Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le Canon G9, Roger et le Petit Prince

Madame Poppins, tu ne m’en veux pas d’écrire une petite humeur par-dessus la tienne?

S’il vous plaît Chers lecteurs, lisez-la si ce n’est pas encore fait, elle est très jolie l’humeur de Madame!

J’en rajoute juste une petite en rapport avec des articles d’actualité du spectacle et des tests…

Retour sur deux humeurs donc pour un mix qui ma fois tombe assez bien.

La première, c’est celle de Roger Cuneo, qui vous expliquait comment il avait créé son spectacle “Le Petit Prince”, qu’il joue d’ailleurs en ce moment à Genève. Tous les renseignements à ce propos sont ici.

Très beau spectacle au demeurant, mais il est vrai que je ne suis pas tout à fait neutre dans mon jugement, vous le comprendrez bien.

Mais même sans cela…

La deuxième humeur, c’est celle du G9.

J’avais envie de voir comment un petit appareil comme ce Canon, testé de long en large ici, se comportait sur le terrain.

Alors voilà: j’ai commencé par prendre mes images en 1600 ISO, puis me suis rendu compte que 800 suffisait parfaitement.

Mode spot, évidemment, avec calcul de l’exposition couplée sur le collimateur autofocus.

Réglage de l’appareil: d’abord, détection du visage. Ça m’intéressait de voir comment l’appareil s’en sortait.

Pas trop mal à vrai dire, mais dans ces conditions difficiles, la détection du visage était lente, et ne suivait pas mes changements de cadrage.

Je suis passé ensuite en mode AiF.

Là, comme avec tout reflex, mise au point sur le sujet (pas toujours au centre, si possible le visage), puis mémorisation de l’exposition, recadrage et remise au point.

C’est là que les résultats sont les meilleurs.

Voici une petite sélection de quelques images parmi les 130 ce soir-là toutes présentables, sauf les premières (je ne vais pas vous les montrer celles-là).

Le stabilisateur fait bien son travail, le bruit est parfaitement maîtrisé dans Lightroom.

J’ai dû passer par un développement du Raw d’une ou deux images dans le dérawtiseur Canon pour voir quelle température de couleur il prenait, parce que dans Lightroom, comme souvent avec ce G9 dès que les conditions ne sont pas standard, il y a un problème de balance de blancs.

J’ai mis 5200 partout, comme le recommandait Canon.

Une légère poussée du curseur Clarté, une légère réduction du bruit “Luminance” et “Couleur”, et voici le résultat.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Toutes les images ci-dessus sont en 800 ISO. Belle maîtrise du bruit chez Canon, non?

En voici une en 1600 ISO:

image

Pas mal non plus je trouve.

Bon, maintenant, vous allez:

  • vous rendre à la rue de la Tour 1 à Genève un peu vite pour voir ce spectacle
  • en attendant (c’est relâche ce lundi), lire l’article de Madame Poppins, juste là-dessous.

Et que ça saute!

21 commentaires
1)
Madame Poppins
, le 15.10.2007 à 15:25
[modifier]

A vrai dire, je pense qu’un lecteur qui n’aurait pas encore lu mon billet a mieux à faire que consacrer du temps à mon texte : relire le Petit Prince, c’est faire un meilleur usage de son temps, surtout quand on voit les belles photos que tu as faites.

Tu sais quoi, François ? Il est beau, ton père ! Il a dans les yeux une étincelle qui me fascine : déjà quand j’ai lu son billet, annonçant son spectacle et sa genèse, je me suis dit que j’aurais tellement aimé le croiser, quand il arpentait les rues en cherchant à s’imprégner de ce texte à la fois si simple et si compliqué.

Bref, lundi, c’es relâche mais le Petit Prince, il est certainement déjà ou encore dans votre bibliothèque !

2)
Roger Cuneo
, le 15.10.2007 à 16:01
[modifier]

Et bien François, c’est vrai que tu as un appareil extraordinaire, tu étais placé au maximum à deux mètres de moi, parfois si près que tu aurais pu me toucher, et je ne me suis même pas aperçu que tu me mitraillais. C’est un exploit, quand on pense qu’il y a peu encore les comédiens devaient demander à ne pas être photographiés pendant le spectacle, pour éviter que les flashes ne les déconcentrent.

Et tu révèles bien là tes qualités de photographe.

Je sens aussi, à travers ces images toute une connivence entre nous (et le mot connivence est faible), tu me connais bien… J’ai beaucoup de chance…

Quant à Madame Poppins, elle me fait rougir: l’ étincelle dans les yeux que révèlent pour elle les photos de François ne sont que le reflet de la beauté de ce magnifique texte. J’ai la chance de le porter, de l’aimer, au point peut-être de rayonner, en le disant, des cent millions de grelots que le Petit Prince donne à son ami l’aviateur.

Alors merci Madame Poppins, merci François et n’oubliez pas, cukiens, ” qu’on ne voit bien qu’avec le coeur…” Mais ai-je besoin de le rappeler?

3)
fxprod
, le 15.10.2007 à 16:17
[modifier]

Lors de la cukday, Monsieur Roger Cuneo nous avait fait le grand honneur de nous montrer son talent, et au retour en regardant mes photos je me suis rendu compte que j’avais plus de photos de ses mains que du personnage, j’avais trouvé cela étrange et en voyant tes photos françois j’ai compris, les mains expriment les mots, en les voyant je m’imagine dans quelle partie du texte le narateur se trouve.

4)
Roger Cuneo
, le 15.10.2007 à 16:37
[modifier]

Oui FXPROD, c’est bien là encore un autre problème de comédien: tu dis très justement que les mains parlent, mais aussi il ne faut pas qu’elles crient. En plus du sens, du texte à faire passer, c’est une autre difficulté à travailler. Le geste accompagne la parole, peut la mettre en relief, mais doit être maîtrisé.

Et parfois je me surprends encore à être “un sacré bavard avec mes mains”

5)
Yvan Ramoni
, le 15.10.2007 à 17:22
[modifier]

Je viens de l’acheter samedi et quand je vois le résultats je suis enchantéd’avoir fait le pas, mais j’ai juste une question François tu a pris ton flash 580 EX avec le truc cônique ?

6)
Leo_11
, le 15.10.2007 à 17:32
[modifier]

Oui oui, c’est prévu probablement pour cette fin de semaine… et nous nous en réjouissons d’avance…

Super images de ce spectacle qui ne rendent l’attente que plus longue et pénible…

Au plaisir de vous revoir très bientôt Roger…

7)
François Cuneo
, le 15.10.2007 à 19:01
[modifier]

Yvan, surtout pas de flash, jamais en spectacle, JAMAIS! Sinon tu casses tout.

Papa, c’est rigolo ce que tu dis par rapport au fait que tu ne t’es pas rendu compte que je te photographiais…

Ça m’amène à ajouter deux points importants:

  • En rendant l’appareil muet (option de menu, qui empêche les bip bip de mise au point et le bruit artificiel du déclencheur), j’ai rendu l’appareil totalement… silencieux. Ben oui c’est normal, mais ça n’a l’air de rien. Un déclencheur de reflex t’aurait beaucoup plus dérangé.
  • malgré le fait que j’aie cherché à prendre les photos en gardant l’appareil assez bas, histoire de ne pas déranger les gens derrière, Jésus Moreno, qui était à la régie, tout au fond derrière, m’a dit que j’avais dû déranger les gens derrière moi, avec l’écran. C’est vrai que tout le monde autour du photographe sait
    1. Ce qu’il prend
    2. Si la photo est réussie:-)

Tcheu la honte au début quand j’avais des surexpositions lamentables, vu mes essais.

Cela dit, cet appareil est absolument étonnant. Je l’adore, vraiment.

9)
fxprod
, le 15.10.2007 à 19:50
[modifier]

Jésus Moreno, qui était à la régie, tout au fond derrière, m’a dit que j’avais dû déranger les gens derrière moi

Je suis un passionné du 7° art grand écran, mais le coca en grosse boite qui fait shlurp , les chip’s et autres popcorns ont commencé à m’en dégouté et la dernière fois un couillon s’est amusé pendant tout le film avec son portable à la hauteur des yeux, je lui ai fait la remarque il m’a dit qu’il ne téléphonait pas….réponse imparable!!! ce n’est pas grave les cinémas ont perdu un client, maintenant les écrans d’apn au spectacle ben non, non merci.

Cruel dilemne pour les photographes, je m’en doute et si je devais faire ce type de photos je mettrais une casquette en carton noir à l’écran collée au gaffer ou tenue par des élastiques.

11)
Le Zolive
, le 16.10.2007 à 00:56
[modifier]

Bon, maintenant, vous allez:

vous rendre à la rue de la Tour 1 à Genève un peu vite pour voir ce spectacle en attendant (c’est relâche ce lundi), lire l’article de Madame Poppins, juste là-dessous. Et que ça saute!

Et un troisième point : je viens de le commander, ce G9! ;-)

12)
Okazou
, le 16.10.2007 à 06:09
[modifier]

Tu es superbe, Roger !

François, il manque le texte correspondant à l’image or, le G9, quelqu’un nous l’a dit, est doté d’un dictaphone auquel tu peux chuchoter la réplique (un seul comédien mais plusieurs personnages donc, répliques).

14)
Puzzo
, le 16.10.2007 à 09:36
[modifier]

Je profite de cette humeur pour mettre le commentaire que j’ai posté hier sur l’humeur de Roger à propos du spectacle:

“Voilà, vu le spectacle hier soir (dimanche).

Quel plaisir de retrouver l’histoire du petit prince si bien interprété. Chaque personnage avec une touche, une couleur différente.

Merci beaucoup Roger pour le spectacle mais également pour le repas qui a suivi!”

15)
cerock
, le 16.10.2007 à 14:47
[modifier]

Je viens de recevoir mon G9… et mes billets sont réservé pour le spectacle. C’est ce qu’on appelle une bonne journée ;-) Vivement dimanche.

16)
Franck_Pastor
, le 16.10.2007 à 16:04
[modifier]

Tu me paies le voyage, François ? ;-)

En attendant, c’est fou comme un air de famille peut se transmettre de père en fils (et au petit-fils)…

20)
zit
, le 17.10.2007 à 22:48
[modifier]

Super photos, François, ça me fait d’autant plus regretter les centaines de kilomètres me séparant de ce spectacle :–(

Sinon, la compression jipaigue indispensable à la mise en ligne n’aurait–elle pas massacré les fonds? (gros agrégats de pixels maronasse et verdasse).

C’est tout à fait vrai, pour la ressemblance (la coupe de cheveux sans doute`? ailleu, non, pas les yeux!, bon ok, je ––––>).

z (qui aime bien les noirs profonds, en photo de pestacle, je répêêête: les photos sont quand même magnifiques)

21)
Booboo
, le 21.10.2007 à 22:16
[modifier]

Ce dimanche à Genève, nous avons ri… et pleuré aussi (surtout moi!). Rencontrer en vrai “Monsieur de St-Exupéry “ainsi que tous les personnages qui entourent son petit prince fut un énorme bonheur pour nous, à tel point qu’en quittant la ville, nous ne savions pas que dire tellement l’émotion nous avait gagnés!! Mes mots sont un peu légers, mais… quand je suis émue, plus rien ne sort de ma gorge. Alors, simplement MERCI pour cette magnifique interprétation, quand un spectacle ( ciné, théatre, cirque…) réunit toutes les émotions, c’est juste digne d’un grand cru et connaissant mon cher et tendre époux, il pense inévitablement comme moi! Bravo.