Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’aventure du chantier médiéval de Guédelon: des hommes fous pour un château fort !

Ce petit reportage est sommaire car je ne suis pas spécialiste en château fort; de plus Guédelon a un site web très bien documenté.
J'ai eu la chance d'arriver sur le chantier avant la masse des "tous-tous", ce qui m'a permis de réaliser quelques photos acceptables.

Comme j'ai eu beucoup de plaisir et que je trouve ce projet exceptionnel, mon envie est de faire connaître cet ouvrage à ceux qui n'en ont pas encore entendu parler. Personnellement j'admire les fous passionnés "prêts à tout" pour finaliser leurs idées et leurs projets, et surtout pas toujours en phase avec notre époque.
Pour plus détails, visitez le site web de image. Les textes de présentation ci-dessous sont en partie repris de leur site internet.


image
Le logo de Guédelon

2004: Le chantier médiéval de Guédelon entre dans sa 7ème année
"Ils ont retrouvé un site sauvage, une ancienne carrière boisée abandonnée de tous, un paysage de l’an mil. Avec ce bois et cette pierre, ils construisent un château fort dans le respect des techniques du XIIIème siècle": Nous sommes en 1235, le roi de France, Louis IX, futur Saint Louis, a 18 ans." (Le château fort de Guédelon s'inscrit dans la lignée des châteaux philippiens - du roi Philippe Auguste 1165 - 1223).

L'initiateur du projet
A l'origine de ce projet: Michel Guyot, propriétaire et restaurateur du Château de Saint-Fargeau, passionné de patrimoine et de vieilles pierres. L'idée jaillit: et si on bâtissait un château-fort selon les méthodes de construction du XIIIème siècle !!! La première pierre est posée le 20 juin 1997 et le Chantier ouvre ses portes au public le 1er mai 1998.

Présentation
Durant une vingtaine d'années, 35 "oeuvriers" construisent sous vos yeux un château-fort dans le respect des techniques du XIIIème siècle, au coeur de la forêt, dans un espace naturel mettant à leur disposition tous les matériaux nécessaires à la construction: l'eau, la pierre, la terre, le sable, le bois. Des carriers, tailleurs de pierre, maçons, charpentiers travaillent comme il y a sept siècles devant les visiteurs. C'est un chantier permanent, vivant et évolutif où durant 25 ans, tours, courtines et donjon vont sortir de terre.

Techniques médiévales et contemporaines
L'esprit général du projet a été clairement défini : recherche de l'authenticité maximale dans toutes les technologies mises en ouvre avec pour seule limite la sécurité (et sa législation actuelle).

Les matériaux utilisés
Nb: les matériaux de base nécessaires se trouvent sur place.
La pierre: est un grès ferrugineux de couleur variant du quasi noir au blond miel en présentant toute la gamme des ocres.
Le bois: des tronc d'essence noble (chêne, chataigner) abattus dans la clairière et débités en poutres et planches qui seront ensuite assemblées en charpentes grâce au savoir-faire du charpentier.
Le fer: extrait des pierres de grès ferrugineux; ces pierres vont être portées à une moyenne de 950 / 1000 degrés dans des fours semi-sphériques en argile, puis après deux jours de cuisson au charbon de bois, on casse la voûte d'argile pour récolter la "loupe" de fer dans la partie basse du four.
Le mortier: de la chaux qui est mélangée ensuite avec deux parties de sable (elle-même composée de 2/3 de sable argileux plus 1/3 sable rivière)
La terre: Guédelon se situe en Puisaye, région historiquement réputée pour la qualité de ses ocres et de ses argiles.
Une poterie immémoriale s'y est développée et y perdure encore aujourd'hui. Deux principales filières d'utilisation de la terre sont présentes sur le site : la terre crue, qui servira à fabriquer le torchis et les briques crues ; et la terre cuite, qui servira à la poterie et à la tuilerie.
Le chanvre: cette humble plante va fournir la fibre à corde, la fibre à tissu, l'huile à lampe, le tourteau alimentaire, etc...

Des bénévoles aussi
A côté des oeuvriers, quelques 170 bénévoles apportent leur pierre à l’édifice. L’aventure de Guédelon est ouverte à tous, ou presque. Depuis le démarrage du chantier en 1997, les initiateurs du chantier y veillent. Les bénévoles qui ont choisi de participer physiquement aux travaux, apportent un savoir-faire, ou tout simplement vienent gâcher le mortier ou fabriquer du piéchis.

Pédagogique et ludique
Les enfants dans le cadre de leur sortie scolaire découvrent en s'amusant qu'à partir d'un espace naturel, on peut extraire la pierre, le sable, le bois et en faire un château. Ils observent les gestes et les savoir-faire. Ils redécouvrent les mathématiques et la géométrie grâce à la corde à treize nouds employée par les "oeuvriers" du chantier. En entrant à Guédelon, ils font un pas de sept siècles dans le temps et leur manuel d'histoire devient réalité.


Visite du chantier et photos de BLUES

image
Vue panoramique du chantier

Arrivés dés l'ouverture publique (vers 10 heures du matin), nous avons décidé de participer à la visite guidée (pour 1,6 Euro de plus par personne, ça vaut largement les explications). Notre guide très en verve nous a dispatché des expications très détaillées; avant, pendant et après la visite du chantier.

image
Notre guide et la maquette explicative (échelle réduite)

Je dois avouer que je n'ai pas toujours bien écouté, car j'ai profité de naviguer de gauche à droite pour prendre ces images avant l'arrivée de la masse des touristes.

image
Détails---- 1. Meutrière (ou archère) ---- 2. Echafaudages ---- 3."sortie de secours"

Quelques corps de métier

image
Le tailleur de pierre---- 1. Les pierres en carrière ---- 2."Taillage"---- 3. Pierres taillées, posées et scellées
image
Le maçon---- 1. Le maçon à l'oeuvre ---- 2."jointage" à la truelle--- 3. Préparation du mortier
image
Le forgeron---- 1. Le forgeron à l'oeuvre ---- 2. Les divers outils et ferrements--- 3. Les roues sont aussi fabriquées ici
image
La potière---- 1. La potière à l'oeuvre ---- 2. divers pots et vaisselles--- 3. L'argile noire de Puisaye
image
Le cordier---- 1. La cordier à l'oeuvre ---- 2. Les outils du cordier--- 3. Cordes = chanvre tressé

Nb: nous n'avons pas vu de charpentier à l'oeuvre ? Je pense que ce corps de métier n'intrerviendra que vers la fin du chantier, lors de la pose des toitures et autres structures boisées.

image
Détails---- 1. Le puits ---- 2. Meurtrière vue de l'intérieur ---- 3.Transport et dépose d'une pierre de taille

INFORMATIONS
Visites en 2004: du 20 mars 2004 au 7 novembre 2004.
Horaires: timing selon les saisons, voir sur cette page du site.
Tarifs: adultes 8 Euros, enfants 6 Euros. Visite guidée, supplément de 1,60 par personne. Prix préférentiels pour groupes, pour plus de détails voir sur cette page du site.
Accès: région Bourgogne-Puisaye, dans le département de l'Yonne. Sur la route départementale n°955, reliant Saint-Sauveur-en-Puisaye à Saint-Amand-en-Puisaye. Plus de détails et plans d'accès sur cette page du site.
Depuis la Suisse: j'ai fait le test à partir de Lausanne sur ViaMichelin.com, au plus court, comptez 380 Km pour environ 5 heures de trajet.
Site internet: http://www.guedelon.com


J'espère que ce petit reportage vous donnera l'envie de visiter ce chantier médiéval peu commun. Je ne peux que vivement conseiller cette "balade" à des groupements scolaires comme course d'école ou d'étude.

Autres conseils: évitez les périodes de vacances, car trop de visiteurs; prévoyez aussi d'arriver tôt le matin et de consacrer la journée entière pour cette visite.

A bientôt. BLUES

10 commentaires
1)
Alexis
, le 26.07.2004 à 10:22
[modifier]

Bonjour et merci pour ce reportage…
J'espère que les français en vacances en Suisse feront de même… parce que du haut de Ménilmontant, même sur la pointe des pieds, j'ai du mal à voir vos alpages !

2)
Le Corbeau
, le 26.07.2004 à 10:35
[modifier]

Visiter la France avec un suisse, ça c'est du dépaysement :-))
Effectivement, à quand le français qui fait visiter la Suisse aux suisses?
J'avais vu un reportage sur ce site, c'est tout aussi impressionnant en photo qu'en video.
Comme je suis obligé de rester dans ma cage, cela me fait une petite évasion.
A+

3)
drazam
, le 26.07.2004 à 11:19
[modifier]

Alors Blues, la Bretagne hein ?
Hum, si tu es allé à Guédelon tu as peut être ensuite traversé la région de ma famille maternelle : le Morvan et l'Auxois… beau aussi hein Blues ? ;o)
____________________
drazam strikes again

4)
shub
, le 26.07.2004 à 11:53
[modifier]

cool le reportage blues… z'on pas aussi une p'tite cervoise artisanale dans le coin ?

shub

5)
prunelle
, le 26.07.2004 à 13:38
[modifier]

Sympa ce reportage, merci Blues!

Quand il sera fini ce chateau, dans 18 ans, on pourra aller y faire une CukDay!!! :-)

6)
dobled
, le 26.07.2004 à 13:47
[modifier]

Hello Blues, te voilà de retour ! Super intéressant et belles photos. J'aimerais bien faire comme eux des travaux manuels et quitter quelque temps toutes nos machines à pixels ;-) Mais enfin, il faut bien vivre avec ce que l'on sait faire… j'ai printé et lu tous tes excellents articles, c'est top, merci et a+.
Dobled – CH-Senarclens-VD

7)
BLUES
, le 26.07.2004 à 14:39
[modifier]

"j'espère que les français en vacances en Suisse feront de même…"
Je crois que ce genre de challenge n'existe pas dans notre pays .. car c'est bien lui qui m'a fait "flashé" … un tel projet sur 25 ans, avec les techniques et les outils de l'époque.. Faut le faire !!!
——–

"le Morvan et l'Auxois… beau aussi hein Blues ?"
oui drazam … super même ! certaine contrées (petits villages) sont encore très "sauvages"
——–

"z'on pas aussi une p'tite cervoise artisanale dans le coin ?"
je n'ai pas vu shub … par contre en Bretagne ça ne manque pas, et pour certaines "très fortes en degrés" (ça sonne!)
——-

"on pourra aller y faire une CukDay!!!"
oh yes, je suis sur que l'équipe de Guédelon sera très contente de permettre une organisation du genre (des types vraiment chouettes) .. Mais si Cuk existera encore d'ici là … car, eux à Guédelon, c'est sur qu'il seront encore là pour le finir ce chantier !
———-

Dobled – CH-Senarclens-VD ? hello … c'est toi André ?
"J'aimerais bien faire comme eux des travaux manuels et quitter quelque temps toutes nos machines"
Ah ça … c'est le premier truc qui m'est venu à l'idée quand j'ai compris l'esprit du chantier … Bon "for long time", difficile: avec une famille et un salaire qui doit chutter à la fin du mois … Mais possible pendant les vacances (2-3 semaines comme bénévole = nourri-logé).. Why Not

A+ … BLUES

8)
dobled
, le 28.07.2004 à 10:17
[modifier]

Oui, c'est andré ;-) Trop sympa l'esprit CUK !
Dobled – CH-Senarclens-VD

9)
serge
, le 29.07.2004 à 03:13
[modifier]

Merci Blues pour ce reportage. Je connais des gens absolument passionnés de trucs médiévaux qui ne vont certainement pas se contenter d'une visite virtuelle de ce site. Tu auras contribué à l'essor du tourisme québécois en Bretagne ! ;-)

10)
BLUES
, le 29.07.2004 à 08:52
[modifier]

"Tu auras contribué à l'essor du tourisme québécois en Bretagne ! ;-)"

Ben merci !! C'est ce qui s'appelle de "l'internationalisme" …