Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les articles auxquels vous avez échappé.

Ouais, je sais, j'exagère, mais si je suis nul en maths, j'ai une attention particulière pour les chiffres et les nombres, et autant finir sur 128 humeurs ça me comblait, autant 129 ou 130, ça me paraissait très quelconque, alors que 131 est assez rigolo, quoique sobre. Donc, à la manière de la quatrième de couv' de Charlie Hebdo, je vais vous faire une liste non exhaustive de quelques idées d'articles que j'avais pensé vous soumettre avant d'apprendre la fermeture d'ici, et non, aucun n'aurait pu trouver sa place sur mon blog, qui ne parle que de mes travaux artistiques (quand il n'hiberne pas, plus de trois ans sans un mot : c'est calme).

 

Nouveau module pour la biblioroulette

Je vous ai présenté l'année dernière un système de bibliothèques à roulettes dont j'étais très content, elles me donnent toujours entière satisfaction, et je viens de finir la dernière étagère qui manquait.

(il y avait un trou à gauche)

 

Elle n'est pas prévue pour y ranger des bouquins (les cinq autres ne sont pas encore pleines)

toujours sur roulettes, avec plein de petits et longs tiroirs et quelques étagères en haut

mais un peu de matos photo et est pourvue d'

un abattant

sur lequel je pense installer mon nécessaire de soudure à l'étain (pour l'électricité, les rubans LED, par exemple).

quelques petites bricoles photo

Les petits tiroirs ont tous été bricolés avec des chutes et il ne manque plus qu'une paire de pieds pour que l'abattant tienne à l'horizontale sans que son poids ne vienne faire levier (20 cm de large sur plus de 2 mètres de haut, même avec le rail en haut, je n'ai pas envie de me la prendre sur le coin de la gueule), ainsi qu'un ruban de LED haute puissance au dessus pour y voir clair en faisant joujou avec mon fer à souder.

J'en suis aussi très content ;o).

Lima, j’ai testé, j’ai pesté, mais je n’abandonne pas !

J'avais entendu parler de Lima par Korben et ai tout de suite été séduit par le principe : j'en ai commandé deux, que j'ai reçu en aout 2015, soit six mois après ma commande, le soft était encore en beta et j'ai eu pas mal de soucis d'installation, ça avait commencé à fonctionner, puis, suite à un nouveau crash, j'ai fini par abandonner provisoirement, décidant d'attendre que ça aille mieux. Et en novembre de l'année dernière, ils ont annoncé un nouveau boîtier plus rapide, je l'ai aussitôt commandé et viens de le recevoir, même pas encore ouvert le carton, mais il ne perd rien pour attendre. Je n'en avais pas parlé avant car j'avais prévu de le faire quand je serais au point, et puis sur cuk.ch, on ne parle que de ce que l'on a apprécié (sauf coup de gueule), et que là, même si j'apprécie beaucoup l'idée, je n'en ai pas encore vraiment profité, et pourtant j'y ai passé beaucoup de temps, avec plein de zoulies captures d'écran sur le mac et l'ordinateur de poche ayant une fonction appareil photo, cartographique, de prise de note, de baladeur audio et éventuellement de téléphone.

Ça, c'est au début de l'installation, quand tout va bien ;o).

 

Pour ceux qui n'ont pas le temps d'aller voir chez Korben, il s'agit d'un appareil qui se branche sur un routeur internet avec un disque dur et qui permet à tous les appareils sur lesquels le soft est installé d'avoir accès au contenu dudit disque de n'importe où (pourvu qu'il y ai du réseau), en P2P encrypté pour une sécurité maximum, avec duplication automatique du contenu si deux appareils sont branchés sur des routeurs distants : d'la balle ! (si ça fonctionne).

Pourquoi zit est zitto

Zitto, en italien, ça veux dire muet, non ? Et effectivement, depuis un moment, je suis de moins en moins loquace en ces pages. Ce n'est pas que je m'y ennuie, mais plusieurs raisons font que Je est zitto.

En premier lieu, Je est de moins en moins affirmé chez moi, au milieu de tous ces Je qui pullulent ici ou ailleurs, il a (Je) de moins en moins envie de donner son avis : déjà, il pense que tout le monde s'en fout, et puis ce qu'il aurait envie de dire a déjà été dit par un autre, ou encore l'a-t-il déjà répêêêêêêêêêêêté de nombreuses fois et il en a marre de pisser dans un violon. Et puis il y a aussi un phénomène étonnant et un poil inquiétant : quand il intervient en commentaire, souvent assez longuement, y'a plus personne qui y répond, il semblerait que le zit zittise ses interlocuteurs ! Soit ces interventions sont tellement chiantes que plus personne ne les lit, soit, chaipô, on pourrait faire intervenir la quatrième dimension... Et aussi, une certaine lassitude de la geekitude : Apple et les autres intervenants du monde de l'informatique ne me font vraiment plus rêver, serais-je blasé ? Et aussi, je trouve de moins en moins de temps à passer derrière un écran : dans mon atelier, l'outil le plus moderne du point de vue technologique est une calculatrice TI qui doit bien avoir 30 ans, et je passe de plus en plus de temps dans cet endroit. Et puis il y a madame, qui a transformé le mac du salon en tévé : elle passe des heures sur youtyoube à regarder des émissions nippones, et donc, ça me laisse l'opportunité de lire ou d'aller bricoler.

Je n'est donc fâché avec personne, Je s'est dissout. Ça n'a rien à voir avec les chroniques mensuelles que Le BigBossPatronD'Ici et vous même chers lecteurs supportez depuis maintenant dix ans, la preuve, des idées d'articles, c'est pas ce qui manque... (mais ça ferme)

Affinity Photo et Affinity Design, pas de test, mais ça marche du tonnerre

J'ai fait l'achat de ces deux logiciels un jour de promotion à 39 € pièce, et je dois dire que je ne regrette pas du tout.

Pour ce qui est d'Affinity Design, je ne suis pas un cador d'Illustrator, mais j'ai parfois besoin de faire des plans ou encore pour préparer un fichier pour de la découpe jet d'eau ou laser : ça me suffit donc largement, et je le trouve vraiment agréable à utiliser (le premier logiciel que j'ai appris à utiliser était Corel Draw, un équivalent PC assez rustique et buggé, c'était il y a une vingtaine d'années et on sent la différence).

Concernant Affinity Photo, j'avais plus ou moins l'intention de vous en faire un gros test à la cuk, mais, même si je le trouve vraiment super agréable à l'usage, je ne retouche pas assez d'images pour être suffisamment à l'aise, le test que j'aurais écrit n'aurait été qu'un survol indigne de la qualité à laquelle vous êtes habitués (ou alors il aurait fallu attendre encore quelques mois ou années que je soit au point, mais il paraît que ça ferme, ici). En tout cas, ce que j'apprécie particulièrement dans cette affaire, c'est que tout est totalement virtuel : les historiques peuvent être enregistrés, encapsulés dans le fichier lui-même (à l'instar de la manière dont Nikon Capture NX 2 le faisait dans les .NEF (je n'ai jamais voulu travailler avec un truc qui me génère des .xmp, déjà que les motos, ça pue, alors les side-cars ;o), et surtout, l'affichage des modifications que l'on apporte est incroyablement rapide, même sur des machines assez anciennes; il ne calcule pas toute l'image à chaque fois que vous bougez un curseur, il ne calcule que les pixels affichés à l'écran, ce qui fait une différence spectaculaire quand on traite des fichiers issus d'un D 810 par exemple (quand on est content de son résultat, on clique alors sur « développer », et là, il faut être patient un instant).

De même que toutes les manipulations sur une images sont enregistrées comme surcouche, on n'a pas à se préoccuper de faire des calques de réglage : c'est automatique dès que l'on fait une opération. En tout cas, ce logiciel est trèèèès largement suffisant à mes (faibles) besoins de retouche photo, et me permet donc de ne dépendre ni d'Apple, ni d'Adaube, et ça j'y tiens, même si ce n'est pas un logiciel libre et que le format de fichier propriétaire n'est pas répandu, je m'en fiche : si j'ai besoin de communiquer une image, je l'exporte en .tif ou en .jpg. Il ne lui manque qu'un outil pour faire des .gif, mais ça, de toute façon, Graphic Converter me le fait correctement, depuis le siècle dernier ;o).

J'ai fait une tentative de montage de panoramique pour voir, l'outil est spartiate puisqu'on peut juste indiquer les fichiers source (il accepte sans rechigner les raws), il mouline un bon moment et nous montre l'image montée mais non recadrée, en nous proposant justement de le faire, puis il mouline encore un moment et c'est fini :

 

Petit matin vitriot.

Et c'est parfait ! Cette image est issue de six photos prises au 2,8/55 Micro Nikkor monté sur un D 500, à main levée, tirée des raws bruts (sans aucune correction). En y regardant de plus près, il y a pas mal de bruit dans l'assemblage final, alors que les fichiers source en sont exempts, donc un meilleur résultat aurait pu être obtenu avec un pré-traitement, mais pour ce qui est de l'assemblage, c'est absolument parfait (j'ai zieuté à 100 %). Bon, c'était un test pas trop difficile : « longue » focale parfaitement orthoscopique, pas de premier plan proche pour foutre le Bronx, mais quand même, j'en ai suffisamment bavé par le passé à devoir renseigner tout un tas de choses pour avoir des résultats moins bons.

Au passage, cette photo illustre magnifiquement un petit pic de pollution aux particules que nous avons connu en région parisienne à la fin de l'année dernière : on voit très bien la limite du couvercle devant (à l'est) et à droite (au sud), Paris et sa banlieue proche, c'était sous la dentelle (le 17 12 2016 au petit matin, ça aurait aussi pu être plus net : j'ai pris les photos sans ouvrir la fenêtre : ça caillait).

 

Pollution, y’a pas que nos poumons : mes oreilles n’en peuvent plus

Justement, la pollution, ce ne sont pas que des petits morceaux de métal et autres merveilles qui se baladent dans l'air (j'ai de plus en plus de mal à entendre un diésel sans tousser par réaction pavlovienne), c'est aussi un carnage pour nos oreilles.

J'habite dans une rue calme, à 500 mètres d'un grand axe que l'on entend assez peu, mais quand le vent se met au sud, j'entend très bien l'A86 qui est à deux kilomètres (ça m'empêche de dormir, fenêtre même fermée).

Déjà, bien sûr, tous ces moteurs brûlant des fossiles d'organismes vivants (souvent de petites algues) font un boucan d'enfer, j'ai d'ailleurs appris ici-même que les plus luxueux de ces tas de ferraille ne faisaient plus vraiment assez de bruit pour que leur acquéreur aie le sentiment d'en avoir pour son argent, alors on en rajoute dans la sono ! Mais dans ces engeances, la palme revient aux 2 et 3 RM : le pout-pout-pout caractéristique des Harleys, le rugissement féroce du gros cube nippon, l'horripilant vrombissement des Vespa (sans compter que ces horreurs puent encore plus qu'un gros diésel de vieux bus asthmatique), et le pire, le son de ces gros scooters 650 qui me font penser au meuglement d'un veau que l'on mène à l'abattoir MEUUUUUUUUUUUH (désolé, Boss ;o).

Mais il n'y a pas que ça : les souffleurs de feuilles mortes (non mais quelle misère, ces trucs), les Kärcher, les marteaux pneumatiques et tout un tas d'autres merveilles font la fête tous les jours de l'année.

Mais il n'y a pas que ça : dans les transports en commun, les biiips quand on met son ticket dans le machin sont très forts, les hauts parleurs dans les gares et les trains sont souvent à un volume que je trouve absolument intolérable (de lapin), et dans les bus, il y a encore une série de petits bruits exaspérants.

Mais il n'y a pas que ça : à la maison, cette  superbe bouilloire, pourquoi fait-elle tous ces biiips si puissants, si ce n'est pour essayer de nous rendre dingue, et les ventilations, et les machines à laver.

Mais il n'y a pas que ça : au supermarché, les musiques abrutissantes, au marché, les marchands qui gueulent à s'en péter les cordes vocales.

Enfin bon, c'est un article que je n'aurais peut-être pas pu écrire jusqu'au bout, tant l'évocation de ce calvaire me met à bout.

Un truc qui me fait par contre sourire à chaque fois qu'un abruti tente de battre le record du çon, c'est une petite théorie que j'ai qui dit que plus une moto fait de bruit, plus son propriétaire a de chance d'être cocu, et de ne pas le savoir. Je m'explique : il fait tellement de boucan en arrivant à la maison qu'on l'entend de loin, et comme ça, madame à largement le temps de mettre son amant dans le placard et de se refaire une beauté ;oP.

 

L’état de la photo numérique

 

Ça fait un moment que l'on a pas fait un tour du marché, qui se porte bien mal pour la majorité des acteurs, mais bon, je n'ai plus tellement envie de servir la soupe aux fabricants d'appareils photo, leurs pratiques commerciales m'écœurent trop, et puis ça fait un moment que je n'ai pas acheté de nouvel appareil photo :je suis très décroissant, comme garçon, ces temps.

 

22000 km au compteur, et j’adore toujours mon dragon

Je suis toujours plus à l'aise sur mon bizarre biclou, je vais même jusqu'à affirmer que je me sent bien plus en sécurité avec que pendant les 35 années précédentes ou je n'ai conduit que des vélos « normaux ». Ça tient déjà aux deux rétroviseurs parfaitement positionnés qui me permettent d'un coup d'œil de voir arriver l'ennemi, ensuite, la relance est incroyable si je dois accélérer et le freinage est non seulement hyper efficace, mais pour faire un soleil, faut vraiment le vouloir : on fait totalement corps avec la machine, et si on tombe, on tombe ensemble, mais de toute façon, on tombe peu, le centre de gravité bien plus bas doit être en cause, et puis si on tombe on tombe de moins haut, risquant principalement des bleus (ou pire) au niveau de la hanche et du coude, voire de la pizza à haute vitesse, comme à moto, mais l'idée, c'est quand même d'éviter la chute, et mon dragounet est vraiment très vif dans ses réactions, ce qui m'évite justement de choir.

 

Fabrication d'un coffre en matériaux composites pour mon dragon.

J'adore mes sacoches, elles ont charrié des tonnes depuis que je les ai, elles ont tout pour mon bonheur, sauf le look et l'aérodynamisme. J'ai l'impression, en regardant mon vélo qui en est affublé, de voir un Houlla-Houlla; mais si, vous savez, ce majestueux oiseau des tropiques, dont les mâles ont des testicules si énormes que ça touche terre, et qu'à chaque fois qu'ils doivent atterrir (ce qu'il font le plus rarement possible), ils poussent leur cri si caractéristique duquel ils tirent leur nom : Houlla, Houlla ! (désolé ;o). Et donc, ce coffre, quand il sera fini aura largement assez de contenance pour le quotidien, et en cas de grosse charge, de toute façon, je pourrais ajouter des sacoches, et puis j'ai aussi une remorque pour les grosses courses. Et là le gain aérodynamique sans sacoches sera important : ce n'est pas tant le gain entre le vélo nu et avec coffre que la différence est importante (mais ça a l'air d'améliorer le rendement à grande vitesse, au delà de 25 km/h, on pédale plus contre les frottements de l'air que contre les frottements de la route, et donc, plus on va vite, plus le gain aérodynamique est important), mais surtout, c'est la différence avec coffre et sans sacoches qui fait un gap important, les sacoches n'étant vraiment pas dans la ligne du corps, elles me font un énorme aérofrein... Et puis il devrait être plus joli aussi (si je ne me rate pas trop ;o).

C'est commencé depuis un bon moment, j'ai tout d'abord sculpté la forme dans des chutes de polystyrène collées entre elles (ça ne se colle pas avec n'importe quoi : la plupart des colles dissolvent trop le polystyrène) :

Désolé pour la qualité de l'image, c'est une ébauche, à tous point de vue.

Ensuite, j'ai peaufiné en faisant de nombreuses passes de MAP (une sorte de mortier très plastique utilisé comme colle à carreaux de plâtre), c'est compatible, avec ponçage entre chaque couche.

J'en suis là et n'arrive pas à passer à l'étape de comment je vais faire mes ouvrants (une grande ouverture sur le dessus, et une dans les boudins de chaque côté, pour avoir un vide-poche en roulant, pour sortir de quoi grignoter par exemple ;o), c'est que j'aimerais que ça ferme bien et soit bien étanche quand même. L'étape suivante consistera à faire un moulage (en quatre morceaux) en silicone, et je ferais l'imprégnation de ma fibre de carbone renforcée Kevlar dans les moules de silicone, je crois que je le peindrais en violet, quand il sera fini...

J'ai aussi prévu d'y installer une centrale électrique qui sera branchée sur le moyeu dynamo de la roue avant... et dans le petit tunnel qui passe sous le coffre, au dessus de la roue, mettre une petite éolienne que j'activerais dans les descentes ;oP en vue d'alimenter un éclairage nombreux et puissant tout en LED (feu de route et codes à l'avant, clignotants avant et arrière et feu arrière avec liaison sur les freins pour un feu stop puissant, et peut-être même insérer une petite guirlande de LED tout du long, l'ai vu l'autre soir un vélo droit équipé ainsi, et non seulement c'est très joli, mais en plus, c'est vraiment très visible de loin), et mon ordinateur de poche ayant une fonction cartographie, baladeur audio, et les enceintes dont je vous avais parlé ici qui vont être dépiautées en vue de les intégrer à la structure du coffre (je vais avoir des basses d'enfer, à vide, avec un volume pareil).

Mais ça, j'en parlerais sûrement sur le forum du vélo horizontal, dans le coin du constructeur amateur.

Mon nouveau vélo, le Schitter Encore :

Il est bô, hein ?

Bon, ça c'est un article que je ne peux pas encore écrire au présent, mais mon prochain engin sera en carbone, fabriqué sur mesure en Slovaquie. Tous ceux qui en ont un sont d'un enthousiasme absolu tant du point de vue silence, confort, vitesse, rendement... Une merveille. Mais il faut encore que je perde quelques kilos sur le pilote avant de pouvoir en perdre sur la monture, ça revient moins cher ;o), et le plaisir n'en sera que renforcé. Par contre, je ne lui mettrai jamais des roues de ce prix là (et puis je suis un bourrin, elles ne résisteraient pas longtemps à ma conduite). Pour en savoir plus : http://www.schlitterbike.com, ou encore sur le forum jaune, 28 pages ici ou encore 28 autres pages .

À moins, bien sûr que Malric Leborgne ne se décide à sortir une nouvelle machine horizontale, auquel cas, mon prochain vélo sera français ;o) !

Et si Steeeve avait raison

Bin oui, c'est vrai, ça, bien que légèrement atteint de geekitude, je me demande si cette histoire de camion, vous savez, le PC est un camion. Quand je vois l'utilisation que je fait de l'informatique (de moins en moins), la question se pose effectivement de l'encombrement de tout ce fatras, et du fait qu'effectivement, on n'a plus besoin d'une station de travail que pour des tâches bien spécifiques, comme le pilotage d'une machine dédiée, le montage vidéo ou son peut même commencer à se faire sur des tablettes (on n'est pas encore au niveau pro, mais ça ne saurait plus tarder, non ?), tout comme la création 3 D. Et puis les nouvelles machines dédiées n'ont pas nécessairement besoin d'un camion pour fonctionner : les imprimantes 2 ou 3 D peuvent être alimentées en wifi ou par carte SD.

Je n'ai pas de tablette, mais les quelques iPad de grande taille que j'ai pu voir m'ont semblé avoir un écran suffisamment grand pour regarder des photos, lire ou écrire un texte ou surfer. Je crois que je n'achèterais plus de camion vendu par la pomme, peut-être vais-je m'en fabriquer un en m'inspirant des tentatives de Guillôme et d'Alain Legallou, ou attendre de m'acheter une tablette quand mon iMac sera définitivement obsolète ou mort.

Un grand merci à François d’avoir supporté mes élucubrations toutes ces années

Quand j'ai proposé mon premier article, je ne pensais pas en prendre pour dix piges, ferme !

J'avais eu une idée rigolote et voulais la partager, c'est tout. Et François, enthousiasmé par la qualité exceptionnelle de ce que je proposais, qui manquait de rédacteurs pour l'été, m'a embauché séance tenante, laissant libre cours à mon imagination débridée, ça m'a permis un quelque chose que je ne maîtrisait pas du tout, mais alors pas du tout : se dire qu'un truc est fini. Là il y avait une date limite, une heure limite, et il était hors de question de faillir : fallait que le lecteur de .cuk aie son article à l'heure, non mais ! Je me suis raté une ou deux fois quand même, je crois, mais globalement, j'ai essayé de tenir mes engagements. Ce n'était pas toujours au top, j'en suis conscient, mais ce rythme mensuel m'a fait un bien fou, donc, encore une fois, MERCI BOSS !

Et aux lecteurs, surtout pour les commentaires qui m'ont permis d'apprendre de nouvelles choses, parfois cruciales d'ailleurs (une pensée particulière pour FromStart qui m'a fait découvrir les silicones transparents avec lesquels je m'amuse beaucoup).

Mais qu’est-ce-que je vais bien pouvoir lire le matin en me réveillant ?

Alors là ! je n'ai pas encore trouvé... Je vais donc relire cuk.ch, depuis le début !

 

« Énergies vertes », « bio », « croissance », « kapitalisme » et « greenwashing » ou « décroissance »

Vaste sujet, n'est-ce pas ? C'est une piste de réflexion néanmoins riche qu'il serait bien dommage de gâcher en quelques lignes (surtout que je commence à avoir un début de tendinite, j'ai pas mal écrit ces derniers temps ;o).

Un groupe qui déchire grave : Die Antwoord

Bon, j'avais demandé au BigBossPatronD'Ici s'il pensait que je pouvais en parler ici, et nulle part ailleurs, je n'ai pas eu de réponse, et donc, qui ne dit mot consent. Cependant, devant le caractère très explicite de leurs textes et de certaines images, je ne mettrait pas de liens directs vers leur travail.

Il s'agit d'un groupe sud-africain, composé d'une chanteuse, d'un chanteur, et d'un DJ... Attendez, ne partez pas encore ! ils font du Rap-Rave... (ça y est, y'a plus personne)

Oui, je sais, ça démarre vraiment mal, cette affaire, si on me les avait présenté comme ça, je n'aurais pas été voir non plus.

C'est Jean-Luc, mon bouquiniste du marché qui m'en a parlé, me suggérant d'aller voir de quoi il s'agissait, trouvant qu'en l'Afrique du sud, il y avait l'air de se passer des trucs. Comme je suis convaincu de cette dernière assertion grâce à la lecture de Caryl  Férey dans Zoulou ou dans tous les bouquins de Deon Meyer, j'ai été faire un tour sur illoutioube pour me faire une idée (j'ai grande confiance en Jean-Luc tellement il m'a fait découvrir des auteurs géniaux).

Grand bien m'en a pris. Déjà, effectivement leurs clips sont absolument incroyables (je n'ai jamais aimé regarder de la musique, j'ai probablement vu autant de clips de Die Antwoord que de clips d'autres artistes de toute ma vie, c'est dire mon désintérêt pour ces choses). Il faut commencer par le premier où la caméra était tenue par Roger Ballen,  I Fink U Freeky. Ensuite, Fatty boom boom est un bon choix, à moins que vous ne passiez tout de suite à du lourd comme Baby's on fire qui raconte une histoire en images qui bougent de manière complètement décalée, ou encore leurs premiers clips, dans lesquels ils utilisaient les visuels de Roger Ballen sans sa présence. Pit bull terrier, une reprise de Kusturica, c'est si vous êtes déjà en forme, il est saignant ;o). Ou encore Banana Brain, du dernier album, où Roger Ballen est revenu pour à nouveau y faire ses visuels, avec une scène en lumière fluorescente... Tous les clichés les plus éculés du rap sont utilisés et ridiculisés par ces deux olibrius (on ne voit jamais le DJ, sauf masqué), leurs textes sont, certes vulgaires, pas une phrase sans un fok ou un bitch (quand ce n'est pas les deux), mais ils racontent des choses de la vie de tous les jours de leur pays si particulier de part son histoire récente.

Et musicalement, DJ HighTech, avec ses deux chanteurs bien typés, arrive a faire des disques qui s'écoutent du début à la fin, avec là encore des petites saynètes sans musique, introduisant un morceau ou racontant une histoire bizarre, dérangeante. Ce qui est incroyable avec ce groupe, c'est que les plus de 20 ans sont très minoritaires dans leur public, en fait, quasiment aucun vieux ne les connait, à tel point que quand je les écoute au travail, dans mon bureau, nombreux sont les élèves (je travaille dans une école où ils ont entre 17 et 28 ans) qui me regardent avec de grands yeux étonnés, me demandant même si c'est bien Die Antwoord que j'écoute, de mon plein gré, ou sinon quelle radio peut bien les passer. Leur succès est totalement viral, passant totalement sous les radars du grand public adulte.

Si je les adore, c'est qu'ils ont indéniablement ce côté punk qui me fait aimer Firewater ou The Clash, une attitude de sales gosses qui ne veulent pas participer, ou plutôt, qui veulent participer, mais pas selon des règles avec lesquelles ils sont en désaccord. Fok da rules !

Je n'en dirais pas plus, mais sachez que la plupart des vieux à qui je les ai fait découvrir les trouvent plutôt sympathiques et ne font même pas la tête si je met un disque en entier, même madame, (qui a pourtant du mal avec les filles qui chantent) les trouve supers.

De nouveaux projets : photoniste

Bon, là je vais sûrement en parler sur mon blog, puisqu'il s'agit de petites lampes que j'ai commencé à fabriquer. Ça fait un moment que je fait des lampes, mais dans ces nouveaux modèles, il n'y a plus de film, c'est juste une source de lumière toute bête. Et si je n'en ai pas encore parlé sur mon blog, c'est que je n'ai pas encore pris le temps d'en faire des photos ! (le gros naze). En tout cas, jouer avec la lumière, que ça soit à la prise de vues ou bien à faire des lampes, c'est la même matière première, j'ai donc décidé que j'étais photoniste.

Hier, je suis encore mort !

Ça, c'est un peu spécial, très personnel.

Mais quand-même, si j'ai cet état d'esprit très positif, qui me fait dire en arrivant au boulot, quand on me demande si ça va : « Ah bin super, quand je me suis réveillé, ce matin, j'étais vivant ! », c'est qu'il m'est arrivé à de très nombreuses reprises, de passer tout près, à ça, d'un non réveil définitif (comme ici, quoi). Bêtises, accidents, noyade, chutes, 15 bornes par jour en vélo dans Paris depuis des lustres et Jean passe (mais par contre, je ne suis pas souvent malade, pour compenser ? ;o), je suis un survivant et j'en suis très content.

Pourvu que ça dure ;o).

Et Arduino alors ?!

Bin oui, je ne crois pas que ce sujet aie été abordé en ces pages, en tout cas pas par mézigue. Et pourtant, il y a de quoi faire des trucs incroyables avec cette technologie. J'ai un peu honte, d'ailleurs, car mon fils m'a offert, cela fait presque un an, un kit de démarrage avec une carte munie de plusieurs capteurs et de pas mal d'entrées et sorties, de quoi bien commencer pour découvrir la chose... J'essaye de laisser trainer la carte au dessus de l'énorme pavé documentant ces pratiques en haut de pile, pour l'avoir sous les yeux jusqu'au jour ou un projet nécessitera l'emploi de la chose... Je crois que je vais démarrer sur une idée toute simple.

22 commentaires
1)
kris
, le 28.02.2017 à 16:06
[modifier]

Merci zit, pour ce feu d’artifice.
Je ne sais pas comment réagir avec ce Cuk.ch qui jette l’ancre. Dire que je suis triste est un peu faible. Je sais que je perds d’un coup une bande de copines et copains !

3)
fxc
, le 28.02.2017 à 16:55
[modifier]

Affinity photo, luminar, noiseless, intensity et j’en passe que l’on peut intégrer directement dans photo, onglet extensions et yes plus besoin d’être redevable à adaube et surtout être prisonnier de leur écho-système et ce pour une petite partie du prix.

4)
Modane
, le 28.02.2017 à 17:29
[modifier]

Un bouquet final!

Ne pas oublier que la fin de quelque chose est toujours le départ d’autre chose…

5)
M.G.
, le 28.02.2017 à 17:41
[modifier]

Alors là ! je n’ai pas encore trouvé… Je vais donc relire cuk.ch, depuis le début !

C’est une idée…

Dès le pied par terre, la première cigarette, le premier café et Cuk.ch. Il va en effet me manquer quelque chose.

Ne pas oublier que la fin de quelque chose est toujours le départ d’autre chose…

Oui mais pour le moment je n’ai pas encore trouvé :-(

6)
kris
, le 28.02.2017 à 18:42
[modifier]

Ne pas oublier que la fin de quelque chose est toujours le départ d’autre chose…

Mon radar a bipé à quelques occasions, mais ça reste brouillard total.

7)
Madame Poppins
, le 28.02.2017 à 21:13
[modifier]

Zit, tu es comme le bonheur, tu n’existerais pas, il faudrait t’inventer ! Merci pour ton humour – le reste, j’ai pas pigé, je sais pas bricoler, même pas coudre un bouton ! –

8)
Madame Poppins
, le 28.02.2017 à 21:48
[modifier]

Je ris (à retardement, je suis blonde) : je réalise que je n’aurai jamais fait le billet sur les sex-toys, pourtant évoqué à quelques reprises ! Encore un auquel la communauté aura échappé !

11)
JeMaMuse
, le 28.02.2017 à 22:22
[modifier]

Merci Zit !

Que de matière, je n’aurais pas le temps de tout lire jusqu’à demain soir…

A demain pour ceux qui seront là !
Et à une prochaine pour les autres….

12)
drazam
, le 28.02.2017 à 23:19
[modifier]

l’horripilant vrombissement des Vespa (sans compter que ces horreurs puent encore plus qu’un gros diésel de vieux bus asthmatique)

Pignouf!… Topinambour!… Va-nu-pieds!… Crétin des Alpes!… Doryphore!… Hydrocarbure!… Amphitryon!… Mérinos!… Hurluberlu!… Boit-sans-soif!… Diplodocus!… Nyctalope!… Zapotèque!… Cornichon!… Pyromane!… Marin d’eau douce!… Flibustier!… Anthropopithèque!… Anacoluthe!… Scolopendre!… Lépidoptère!… Epouvantail!… Moule à gaufres!… Écraseur!… Chrysanthème!… Satrape!… Troglodyte!…

13)
Radagast
, le 28.02.2017 à 23:43
[modifier]

Merci Zit pour pour ce feu d’artifice !!! Tout ceci me fait penser à ces soirées où l’on sent que personne n’a envie de partir… Quelle était la phase du docteur Who déjà ?

18)
Jambo
, le 01.03.2017 à 08:51
[modifier]

Merci à tous pour tous ces articles et cette énergie dont vous avez fait preuve ici. Longue vie à Cuk!

19)
François Cuneo
, le 01.03.2017 à 11:50
[modifier]

Zit, tu aurais dû me dire, je t’aurais laissé le site ouvert pour six mois supplémentaires à toi tout seul!!!

Merci mon gars, pour tout, et je me réjouis de te revoir au prochain Rock’n Poche.

20)
Yves_M
, le 01.03.2017 à 12:27
[modifier]

Dire qu’on ne pourra plus partager sur Cuk des articles du genre jubilatoire, inventif, émerveillé… , comme celui que Zit vient de nous offrir, j’en suis tout attristé.
Tu n’aurais pas un blog, Zit, un blog où l’on pourrait te lire ?
Bonne continuation à François et une bonne dose de ténacité dans ton apprentissage du violon.

21)
Iris
, le 01.03.2017 à 12:38
[modifier]

Salut Zit, le Géo Trouvetou de Cuk!

Bravo à toi et à une prochaine fois du côté de Paris ;-)