut par dessus tout, c’est de l’attention à ce que fait l’autre, de l’intérêt, toujours plus d’amour…

Être attentif…

22)
Yip
, le 10.11.2007 à 13:18
[modifier]

Combien tu as raison François quand tu dis : “des fois, il faut savoir le poser ce machin numérique.”

Il m’arrive de temps en temps de me poser et d’observer les gens qui passent et même si les instants où on se retrouve “encerclé” de femmes sont rares, ces moments incitent à l’amour, plutôt dans le sens amour de son prochain, mais aussi amour de son épouse, sa famille, parce-qu’on touche du doigt cette subtile alchimie qui nous fait les aimer et qu’on ne prend pas suffisamment le temps de “respirer”.

Merci de nous le rappeler aussi joliment et bravo pour le “cul n’est haut”, il m’était passé au-dessus de la tête celui-là ;°).

23)
Nouwanda
, le 10.11.2007 à 13:59
[modifier]

Pas de doute j’adore Cuk. Bon j’ai un mac aussi mais j’adore cuk.

Bon we à tous

Nouwanda

24)
Madame Cuk
, le 10.11.2007 à 15:30
[modifier]

Et dire que dans ma grande naïveté, j’étais admirative devant tant de stoïcisme de ta part, ce qui te ressemble si peu…

Mais bon, étant donné qu’au bout du compte j’en sors gagnante, on peut remettre ça quand tu veux!

Citation de coacoa

Bah bien sûr que tu oses, c’est normal, si j’avais pas de cheveux, je penserais comme toi :-P

On devait pas venir te chercher à la gare ce soir?C’est con parce que je ne me rappelle plus de l’heure ni d’où c’est!

Coacoa, ne t’inquiète pas, moi je me rappelle très bien de où et quand! Alors à tout à l’heure!

François, le menu de Mister n’est servi que si tu (toi et ta famille) arrives accompagné de Coacoa et Mirou, qu’on soit bien d’accord ! (et là, si c’est pas une menace…..)

Et alors le menu de Mister, avec ou sans coriandre, finalement? ;o)

Bon, c’est pas tout ça, mais si vous voulez un dessert pour ce soir, il faudrait peut-être que je m’y mette!

25)
Sparhawk
, le 10.11.2007 à 16:49
[modifier]

Dan DT et Alec6, cela fait une année que j’ai passé presque toutes mes lampes en économiques et j’en suis très satisfait. Il est vrai qu’elles emploient du mercure et d’autres produits toxiques, mais c’est pourquoi sur les emballages, il est bien spécifié de ne pas les mettre à la poubelle et de les rapporter au lieu d’achat pour recyclage. Quant aux économies d’énergie, elles sont réelles. L’émission de consommateurs ABE sur la Télévision Suisse Romande vient de faire un reportage sur ces ampoules: Emission d’ABE

26)
Blues
, le 10.11.2007 à 17:16
[modifier]

Pour les ampoules à incandescence, c’est déjà pratiquement bon, tout est quasiment prêt, mais alors pour l’halogène, il y a du boulot! Pratiquement rien ne le remplace, va falloir commencer à designer autrement…

Par soucis d’écologie et d’économies: chez nous, cela fait plus de 12 ans qu’on a passé aux ampoules économiques partout dans notre maison – à l’époque elles n’étaient pas données – Un hic quand même: dans la descente à la cave, car elle ne s’allume pas assez vite (et comme c’est casse-geule). D’après mes calculs env. 150.- à 200.- Frs par année sur les ampoules traditionnelles (= 2000.- env de “gagné” sur 12 ans – notre maison a 3 étages = pas mal de lampes)… et les ampoules halogènes on en a jamais voulu même si “très design”.

Le meilleur rapport qualité-prix-grande en quantité se trouve justement chez Ikea (de temps en temps une foireuse qu’on peut sans peine se faire remplacer)

Perso j’ai de la peine à comprendre pourquoi toutes ces ampoules “consommeuses” d’électricité n’ont pas encore été retirées du commerce.

Un autre truc que l’on a fait il y a 16 lors de la construction de notre maison: c’est l’installation d’un BioSwitch ” appareil qui fait tomber le courant à 15 V (à la place de 220) lorsqu’il n’y plus d’appel dans le réseau, donc lorsque le dernier va se coucher, il est censé bien tout contrôler (bien sur que les frigo+congélateur+modem sont installés hors réseau). Et bien sur tout les groupes d’appareils (ordi-périphériques-tv-etc..) sont sur des blocs de prises types “master-slave” ou sur bloc multiprises à interrupteur.

28)
alec6
, le 10.11.2007 à 17:48
[modifier]

Sparhawk, la France est un pays de cocagne où les radiations s’arrêtent aux frontières et où les lampes basses conso ne sont ni recyclée (direct poubelle, donc incinération…) ni récupérée par leurs distributeurs. Tout le monde s’en fout ! £A titre personnel, nous en sommes équipées néanmoins depuis une dizaine d’années à l’exceptions des placards, cave et autres lieux de passages brefs car leur fréquence de marche/arrêt n’est pas sans conséquence néfaste sur leur durée de vie ai-je remarqué.

29)
Saluki
, le 10.11.2007 à 17:58
[modifier]

A propos des ampoules basse conso’.

Le meilleur rendement est donné par les LED. Sauf qu’elles n’ont que quelques watts de puissance et qu’il convient de les multiplier: c’est souvent esthétique, mais extrêmement dispendieux au vu du prix unitaire.

Il est fortement déconseillé d’utiliser des fluo-compactes en lampes de chevet: essayéz d’en rapprocher un GSM et “écoutez”. Ca marche aussi avec un radio-transistor pour les plus mauvaises. On se bat assez contre les relais de téléphone mobile au dessus des écoles pour ne pas s’en coller un en guise d’oreiller, même si les puissances sont différentes. Le carré de la distance, pour l’atténuation, aussi… Et qu’on ne me dise pas que le rayonnement est faible: la règle d’orientation des lits dans le champ magnétique terrestre pour bien dormir n’est pas subitement devenue caduque.

30)
Saluki
, le 10.11.2007 à 18:04
[modifier]

Alec6

Les fluo-compactes sont faites pour être allumées/éteintes le moins possible… La batterie qui équipe mon bureau: 15 spots x 15 w pour 28 m2, murs blancs, donne un bon niveau d’éclairement (je n’ai pas de luxmètre) mais met presque 2 minutes à être à niveau.

31)
Diego
, le 10.11.2007 à 18:06
[modifier]

[mode troll]

En parlant d’écologie, Apple épinglé par Greenpeace, ça vous donne pas envie de switcher vers un … Dell

En plus, Leopard tourne très bien là dessus ;)

[/mode troll]

Sinon, avec coriandre, mais ça se met au service, donc c’est if you want.

32)
Madame Poppins
, le 10.11.2007 à 18:33
[modifier]

GerFaut, l’automne allait commencer… aujourd’hui, les premiers flocons de neige sont tombés et une fois de plus, je suis bouleversée par votre façon de voir, de percevoir des choses simples mais dont le récit, pour vous, doit être si douloureux…. Moi aussi, comme François, j’ai envie de vous dire “courage” ! Et de vous embrasser si vous permettez.

33)
mff
, le 10.11.2007 à 19:39
[modifier]

Bouhhhhhhh François. En sortant d’Ikea la semaine passé, je suis aussi allée à OutKékchose…….pour éventuellement essayer d’acheter un Jeans…… je suis ressortie 3 minutes plus tard………

Je ne dois pas être une femme,, rien qu’à l’idée de devoir essayer cela me fait fuir ! et pourtant je dois remplacer mon pantalon à 3 trous aux genoux, que je vais transformer en short ( je suis sûr que vous êtesheureux d’apprendre de cette information ;) )

PS : Cherche personnes compréhensives qui voudraient bien aller essayer les pantalons – chaussures – soutien-gorge pour moi, en échange je veux bien aller voir les ordinateurs, les bouquins,les magasins d’occasion pour elle;)

Note : Chez nous c’est mon homme préféré qui fait les courses !

34)
Artkan
, le 10.11.2007 à 23:38
[modifier]

Bonjour Francois. Concernant l’eau, si elle est chargée en nitrates, je te conseille vivement d’acheter un filtre type Brita ou autre. Il existe plein de modèle, dont certains se fixent directement sur le robinet, ou d’autre en carafe. La durée d’une cartouche (recyclée par la marque en général) est de deux semaine au minimum, voire un mois. L’eau et largement purifiée, (c’est pas la panacée, hein, mais ce qui est enlevé est déjà ça de moins) notamment nitrates, chlore et métaux lourds. Sinon il existe aussi des filtres céramiques ou osmose, plus couteux et pas forcément plus efficace. Je te conseille vivement la lecture d’un livre, “L’eau à la maison”, éd. Terre Vivante, et le magazine Que Choisir d’octobre 2003 sur les système de filtration d’eau

Concernat l’éclairage, n’oubliez pas que pour un bureau, un éclairage fluocompact ou fluorescent utilisé avec un écran TFT ou LCD et désastreux pour les yeux. Le mieux est la lumière du jour filtrée ou bien un éclairage halogène faible et indirect. L’halogène a un rendement supérieur (19 lumens/watt) aux ampoules à incandescence (13 lumens/watt) mais bien inférieure au fluocompacte (60 lumens/watt). Mais ce type de lumière a l’énorme avantage d’être continue alors que les fluocompacte et les incandescentes sont scintillante. La fatigue visuelle est beaucoup moindre. Un mix d’halogène pour les lieux de travail avec un éclairage ambiant en fluocompacte est la mieux. Une dernière chose pour apprécier un halogène basse tension (je ne parle pas de ces lampadaire crayons bouffeur de watt parce que leur système de variation entraine une perte énergétique sèche d’au minimum 30%), leur fabrication est moins polluante qu’un fluocompacte, la durée de vie est de dix fois celle d’une incansdescente et vous pouvez installer des halogène basse tension sur un circuit direct sans transformation provenant de panneaux solaire ou d’éolienne. Je vous ceonseille aussi le livre “la maison des négawatt”, ed. Terre Vivante (décidément une très bonne édition !)

35)
François Cuneo
, le 11.11.2007 à 00:29
[modifier]

Artkan, j’ai un filtre Brita, mais il ne touche pas les nitrates, malheureusement. Pourtant j’ai pris les cartouche maxima je ne sais plus quoi… Celle qui fait le plus.

Pour l’eau osmosée, j’en faisais pour mes poissons (que je n’ai plus, ouf!), et j’ai hésité à poser un système pour l’eau de boisson. Mais ça enlève tous les minéraux, tu bois de l’eau distillée. Oui, c’est vrai, c’est le seul truc qui enlève les nitrates, mais ça tue l’eau au passage.

36)
fxprod
, le 11.11.2007 à 00:32
[modifier]

consomme de l’électricité en permanence pour refroidir l’eau et la chauffer (on pouvait faire du thé en faisant sortir l’eau du robinet rouge, et boire de l’eau bien fraîche en tirant du robinet bleu indirectement contribuait à polluer un peu plus la planète avec le transport par camion jusqu’au domicile des grosses bouteilles de 20 litres

Ces fontaines à eau ce conçoivent bien dans un univers bureautique ou de grand passage, par contre un usage familial est fortement déconseillé, pour exemple une étude récente atteste qu’une bouteille d’eau achetée dans le commerce doit être consommée dans la journée sous peine d’altération et de prolifération de bactéries.

37)
VRic
, le 11.11.2007 à 00:43
[modifier]

Le meilleur rendement est donné par les LED.

Je n’ai pas de chiffres sous la main, mais je crois savoir que c’est un biais expérimental qui donne cette impression.

Les LED ont divers avantages, probablement la plus grosse marge de progression et auront sans doute un jour le meilleur rendement, mais actuellement ce titre est détenu par les fluocompactes.

Pour comparer deux sources lumineuses, on met un luxmètre devant à une certaine distance. Mais il se trouve que contrairement à toutes les autres lampes, une LED n’émet que selon la normale à sa surface, c’est-à-dire dans une seule direction perpendiculaire au composant. On met donc le luxmètre sur cet axe, car sur les côtés l’émission s’affaiblit et derrière le résultat serait zéro.

Or les autres lampes émettent en gros dans toutes les directions, pas seulement vers le luxmètre. D’où biais expérimental lors de la mesure : ce qu’on obtient c’est la luminosité maximale à cette distance pour cette source, pas une mesure de la quantité totale de lumière qu’elle émet, et donc pas de son rendement. On pourrait inclure des réflecteurs et lentilles de focalisation dans la mesure, mais le résultat caractériserait l’appareillage et non la source.

Pour les autres types de lampes ça ne fait pas de différence, car la mesure ne dépend pas de l’orientation et suggère par effet de bord leurs rendements respectifs. Mais si la comparaison inclut des LEDs, dont la luminosité varie de 0 à 100% selon la direction, le rendement n’est plus déductible d’une mesure ponctuelle : il faut répartir le luxmètre sur une sphère autour des sources, et là les LED ne brillent pas dans le classement.

38)
ali
, le 11.11.2007 à 08:02
[modifier]

Pas si futiles, ces petites choses dont nous parle si joliment François. Car il s’agit bien d’amour et d’eau fraîche qui semblent suffire, du moins presque si l’on oublie quelques petites choses futiles, au bonheur de François. Ainsi donc, M. et Mme Cuk démontrent que, même après plus de sept années (le nombre fatal et/ou fatidique selon les spécialistes de la chose) de vie commune et en contradiction avec certaines affirmations de psy. à la mode et dans l’air du temps, la flamme amoureuse est toujours vivante.

Ce qui me fait penser à un des plus émouvants témoignages d’amour qu’il m’a été donné de lire, celui écrit par André Gorz sous le titre de Lettre à D., paru en 2006. André Gorz, de son vrai nom Gérard Hurst, né en Autriche en 1923, avait étudié la chimie à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Devenu écrivain et journaliste sous le pseudonyme de Michel Bosquet, il collabora à l’Express avant de participer avec Jean Daniel à la création du Nouvel Observateur dont il devint un fidèle collaborateur. Il est l’auteur de quelques ouvrages assez détonants à l’époque de leur parution comme Ecologie et politique (1975) et _Ecologie et liberté _(1977).

Dans sa Lettre à D., André, 83 ans, écrit à Dorine, 82 ans: Tu viens juste d’avoir quatre-vingt-deux ans. Tu es toujours belle, gracieuse, désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais (…) Nous nous sommes souvent dit que si, par impossible, nous avions une seconde vie, nous voudrions la passer ensemble.

Dorine était très malade. Nous aimerions chacun ne pas survivre à la mort de l’autre, est une des dernières phrases du livre. La maladie de Dorine s’est aggravée. Un jour de septembre dernier, André et Dorine ont épinglé un message sur la porte de leur maison: “Prévenir la gendarmerie”.

39)
ali
, le 11.11.2007 à 08:22
[modifier]

J’ai évoqué l’amour et l’eau fraîche et j’ai oublié de parler de l’eau fraîche.

Travaillant à la production de cette noble boisson pour un grand distributeur public d’eau potable du bassin lémanique, il me tient à coeur de défendre l’eau du robinet, l’eau comme bien commun et public. Sur ce sujet, sur les faits et les méfaits de l’actualité de l’eau, je vous signale un site intéressant tenu par un de mes amis, journaliste à la retraite et militant pour l’eau, bien public. En cherchant bien, vous y trouverez des informations utiles sur l’eau en bouteilles et en bonbonnes

Voici le lienAqueduc

40)
zit
, le 11.11.2007 à 09:37
[modifier]

l’appareil aurait cassé la magie là…

Et puis tu en parles si bien…

Mais quand même, quelques petites images…

Egoïste!

z (c’était bon? je répêêêête: Mmmm, la coriandre!)

41)
François Cuneo
, le 11.11.2007 à 09:52
[modifier]

Dans sa Lettre à D., André, 83 ans, écrit à Dorine, 82 ans: Tu viens juste d’avoir quatre-vingt-deux ans. Tu es toujours belle, gracieuse, désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais (…) Nous nous sommes souvent dit que si, par impossible, nous avions une seconde vie, nous voudrions la passer ensemble.

Dorine était très malade. Nous aimerions chacun ne pas survivre à la mort de l’autre, est une des dernières phrases du livre. La maladie de Dorine s’est aggravée. Un jour de septembre dernier, André et Dorine ont épinglé un message sur la porte de leur maison: “Prévenir la gendarmerie”.

Purée j’ai les larmes là…

Magnifique.

42)
Saluki
, le 11.11.2007 à 10:05
[modifier]

c’est un biais expérimental qui donne cette impression.

Mais bon sang, je le savais et dans le feu de la réponse je l’avais oublié. C’est un peu le même problème avec les halogènes à miroir parabolique, dichroîque ou pas. cependant, seul le résultat compte sur le plan de travail.

43)
ToTheEnd
, le 11.11.2007 à 12:58
[modifier]

Ne pas boire de l’eau filtrée au point qu’elle devient pure ou autrement dit distillée… c’est toxique (osmose).

Pour le reste, j’adore certains magasins… et celle qui va avec.

T

44)
yannik
, le 11.11.2007 à 13:24
[modifier]

Bonjour, Je ne sais pas si j’ose… oui! Même si j’adore lire vos articles, c’est mon premier commentaire, et il sera évidement rabat-joie. Ce n’est pas de ma faute (quelle excuse stupide!). Il fallait que je m’exprime. Je m’explique:

J’habite un village au-dessus de l’outlet, d’ikea, du littoral centre, et de la zone industriel d’Etoy. C’est aussi là que se trouve la gare d’Allaman, une des mieux desservie de la région. Il y a quasiment un bus toute les heures, de 6h30 à 9h30. Il y a aussi deux trains par heures. C’est précieux où j’habite. Même si je ne suis pas directement connecté à cette ligne, c’est celle que j’emprunte 2 fois, ou plus, par jour – je fais le dernier/premier bout soit à pied, soit en stop. Car j’étudie à Lausanne. Ce temple de la consommation a graduellement saturé les voix de communications. D’abord Ikea a créé une sortie pour Ikea… modifié les voix de communications. Puis agrandi l’outlet. Et là, c’est la catastrophe. Maintenant les habitants des environs ne peuvent plus compter sur les transports publiques; le bus a en moyenne 30 min de retard. Si le bus était avant bondé, il est aujourd’hui prêt à explosé. Donc, qu’est ce qu’on fait? on prend la voiture pour grossir le flux automobile! et on prévoit 20 min d’avance. Et même avec ces précautions, ce n’est pas suffisant. J’ai mis moi-même hier plus de 30 min pour relier le rond point après Aubonne à l’entrée de l’autoroute (oui j’ai abandonné le train, je ne l’aurais jamais attrapé). C’est dans l’ordre de 300m… Les voitures qui sortaient à Allaman de l’autre côté de la chaussée formaient une queue qui devait faire plus de 600m. Les voitures étaient sur la bande d’arrêt d’urgence. C’est un exemple extrême, le samedi. Mais en semaine il y a malgré tout une foule “aux portes de l’empire Ikea”. ça devient ridicule, pathétique. L’Ike’attitude…

Ils y a même des personnes qui murmurent dans les communes qu’Ikea n’aurait pas respecté les conditions qui lui étaient imposées. Ils auraient impunément construit ce centre de consommation de masse alors que la place aurait été réservée pour des artisans… bon je ne sais pas la validité de cette info, mais le problème subsiste.

Si ces lieux ont de l'attrait pour les visiteurs, ils ont la haine de l'indigène. Rrrrr!

Sinon j’ai comme vous les meubles Ikea, les ampoules économiques à 10.-, le thermos rouge, la chaise à bascule, et le tabouret benjamin. J’ai trouvé un manteau à prix cassé à l’outlet center; à prix cassé (je l’ai déjà dit? Il était au prix d’usine…). Et j’ai le T-Shirt “je suis suédoise”. aussi, parfois, j’adore regarder ces filles à l’allure soignée courir à travers les rayons, s’arracher ces pièces de tissu et de cuir si précieux, avec autant de conviction!

Bon, quart-d’heure coups de gueule terminé: mais vous me haïssez déjà. J’ai cassé toute la poésie. Je suis vraiment navré, c’est l’impudence de la jeunesse. Bonne fin de dimanche à tous!

45)
Caplan
, le 11.11.2007 à 13:49
[modifier]

Bon, quart-d’heure coups de gueule terminé: mais vous me haïssez déjà.

Pas du tout, Yannik! Moi, c’est quand je me retrouve dans un de ces fameux bouchons, que je ME hais!

Dans l’ouest lausannois, on est servis. A chaque fois, je me vote une volée de coups de pied au c…

Milsabor!

46)
François Cuneo
, le 11.11.2007 à 15:53
[modifier]

Bon, les choses vont s’arranger avec l’ouverture de l’Ikea de Genève je pense.

Et puis c’est l’ouverture depuis quelques jours, les choses vont se tasser.

Mais je comprends Yannik… Je n’aimerais pas ça à côté de chez moi.

47)
ToTheEnd
, le 11.11.2007 à 16:21
[modifier]

Bon, personne ne parle de ce que ce truc rapporte en terme d’emplois et de finances pour la commune/canton.

De plus, on estime à 25% les personnes qui viennent de Genève, par conséquent, les choses devraient effectivement s’améliorer quand Ikea ouvrira un nouveau magasin à Vernier.

Enfin, je pense que le samedi, c’est effectivement l’enfer… mais quid des autres jours? Je ne pense pas que l’affluence soit telle du lundi au vendredi pour que les transports publics soient infréquentables… ou est-ce que je me trompe?

On n’a rien sans rien…

T

48)
Saluki
, le 11.11.2007 à 18:15
[modifier]

je pense que le samedi, c’est effectivement l’enfer… mais quid des autres jours?

Pour répondre à côté… A Troyes, que je connais assez bien ;°), le CA du samedi est de l’ordre de 35 % de la semaine… Le vendredi apm n’est pas mal non plus en raison de l’ARTT (oui, les 35 heures glandées…) qui pousse au magasinage (québécois) ceux qui ne savent pas faire autre chose. Ils peuvent ainsi acheter un joli maillot de foot chez AdiPuNiRe…pour le regarder à la télé.

Lors des premiers jours de soldes l’autoroute A5 est obstruée au niveau de la sortie 20.

Les deux centres, Marques Avenue et McArthurGlen, plus tous les parasites qui sont venus s’y coller autour, ont largement permis à l’agglomération de surmonter la quasi-disparition de la mono-industrie locale, la maille, par l’apport économique induit.

On n’a rien sans rien…

En tout cas pas grand’chose…

49)
yannik
, le 11.11.2007 à 19:46
[modifier]

Oui, c’est peut-être exagéré… mais ça soulage! En fait le problème en semaine et un poil différent, mais il y a toujours trop de monde. Et je trouve qu’on ne va pas en s’améliorant: on sature complètement les voix de communications dans ce secteur. C’est un autre débat…!

Bonne soirée Yannik

50)
alec6
, le 11.11.2007 à 22:26
[modifier]

Hum… hum… ? Dire que les camps de consommation créent des emplois, n’est pas faux du tout, mais il est non moins vrai qu’à l’instar des vases communicants, créer des emplois ici (en l’occurrence dans le commerce) en détruit ailleurs et en particulier chez les petits commerçants qui plient boutique.

Evidemment la presse économique se répand généralement en éloges des grosses enseignes, mais ne parle pas des petits qui font faillites suite à l’ouverture des gros et mettent au chômage ceux qui vont supplier de se faire embaucher à mi-temps au bureau de la DRH de la grande enseigne. Mais que voulez vous ma brave dame, le chômage crée une surproduction de travailleurs et le travailleur sur numéraire coute moins cher que le travailleur rare. C’est la loi de l’offre et de la demande ! C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on parle de RESSOURCE humaine au même titre que les ressources financières, matérielles et autres.

C’est un peu comme ceux qui pensent qu’en ouvrant les magasins le dimanche on va permettre à ceux qui travaillent plus de gagner plus parce que l’ouverture d’un magasin le dimanche crée le chaland et l’acheteur qui va avec ! Alors qu’un magasin ouvert le dimanche permet simplement d’acheter ce que l’on a pas acquit dans la semaine et ne crée donc aucune richesse supplémentaire. Celui qui ouvre le dimanche pique donc la clientèle à celui qui reste fermé. Un point c’est tout. La bourse des acheteurs potentiels ne s’étant pas soudainement gonflée d’espèces sonnantes et trébuchantes pour faire plaisir à messieurs Leclerc, Ikea, Auchant et consort.
C’est typiquement un raisonnement d’économiste de droite n’ayant aucune notion de fin de mois difficile avec un SMIC pour quatre personne.

Consommez, consommez brave gens ! N’oubliez pas le fameux slogan de ces bandits patentés “Avec Carrefour je positive” qui se traduit par “Sans Carrefour je négative” ou encore “Sans consommer je suis une sous merde”, ou à l’inverse car c’est plus sympathique : “Je possède (enfin !) cet objet tant convoité (iPod, voiture, machin, bidule, truc super génial de la mort qui tue…), donc j’existe, je suis quelqu’un de reconnu qui a (enfin) sa place parmi les siens”. Fermez le ban ! Envoyez les couleurs : “J’ai donc je suis !”

Elle est pas belle la vie !?

Bravo Yannick, tu as tout compris !

52)
Saluki
, le 11.11.2007 à 22:57
[modifier]

notre planète en crève, mais j’en ai déjà parlé

Voui, mais nous attendons la suite, Môssieur Alec6 !

A ce jour, l’économie de services n’a pas remplacé nombre pour nombre les emplois de l’économie de production dans nos contrées. Une des raisons est l’écart de compétences (qualifications) requises.

Pour autant, quand l’effort de reconversion est correctement entrepris, il apporte des résultats. Dans les années 50 on parlait déjà en France de la fermeture inéluctable des Houillères. Dans le Nord un effort de reclassement a été conduit pour transformer des mineurs en bonnetiers. L’usine de Cambrai d’une grande marque de prêt-à-porter a “recyclé” quelques milliers de personnes de la sorte.
Quelle était l’astuce? Un bureau d’étude au bas mot trois fois plus important que chez les concurrents: toute opération nécessaire était décortiquée et mâchée pour que n’importe qui puisse l’exécuter. On ne parlait pas de réglage pour obtenir ceci, mais de tourner le bouton x de n crans…
Mais ceci n’a duré qu’un temps: le surcoût a fini par rattraper la rentabilité.

Et puis se sauver des industries extractives pour aller trouver refuge dans le textile, y’a comme un bogue, non?

53)
ToTheEnd
, le 12.11.2007 à 08:31
[modifier]

MMhhh… j’estime que ce machin a créé dans les 200 emplois et probablement plus indirectement. Connaissant bien la région (la campagne!), je ne pense pas que des ébenistes aient perdus leur emploi à cause d’Ikea.

Et puis d’un point de vue écologique, tous les habitants de la région devait, pour se rendre à un magasin digne de ce nom (je parle donc de quelque chose qui fournit un peu plus que les aliments de premières nécessités), devait faire entre 10 et 15km… ce chiffre est descendu à 2 ou 3km maintenant. Là aussi il y a un gain…

T

54)
yannik
, le 12.11.2007 à 10:25
[modifier]

Malgré tout, Ikea a démocratisé le design. Je veux dire que l’histoire du design à constament cherché à produire moins cher, et pour la vie de tous les jours. Art and craft, art nouveau, art déco, etc… tous ont produit en majeur partie pour les personnes riches alors qu’ils voulaient le faire pour la populace…

Mais de là à savoir si c’est bien…?

bonne semaine Yannik

“j’adore le titre en comparaison aux commentaires”

55)
ToTheEnd
, le 12.11.2007 à 20:01
[modifier]

Yannik: voilà une façon un peu réductrice de voir le design. Le premier but du design c’est avant tout de penser et créer des objets (outils, immeubles, véicules, etc.).

Après il y a des objectifs plus terre à terre qui se rapprochent de ce que tu dis: pas cher, moche (et parfois très cher), fonctionnel, emmerdant, délirant, inutilisable, etc.

Perso, je pense qu’Ikea apporte une certaine fraîcheur dans la déco de papa et maman qu’on a bien souvent tendance à reproduire…

Maintenant, de là à savoir si on veut garder un objet 2, 20 ou 50 ans, pas sûr que tout le monde aime vivre avec le même mobilier pendant 40 ans… c’est un peu comme les habits.

T (j’entends déjà l’autre parler de la conso…)

56)
Tom25
, le 12.11.2007 à 20:05
[modifier]

Gerfaut, je suis, comme tout le monde, touché à chaque fois que je te lis. Un jour, nous étions étudiant, nous revenions un copain et moi de je ne sais où en bagnole. A la sortie d’un virage je me suis retrouvé au cul d’un tracteur, j’ai à peine freiné et ma R9 est partie au tas (je l’ai su après mais R9 R11 partent facilement du cul). La seconde qu’a mis mon copain à répondre à ma question “ça va ?” a sans doute été une des plus longues de ma vie. On n’a rien eu ni l’un ni l’autre. Un an après (je n’avais plus de bagnole), c’est lui qui nous a mis au tas avec la sienne. L’un comme l’autre on y repense souvent, et pourtant ce n’était pas grave vu qu’il n’y a eu que des dégâts matériels.
Bref, tout ça pour dire que des erreurs on en fait tous, plus ou moins répétées, plus ou moins grosses, mais que le prix que l’on paie pour nos erreurs n’a souvent rien à voir avec l’importance de l’erreur.
Moi non plus je ne suis pas fana de fringues, ni des miennes ni de celles de ma femme. Est ce une erreur, une grosse erreur ? NON ! Bien sûr on doit tous faire des efforts pour l’autre, mais pas non plus contre nature.
Et personnellement, tant pis si ça choque, il y a une bonnes parties des activités qui me procurent beaucoup de plaisir que je pratique seul (mais non je ne parle pas de masturbation ! :•)) ). Personne n’est obligé d’avoir mes gouts, ni de participer à mes activités. Et ça ne fait pas d’eux des fautifs.

Concernant les ampoules basses consommations, MERDE ! MERDE !! et re MERDE !!! Effectivement j’ai vu ou lu quelques part qu’elles émettaient des rayonnements. Comme vous, j’en ai dans toutes les pièces de vie, mais pas dans les endroits de passages (couloir, escalier, chiottes etc. , quoique sur cette dernière pièce… ;•) ). Alors que faire ? Je remet mes vieilles ampoules ?

Je reviens au sujet, c’est marrant car justement le pote des accidents cité plus haut vient de m’envoyer une blague en rapport avec cette humeur. Mesdames abstenez-vous de lire, ça ne vous fera pas rire. (je poste dans un autre post car ce sera trop long).

57)
Tom25
, le 12.11.2007 à 20:10
[modifier]

Au lit, l’autre soir avec ma femme,
la température montait rapidement.
Au moment de passer aux choses sérieuses,
elle m’arrêta et me dit
“Non, mon amour, je ne le sens pas bien… “
Puis elle ajouta : ” Je n’ai pas spécialement envie,
je voudrais juste que tu me tiennes dans tes bras.
Tu n’es pas assez en phase avec mes besoins
émotionnels de femme pour que j’ai
envie de satisfaire tes besoins sexuels d’homme ! ”.
A mon regard ébahi, elle enchaîna :” Je voudrais que
tu m’aimes pource que je suis et non pour ce que je
fais pour toi au lit ”.
Comprenant que rien ne se passerait ce soir la,
je n’insistai pas et je m’endormis.
Quelques temps après, comme j’avais des congés à
récupérer, je décidais de passer la journée avec elle.
Après un dîner dans un petit restaurant sympa,
je l’emmenais dans un grand
magasin de mode ou je l’invitais à essayer divers
vêtements sous mon regard intéressé.
Pendant un long moment, elle essaya tout ce qui
tombait sous ses yeux et parada devant moi comme une star.
Finalement,deux robes retinrent spécialement son attention.
Comme elle ne savait pas se décider,
je lui laissais entendre qu’elle prendrait bien les deux.
A l’étage suivant, se trouvait le rayon chaussures :
une paire neuve par robe semblait indispensable.
Une jolie paire de boucles d’oreilles lui faisait de l’oeil :
hop, dans le panier ! Croyez moi, ses yeux brillaient
de plus en plus !!!
Je la connais, je voyais monter en elle une forme
d’ excitation indescriptible.
Elle voulut même me tester, voir jusqu’ou j’irai,
car elle s’intéressa aux bracelets de tennis.
Elle n’a jamais tenu une raquette, mais bon…
Je répondis oui.
Puis il y eu quelques bas, de la lingerie, un foulard,les
rayons parfum et maquillage et quelques bricoles.
Finalement, elle me regarda avec des yeux pétillants
comme du champagne, et dit :
” ça va être cher tout ça… On passe a la caisse ? “
Quand je répondis : “Non, mon amour, je ne le sens
pas bien…”
Son visage devint béat d’étonnement et sa bouche
resta ouverte
Je lui dis alors : Je n’ai pas spécialement envie,
je voulais simplement te voir habillée ainsi.
Tu n’es pas assez en phase avec mes capacités financières
d’ homme pour que je puisse satisfaire tes désirs
d’ achats de femme.
Et comme elle me regardait avec des yeux assassins,
j’ ajoutais
Je voudrais que tu m’aimes pour ce que je suis et
non pour ce que je t’achète.

Et vlan ! dans la gueule !!

58)
Tom25
, le 12.11.2007 à 20:21
[modifier]

Concernant Ikea Carrouf et autres, pendant mon premier job, je travaillais dans la station services de carburants (installation, maintenance etc.) et donc les grandes surfaces faisaient parties de mes clients. Tous se frottaient les mains quand le week-end s’annonçait pourri, car les gens venaient en grande surface, et forcément consommaient des conneries. Pourquoi je parle au passé moi ?

C’est bien là que je rejoins totalement Alec6 et d’autres, on n’achète plus pour se nourrir, se vêtir, etc., on achète pour s’occuper, pour exister, pour paraitre. Alors si nos portes monnaies nous le permettent (là je devrais peut-être employer le passé), il semblerait que la planète non. Ces grandes enseignes ne comblent pas un besoin, ces grandes enseignes CRÉENT un besoin. On ne dit rien car cela crée des emplois. Mais … mais dites moi donc ? On vie pour manger ou on mange pour vivre ?

Rien que mon chat est moins con que moi, (je pourrais dire vous ou nous mais je ne veux agresser personne) quand il n’a plus faim il s’arrête de manger et va se balader.

60)
quark
, le 14.11.2007 à 14:41
[modifier]

@ Saluki

Autant je comprend et approuve la méfiance qu’on peut avoir envers ces émetteurs de micro-ondes ou de tout rayonnement dont on ne connaît pas les effets à long terme, autant je regrette que tu veuilles nous faire croire à l’existence d’une “règle d’orientation des lits dans le champ magnétique terrestre”.

61)
Tom25
, le 14.11.2007 à 15:45
[modifier]

Ah ben et pourquoi donc ??? Les oiseaux migrateurs “sentent” bien les flux magnétiques (boussole) alors pourquoi pas nous ?
Mais il y a deux choses, soit tu dis que l’homme n’y est pas sensible (au magnétisme) soit tu dis qu’il y est mais que ça ne l’empêche pas de dormir. Car c’est 2 débats différents.

62)
quark
, le 16.11.2007 à 09:37
[modifier]

Bien sûr, même les pigeons y sont sensibles, c’est comme ça qu’ils s’orientent. Mais aurait-on déjà remarqué que les pigeons préféraient certaines corniches à d’autres parce que “mieux” orientées ? Ce qui est gênant, c’est de faire une recherche Google (“orientation des lits” par ex.) et de tomber sur un nombre incroyable de théories plus fumeuses les unes que les autres, toutes bonnes à intoxiquer les esprits embrumés et surtout… à engranger du pognon un peu trop facilement.

63)
Tom25
, le 16.11.2007 à 17:06
[modifier]

Là on est d’accord :•) . Il n’est pas inenvisageable que l’homme y soit sensible, par contre les “commerçants” en tout genre qui vendent leur soi-disant savoir sur ce phénomène…?! Comme toi, j’ai de sérieux doutes.