Profitez des offres Memoirevive.ch!
Leopard prêt à bondir

Enfin, diront certains! Présenté au public lors de la Conférence mondiale des développeurs en août 2006 et prévue dans un premier temps pour juin de cette année, Mac OS 10.5 Leopard sortira finalement ses griffes le 26 octobre. Apple a d'ailleurs mis sur son site un compte-à-rebours jusqu'au lancement. Histoire de tenir en haleine les impatients!

presentation.jpg

Alors que les sites de rumeurs s'amusent depuis quelques semaines au petit jeu de savoir quelle build sera déclarée Gold Master (version de commercialisation), Apple a sans doute jugé qu'ils avaient sous la main un système suffisamment abouti pour être vendu. Après avoir déjà repoussé le délai de quelques mois sous prétexte (à tord ou à raison?) de la sortie de l'iPhone, l'autre grand événement de l'année du côté de Cupertino, Apple n'avait plus vraiment le choix et se devait de respecter la date fixée.

Espérons donc que le félin n'aura aucun bug "embêtant" (il est bien sûr illusoire d'espérer un produit dépourvu de bugs, mais certains sont plus visibles que d'autres), même s'il faudra sans doute attendre deux ou trois révisions mineures afin d'avoir un système bien rôdé.

Quelques détails

Comme son prédécesseur, Leopard sera vendu au prix de 189CHF (129€) pour la version mono-utilisateur et 279CHF (199€) pour le pack-familial avec 5 licences. Si vous venez d'acheter une machine durant ce mois d'octobre, pas de panique, vous avez la possibilité d'obtenir Leopard pour seulement 13CHF (9€).

boite.jpg
La boite de la version client présente une galaxie violette alors que celle-ci est de couleur verte pour la version serveur.

Vous vous demandez peut-être si votre vieille machine pourra faire tourner ce nouveau système? La configuration minimale pour faire tourner la bête est un Mac doté au minimum d'un processeur PowerPC G4 867MHz, de 512 de RAM ainsi qu'un lecteur DVD. Le support des G3 est donc désormais exclu, de même que certains G4 comme le fameux Cube ou les trois premières générations du PowerBook G4 Titanium.

Cette limitation reste correcte puisqu'elle garantit le support de modèles ayant 5 ou 6 ans aujourd'hui. Celle-ci correspond en fait à l'apparition de processeurs G4 supportant les caches de niveau 3 et améliorant la fonction AltiVec, de même que la limite de support concernant la technologie Quartz Extreme. Leopard ayant tout de même son lot de nouveautés graphiques, Apple s'assure ainsi qu'il tournera correctement sur les machines l'ayant nstallé.

Aperçu général et premières impressions

Les grandes nouveautés de Leopard sont connues, et je ne vais pas vous les détailler: le nouveau bureau, le Finder, la fonction QuickLook, Time Machine ou encore Spaces sont présentés sur le site d'Apple et AppleInsider a consacré une série d'articles (en anglais) concernant Mail, TimeMachine, Spaces, le Finder et le nouveau Dock. Pour être vraiment précis, Apple a listé les quelques 300 nouveautés de Leopard. On notera au passage que chaque nouvel écran de veil compte comme une nouveauté...

Bref, inutile de vous décrire ce que d'autres ont déjà fait mieux que je le ferais moi-même. Cela dit, ayant la possibilité d'utiliser Leopard sur des iMac de dernière génération de mon école (rien d'illégal donc, même si je m'abstiendrai de vous montrer des captures d'écran non officielles, Apple n'appréciant pas trop d'habitude), je vous propose de partager mes premières impressions et quelques éléments que j'apprécie particulièrement. Sachez en passant que la version installée n'est évidemment pas la version finale (pour les curieux, il s'agissait d'abord de la build 9A527, puis la 9A557 et la 9A559 à l'heure actuelle, si je ne me trompe pas).

Si Apple décrivait Leopard comme Vista 2.0, l'effet "Wow" a lui bien eu lieu. Il faut dire que se retrouver pour la première fois avec Leopard face... au nouvel iMac 24", cela en jette!

L'interface a été revue, et cela change un peu ce que l'on connaissait jusqu'ici. La nouvelle barre de menu et le Dock à demi transparents sont sans doute les éléments qui choquent le plus et ils donnent un nouvel effet de profondeur.

Celles et ceux qui, tout comme moi, utilisent Uno afin d'unifier l'interface de Tiger seront moins surpris par la nouvelle robe qu'adoptent les fenêtres. D'un gris foncé poli lorsqu'elles sont au premier plan, elles passent à un gris clair lorsqu'elles se retrouvent à l'arrière-plan, ce qui permet de facilement distinguer quelle fenêtre est sur le devant. Les boutons de fermeture sont quant à eux beaucoup plus flashy.

D'une manière générale, ce n'est selon moi ni mieux ni moins bien; il s'agit plus d'une question de goût. Cela dit, ce que j'apprécie avant tout est l'unification retrouvée de Mac OS. Alors qu'Apple édicte des règles très strictes concernant la conception de l'interface graphique d'une application, elle avait pris la (mauvaise) habitude de s'essayer à toutes sortes d'alternatives. Tout ceci rentre enfin dans l'ordre, et l'utilisateur se retrouve plongé dans un univers plus cohérent qu'avant.

Chose intéressante à constater, ce n'est pas seulement l'interface du système qui évolue, mais bien tout le design des produits Apple. L'alu est de plus en plus utilisé pour les machines et les iPods, les couleurs, éclatantes par le passé pour les iPods, deviennent plus neutres et blanc disparaît lentement des produits grand public alors que le noir apparaît sur certains modèles. Tout ceci donne un aspect beaucoup plus sobre, pro ai-je envie de dire, et Leopard suit également cette tendance. D'ailleurs, le changement du site d'Apple reflète parfaitement cette évolution.

Même si je n'ai pas eu l'occasion de passer des heures en compagnie du félin, voici tout de même quelques aspects intéressants, en-dehors de l'évolution de l'interface.

Une des nouveautés que je me réjouis d'utiliser est l'apparition des piles dans le Dock. Un des exemples les plus flagrants de son utilité est de placer un dossier Téléchargements dans le Dock. En effet, un tel dossier est régulièrement mis à jour et l'on y accède souvent. En le plaçant en tant que pile dans le Dock, il suffit d'un simple clic pour que tout son contenu soit déployé et rendu visible. Il est possible ensuite de traiter l'un de ses éléments d'une manière ou d'une autre.

piles.jpg
Une pile avec son contenu.

Le Finder a été revu et fait de plus en plus penser à iTunes avec sa barre sur le côté. Les divers éléments sont désormais regroupés en différents sous-groupes, pour plus de clarté. Je doute que cette nouvelle version satisfasse pleinement les amoureux de PathFinder, beaucoup plus complet et qui a sans doute encore de beaux jours devant lui, mais il s'améliore au fil du temps tout en gardant sa simplicité que beaucoup d'utilisateurs apprécient également. La possibilité d'afficher le chemin d'un fichier est enfin de la partie (en tant qu'option).

Naviguer avec Coverflow est du plus bel effet, notamment avec les nouvelles icônes vectorielles d'une précision assez incroyable, cela dit ce n'est pas le moyen le plus rapide d'accéder à un fichier du moment que l'on connaît son nom. Il devient plus utile afin d'avoir un bref aperçu d'un fichier, ou... pour impressionner les copains!

finder.jpg
Le Finder sous le mode coverflow.

Même réflexion avec la fonction QuickLook, permettant d'afficher le contenu d'un fichier (qu'il soit texte, vidéo, image...) sans même lancer d'application. Si elle peut s'avérer très utile pour récupérer une information en vitesse dans un fichier texte ou retrouver un fichier en jetant un coup d'oeil rapide à son contenu, l'idée n'est pas de visionner un film en entier depuis QuickLook en plein écran.

quicklook.jpg
La fonction QuickLook en action sur un fichier vidéo.

Détail auquel j'accorde une certaine importance, la sélection du texte lors du renommage d'un fichier ne se fait plus sur l'extension. Le renommage devient donc beaucoup plus rapide puisqu'il suffit de rentrer le nouveau nom sans se soucier de l'extension, comme si celle-ci n'était pas affichée.

Un mot encore sur le Terminal, qui devient enfin utilisable! Je suis méchant, c'est vrai... Mais j'imagine que certains me comprendront. Il est désormais possible de définir plusieurs profils, d'avoir accès à un inspecteur et surtout d'organiser ses fenêtres en onglets.

Conclusion

Voilà donc quelques points intéressants que j'ai pu relever pour une utilisation "basique" de Leopard. Il reste bien entendu une multitude de choses à dire, mais ce n'est pas le but ici et vous aurez tout loisir de découvrir toutes ces fonctionnalités par vous-même dès la fin du mois.

D'une manière générale, même si Leopard ne me semble pas révolutionnaire, il apporte quelques nouveautés très intéressantes, et je suis certain que les développeurs auront à coeur de tirer profit des nouveaux outils mis à leur disposition, ce qui promet de belles choses pour la suite.

Et d'après vous, Leopard sera-t-il... révolutionnaire?

24 commentaires
1)
Guillôme
, le 17.10.2007 à 00:20
[modifier]

Cette limitation reste correcte puisqu’elle garantit le support de modèles ayant 5 ou 6 ans aujourd’hui.

Hem Hem; pas sûr que mon beau G4/733 d’où je commente en ce moment ait plus de 6 ans et pourtant, snif, mon Quicksilver si bruyant que j’aime n’est plus supporté (sic). De toute façon Tiger avait ralenti la machine que j’avais dû gavé de ram, alors je ne comptais pas installer Leopard sur ce vénérable G4.

Pour info, Apple Insider continue les articles puisqu’ils viennent de publier sur iChat qui malheureusement reste fermé sur lui-même (pas de compatibilité skype ou msn vidéo…) ou un iChat PC.

L’interface a été revue, et cela change un peu ce que l’on connaissait jusqu’ici. La nouvelle barre de menu et le Dock à demi transparents sont sans doute les éléments qui choquent le plus et ils donnent un nouvel effet de profondeur.

J’avoue que j’ai du mal avec les pastilles bleues translucides pour indiquer les applications en fonctionnement. Je préférai les triangles noirs plus sobre.

De même, j’ai du mal avec la barre du haut translucide et qui s’adapte aux couleurs de l’écran…

Une des nouveautés que je me réjouis d’utiliser est l’apparition des piles dans le Dock.

C’est aussi un lanceur formidable. On peut déplacer un dossier (applications par exemple) et choisir un affichage sous forme de tableau. Un clic et les icones apparaissent de façon instantané.

Si l’on clique sur une lettre “g” ca va directement à la première application commençant par un “g” et cela reconnait les séquences genre “g” “r” “a” pour l’appli commençant par “gra”

Le Finder a été revu

Apparemment, il permet de répondre à la demande de certains de classer les dossiers par type en séparant dossier et fichiers, et ce, par ordre alphabétique.

D’une manière générale, même si Leopard ne me semble pas révolutionnaire, il apporte quelques nouveautés très intéressantes

Si par révolutionnaire, tu entends changement radical de l’interface, alors ok, Leopard n’est pas révolutionnaire.

Par contre, si l’on parle de technologies, alors oui, Léopard est révolutionnaire!

Quant à “quelques nouveautés”, désolé, mais je trouve que les nouveautés, c’est du lourd (XCode+IB, Dashcode, Aperçu, TimeMachine, Spaces, QuickLook, Finder, Dock, PhotoBooth…).

Mais bon, je parle, je parle, alors que j’ai fais une humeur tout est exprés pour ça :p

2)
GG
, le 17.10.2007 à 00:57
[modifier]

Cela dit, ayant la possibilité d’utiliser Leopard sur des iMac de dernière génération à l’EPFL (rien d’illégal donc

Ce n’est pas parce que tu as le droit de tester Leopard que tu as le droit de parler de ton expérience en public. NDA, etc. Tu ne l’as pas signé, mais si ton école le teste officiellement, alors le NDA a été signé pour toi.

l’idée n’est pas de visionner un film en entier depuis QuickLook en plein écran

Ben pourquoi pas ? Kestenanafout, tu lances le film, il est en plein écran, et hop, rien d’autre à faire ! Si tu lances QuickTime pour de toute façon passer en plein écran et masquer les controles… :-)

3)
Okazou
, le 17.10.2007 à 06:26
[modifier]

Bravo Guillôme, je partage complètement ton enthousiasme. Les gars d’Apple ont encore une fois fait un très beau boulot, semble-t-il.

Pièce à pièce, avec patience et logique, ils ont monté un outil d’une redoutable cohérence.

Merci d’avoir pris quelques privautés avec le NDA. Mais tu ne savais pas ;-)


Marrant, il semble que j’aie interversé les commentaires !

4)
6ix
, le 17.10.2007 à 07:46
[modifier]

GG: Pour le NDA, je ne connais pas les termes exacts, effectivement. Mais une salle entière a été installée de la sorte, et pas dans le but d’un test, mais bien pour une utilisation courante. Absolument aucune directive ne nous a été donné, et la plupart (non connaisseurs) ne savent même pas qu’il s’agit d’une version beta! Etant donné que je parle avant tout d’une première impression, d’un sentiment général, et rien de plus technique que ce qu’Apple présente elle-même, je me dis que ce n’est pas trop méchant… ;-)

Vivement le 26… =)

6)
GG
, le 17.10.2007 à 09:12
[modifier]

Pour le NDA, je ne connais pas les termes exacts, effectivement. Mais une salle entière a été installée de la sorte, et pas dans le but d’un test, mais bien pour une utilisation courante. Absolument aucune directive ne nous a été donné, et la plupart (non connaisseurs) ne savent même pas qu’il s’agit d’une version beta! Etant donné que je parle avant tout d’une première impression, d’un sentiment général, et rien de plus technique que ce qu’Apple présente elle-même, je me dis que ce n’est pas trop méchant… ;-

La question n’est pas de savoir si c’est méchant ou pas : il s’agit d’un système qui n’est pas en version finale, avec les bugs que ça implique, qui sont parfois pas méchants, mais qui peuvent l’être.

Si on vous installe une salle en libre accès pour une utilisation courante, sans vous informer des risques encourus, en brisant un NDA (voire en n’en signant pas), et sans s’assurer de la formation et de l’information des utilisateurs, ça s’appelle une faute professionnelle de la part des gens qui ont fait cette installation (administrateur informatique ?). Cela peut même être considéré comme illégal puisqu’il s’agit d’un système commercial utilisé à des fins de test. Si ce n’est pas à des fins de test, c’est tout simplement du piratage informatique (= on utilise un système commercial à des fins utiles sans en payer la licence). Et cela fait oublier la raison d’être des versions beta :

Après, tu dis ce que tu veux, évidemment, et je pense bien qu’Apple ne vous tombera pas dessus pour ça. Mais je pense qu’avant de parler de l’utilisation de Leopard faite à l’EPFL, tu aurais dû peut-être te poser la question de savoir si 1) cette installation avait été faite dans un cadre de test, et s’il n’y avait pas des limites à cette utilisation, 2) si tu pouvais effectivement librement en parler, car tu sais pertinemment que diffuser des informations sur un système encore non officiellement disponible est sujet à caution, et 3) attendre la version finale, car qui sait si certaines choses n’y ont pas encore été modifiées…

GG… sous NDA ;-)

7)
jp
, le 17.10.2007 à 09:23
[modifier]

…ilisateurs, ça s’appelle une faute professionnelle de la part des gens qui ont fait cette installation (administrateur informatique ?). Ce…

C’est où que je dois envoyé mon CV ?

Vous aller l’installer tout de suite ce 10.5 ou attendre la 10.5.2..3 ? (Question pour tout le monde)

8)
GG
, le 17.10.2007 à 09:30
[modifier]

Vous aller l’installer tout de suite ce 10.5 ou attendre la 10.5.2..3 ? (Question pour tout le monde)

Il vaudra mieux attendre la 10.5.1 pour les machines de production. Voire la 10.5.2.

9)
Guillôme
, le 17.10.2007 à 09:40
[modifier]

car tu sais pertinemment que diffuser des informations sur un système encore non officiellement disponible est sujet à caution

Dans le cas de 6ix, le seul reproche qu’on peut lui faire, c’est de mettre en avant son utilisation et l’installation faite par son école.

Tout le reste est du domaine public.

Vis à vis de la version finale personne ne peut dire aujourd’hui si Leopard sera un bon système ou un truc ultra buggé, instable, non fini… Seuls les mois à venir le diront, bien que je sois particulièrement confiant vis à vis du système d’Apple.

10)
GG
, le 17.10.2007 à 09:46
[modifier]

Dans le cas de 6ix, le seul reproche qu’on peut lui faire, c’est de mettre en avant son utilisation et l’installation faite par son école. Tout le reste est du domaine public.

Rien ne garantit que les informations qu’il a sur la 9A559, par exemple, sont encore toutes valides sur la GM. Je ne dis pas que ce n’est pas le cas, je dis juste qu’on ne le sait pas.

Mais ce n’est pas très important. Ce qui compte, c’est le contenu de la boite à sortir le 26/10. Là on saura vraiment où on en est :-)

11)
Guillôme
, le 17.10.2007 à 10:02
[modifier]

Joli tour d’horizon mais tu sembles faire la gueule. Va piocher un peu d’enthousiasme chez Guillôme, il en a à revendre !

Mais non, c’est juste que je suis technophile et techno-enthousiaste ;) A tort sûrement…

Mais par exemple, l’Iphone est bien révolutionnaire pour moi vu qu’il met sur le marché un nouvel OS pour téléphone (en plus de Linux, Symbian, Palm, WCE), qu’il change le modèle de vente avec les opérateurs, qu’il change les technologies utilisées (capteurs, écran multi-points, détecteurs…).

Après, le succès ou l’intérêt de la chose est un autre débat. Le Newton était un produit révolutionnaire d’Apple qui a fait un bide ;).

12)
Alain Le Gallou
, le 17.10.2007 à 10:26
[modifier]

Il devient plus utile afin d’avoir un bref aperçu d’un fichier, ou… pour impressionner les copains!

C’est bien ce qui m’inquiète dans Léopard, c’est des options graphiques belles qui bouffent de la puissance et rendent obsolète de bonnes machines pas si anciennes. Soit le modèle commercial Microsoft typique consommation. Du hard de qualité pauvre qu’il faut changer souvent par panne ou pas capable de supporter la version suivante de window. Que m’apporte Léopard pour lire CUK, faire mon courrier, etc et enfin pour programmer en xCode Applescript Studio, puisque Hypercard fut abandonné et que je dois convertir. Pas un mot xCode Applescript Studio nulle part.

13)
pat3
, le 17.10.2007 à 10:36
[modifier]

à la réflexion, je me dit que: – coverflow, pour le Finder, c’est du pipo (Copyright Legallou ;)

– Stacks, c’est déjà un bon lanceur, et ça risque d’être encore mieux si ça gère les sous-dossiers

– c’est quand même QuickLook qui va me changer la vie au quotidien, vu le temps que je passe à manipuler des fichiers pour y trouver une petite info. Ça, pour moi, c’est vraiment un plus

– Time Machine sera sans doute mon logiciel de sauvegarde de base (j’en discute avec plus de détail ici Pat3 commentaire 13

– Spaces: les applis tierces permettant de faire fonctionner des bureaux multiples ne m’ont pas convaincues. Est-ce que l’intégration de la fonction pas Apple, en général soignée, me donnera plus envie? J’ai l’impression a priori que ça prendra du temps, si jamais ça se fait (prise en main et configuration de départ un peu longues, et un côté environnement toujours réccurent qui correspond mal à mon fonctionnement: j’ajoute ou j’enlève toujours une ou deux applis pour un travail donné). On verra, donc…

Et au final, j’espère ne pas avoir à refaire des tas d’habitudes avec ce nouvel OS. Idéalement, si ça pouvait se limiter à quelques nouveaux réflexes tombant sous le sens parce que bien pensé…

14)
Alain Le Gallou
, le 17.10.2007 à 13:15
[modifier]

A la vue des démonstrations Apple, seul Spaces m’intéresse, avec xCode. Je rejoins ce qu’en dit pat3 et Tri-edre sur : http://www.macgeneration.com/news/voir/127311/interview-leopard-vu-par-tri-edre

Pour la révolution, à la vue de la révolution de Spotlight dans Tiger!!! Résultat Spotlight je l’ai mis à la poubelle. Je vais être très prudent sur la révolution Time Machine.

Et ma crainte c’est que pour gagner quelques secondes de productivité avec le nouveau Dock, j’ai une machine 30% moins rapide.

15)
Blues
, le 17.10.2007 à 13:42
[modifier]

bon papier merci 6ix…. perso, je ne vais pas me presser, je l’installerai d’abord sur une partoche non “productive” en attendant de voir si…

euh… ton dernier link = “révolutionnaire?” vise sur un article qui est encore dans l’admin/donc normalement et visiblement non-publié…

16)
Guillôme
, le 17.10.2007 à 13:54
[modifier]

Pour la révolution, à la vue de la révolution de Spotlight dans Tiger!!! Résultat Spotlight je l’ai mis à la poubelle. Je vais être très prudent sur la révolution Time Machine.

Attention ne pas confondre Révolution et ca marche trop bien c’est de la balle ;)

Spotlight est une révolution qui est inutilisable du moins dans Tiger sur un G4… et qui deviendra surement très potable sur un Duo Core avec Léopard…

La photo numérique, puisqu’on aime bien ça ici, a été une révolution pendant longtemps inutilisable vu la qualité et le cout…

Et ma crainte c’est que pour gagner quelques secondes de productivité avec le nouveau Dock, j’ai une machine 30% moins rapide.

Je partage ta crainte qui semble se vérifier vu que mon G4 n’est plus compatible avec cette nouvelle mise à jour…

Mais bon, ce n’est pas nouveau, hélas…

17)
6ix
, le 17.10.2007 à 16:10
[modifier]

GG: Bien entendu, quoique je dise je serai, je l’imagine, de toute façon dans le tord vu qu’il s’agit effectivement d’un système qui n’est pas encore officiellement sorti. Cela dit, si je parle de “légal”, je veux dire par là que je n’ai pas piraté le système pour en sortir le maximum d’informations “secrètes”; je n’ai fait qu’utiliser les ordinateurs mis à la disposition des élèves et relater brièvement ma première impression, sans donner d’autres informations que mon sentiment personnel ou des données dévoilées plus en détail et rendues publiques sur le site d’Apple-même.

Il est vrai que, sachant que ce système n’est pas encore sur le marché, j’aurais pu demander à l’école, dans un soucis de transparence et pour ne pas les mettre éventuellement dans le pétrin. Mais de mon côté je souhaiterais alors également être averti des limites par rapport au matériel qui nous est fourni.

legallou: Leopard ne sera pas Vista, à savoir un concentré de nouveautés qui en mettent plein les yeux sans être vraiment utiles. Du côté d’Apple, si on utilise un effet, c’est généralement car on lui donne un sens. Si le but est de faire uniquement du courrier, traitement de texte, internet,… il n’est pas interdit de rester sur Tiger avec une machine moins récente. Il est normal qu’un nouveau système profite des avancées matérielles, et qu’ensuite les nouvelles applications profitent des nouveautés du système. C’est sûr que le côté commercial du renouvellement apparaît aussi, mais la limite fixée reste raisonnable à mon avis.

18)
loic
, le 18.10.2007 à 00:48
[modifier]

Ouaip… ben moi j’attends sa sortie pour remplacer ma machine et j’ai conseillé à plusieurs de faire de même.

Principalement pour time machine. Pour un usage de particulier, étant automatique et facile à utiliser. C’est souvent difficile d’expliquer qu’une sauvegarde est inutile pour retrouver une version précédente… si une nouvelle sauvegarde a été faite entre temps. Maintenant, c’est plus facile à expliquer et si c’est bien intégré (et ça semble être le cas) c’est à la portée de n’importe quel utilisateur.
Le backup facile pour tous, c’est révolutionnaire en cette heure où l’on stocke ses photos (et pas mal de trucs qui nous sont chers) sur disque et où les disques ne coutent plus si cher.

Par contre, je ne sais comment se fait la synchronisation de plusieurs disques en rotation (un disque étant toujours entreposé sur un autre site pour éviter les vols ou les incendies).

Ce qui me chagrine c’est cette histoire de lien qui me semble artisanal par rapport à un stockage de block et de snapshot comme dans ZFS ou le file system des NetApp.
Mais je n’ai peut-être pas tout compris à l’implémentation de Time Machine.

Space… je suis utilisateur de Mac et Linux, donc Space ne me parait pas une avancée énorme. J’utilise les bureaux virtuels sous linux, sous mac, aucun logiciel ajoutant cette fonction ne m’a convaincu, je reste et resterai sans doute avec des applis plein écrans et le switch pomme-tab et exposé.

L’autre avancée qui me parait révolutionnaire, c’est Mail et ses TODO list intégrée. Ca a l’air pratique car je communique beaucoup par mail. Sans doute migrerai-je de Thunderbird vers Mail.

Pour ce qui est du nouveau dock… ça ne me fait ni chaud ni froid, le nouveau finder, à peu près pareil.

Enfin les stacks… ben ça existe déjà non? prenez n’importe quel dossier, faites le glisser dans le dock à côté de la corbeille et il y reste (un lien). Ensuite maintenez le click dessus et une liste des fichiers inclus apparaissent. C’est moins bien présenté, mais la fonctionnalité est là.

19)
Guillôme
, le 18.10.2007 à 07:53
[modifier]

Enfin les stacks… ben ça existe déjà non?

ça ne me fait ni chaud ni froid, le nouveau finder, à peu près pareil.

Space ne me parait pas une avancée énorme (…) aucun logiciel ajoutant cette fonction ne m’a convaincu

A cela je me cite moi-même ;)

Et le meilleur exemple pour illustrer cela est Time Machine qui, comme toutes les nouvelles fonctions, ne paraissent pas révolutionnaires, à première vue, si l’on en croit les réactions des utilisateurs pommés.

On en reparle le 26 ;) (enfin un peu plus tard pour dépasser l’aperçu rapide initial)

20)
nlex
, le 18.10.2007 à 13:37
[modifier]

Moi ce que je me demande c’est si ça sera plus lent que Tiger sur mon vénérable G5 1.6Ghz !

22)
Inconnu
, le 18.10.2007 à 15:15
[modifier]

Time Machine risque de m’être à peu près aussi utile que Spotlight dont je me sers tous les 36 du mois. J’ai une autre raison d’éviter Léopard : l’abandon de Classic, bizarrement personne n’en parle. Suis-je le seul à posséder encore de vieux logiciels qui marchent encore très bien sans compter une pile conséquente de CDRoms artistico-culturels sous OS 9, voire même Hypercard ?

23)
Eric Schuepbach
, le 19.10.2007 à 23:02
[modifier]

C’est officiel et confirmé l’abandon du support de Classic sur OS X 10.5 ?