Profitez des offres Memoirevive.ch!
Droit de réponse donné au sadique de la forêt

Hier, j'ai dit que Vincent Monnier était un sadique, lorsqu'on le voit sur toutes les photos sourire en marquant les arbres de notre belle forêt.

Il a répondu en commentaires, je ne peux résister à vous placer sa contribution en humeur, même si c'est le week-end!

 

Bonjour tout le monde!
Ceci étant mon premier commentaire sur Cuk (NDLR: premier commentaire passé en humeur, quel honneur!:-)), et ne connaissant pas bien le fonctionnement du site, j'espère ne pas écrire trop tardivement.

J'aimerais juste amener quelques précisions qui me semblent absolument indispensables à la bonne interprétation de cette humeur et qui m'éviteront surtout de passer pour une personnalité dérangée que je ne suis pas, non mais des fois!!

Pour commencer, si je devais donner une définition du mot sadique après lecture du texte de François, je dirais ceci:Personne "fort bien bien bâtie" qui éprouve un malin plaisir voir de l'excitation à balancer à tort et à travers des grands coups de hache contre tout végétal (ou autre...) passant à la portée de son instrument méchamment contondant.

Soit, mais passons à autre chose:

Comment diable procéder pour tenir une craie de marquage lorsque l'on est occupé des deux mains à balancer des grands coups de hache à tort et à travers? Pas si simple! J'ai d'abord essayé de garder la craie dans une main pendant l'opération: pas concluant:

Petit a: elle s'est cassée, petit b: ma main droite est toujours de couleur bleue! Non découragé par ce cuisant échec, j'ai ensuite essayé de mettre la craie dans ma poche: pas concluant, petit a: on perd beaucoup trop de temps à chercher un bout de craie cassée dans une poche!

Petit b:
mon beau Motorola V3 Black et maintenant tigré de bleu!

Commençant à perdre tout espoir de trouver une solution valable, j'ai fini par observer mon collègue marqueur, qui n'était autre que Mister Cuk himself! En effet, c'était le matin et il n'était pas encore équipe de son redoutable Nikon! J'ai tout d'abord remarqué que son coup de hache était bien plus assuré que l'année dernière (une vraie machine..!)

Puis, cherchant la craie des yeux, mon regard s'est arrêté entre ses incisives, qui emprisonnaient la malheureuse.

Idée de génie, que j'ai tout de suite adoptée!

Il y a tout de même de petits inconvénients: lorsque l'on donne un très grand coup de hache ( mais alors attention, pas un coup d'instituteur...)soit la craie vous échappe et vous la perdez, soit vous lui donnez un coup de dent qui la casse en deux et vous en youmez la moitié (expérience faite, caran d'hache ne prête aucune attention aux qualités gustatives de ses craies)!


De plus, pour ne pas se tartiner les escalopes avec la craie, il faut bien écarter les lèvres, ce qui laisse apparaître un large sourire crispé de sadique.

Voici donc maintenant la définition exacte du terme sadique: personne aux nobles intentions, cherchant à maintenir ses lèvres, ses mains et sont natel propres, afin d'éviter de passer pour un sauvage, un malpropre, ou encore pour le dernier des négligés!

 

CQFD!

Une dernière précision: si ce matin-là j'avais eu à portée de main mon Niquon fx3bg2loq, j'aurais pu immortaliser un magnifique sadique en la personne de François. Le soleil du matin se reflétant sur son front dégagé lui donnait un air vraiment diabolique!

Merci beaucoup pour cette humeur, François, j'ai eu beaucoup de plaisir à la parcourir! Bon week-end!

Le Sadique de la forêt

22 commentaires
1)
Jerricho
, le 17.09.2005 à 11:11
[modifier]

Mort de rire…

Il y aurait aussi la possibilité de vous appeler « les sadiques stroumpfs des bois »… Bon, c’était nul ? ok, je sors…

2)
evariste
, le 17.09.2005 à 11:20
[modifier]

Un sadique avec une craie bleue entre les dents, c’est un sadique compatible Bluetooth, non?

3)
Sadique de la forêt
, le 17.09.2005 à 12:13
[modifier]

Houla, je vous avoue que je suis un tantinet ému et gêné de passer en humeur aujourd’hui. Cela dit, j’en suis aussi très honnoré.
J’étais loin de penser à cela, en écrivant ce texte en vitesse ce matin, pressé d’aller retrouver mon lit après une longue nuit de travail.
Lorsque j’ai écouté ton message sur mon combox François, j’ai eu une poussée d’adrénaline en pensant à toutes les fautes de frappes, d’orthographe et de grammaire que contenait mon texte non relu!
Merci de l’avoir corrigé, même si un moment de honte est vite passé!
Merci aussi à Mme Cuk pour son gentil commentaire.
Je suis très touché, vraiment!
Bon week end à tous!

4)
léo
, le 17.09.2005 à 12:39
[modifier]

Non seulement il « manille » puissamment et habilement la hache, le bougre, mais que dire du verbe!

J’apprécie tout particulièrement l’allusion au « coup d’instituteur »… On pourrait facilement décliner la chose ;)

5)
Iris
, le 17.09.2005 à 14:35
[modifier]

Hé, hé, pour un coup d’essai vite torché, c’est plutôt réussi! Y a du style et de la tripe. ;-)
M’étonnerait pas que le Cuk t’en redemande…

6)
Saluki
, le 17.09.2005 à 17:37
[modifier]

Y sont fous en Helvétie !
Et j’vous dis pas en Cukie…

Quant à « caran d’hache », c’est le paradis.


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

7)
Yip
, le 17.09.2005 à 19:02
[modifier]

MDR :-D

Pour un premier commentaire, bravo °o° !!! Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Quand on a la hache aussi inspirée, il ne faut pas hésiter à en user et en abuser. À bientôt sur Cuk.ch ;-)

8)
Serge
, le 17.09.2005 à 19:35
[modifier]

Très drôle ! J’ai bien ri en lisant cette humeur/commentaire. Aurait-on ici un émule de Caplan ?

9)
Amely
, le 18.09.2005 à 10:42
[modifier]

Bonjour à tous!

Je n’ai qu’une chose à dire: Bravo chéri!!!!!
J’ai adoré cette humeur et la précédente.

Bon Week end

10)
Inconnu
, le 18.09.2005 à 12:14
[modifier]

Bref, il résulte de tout cela que :
– la forêt du coin est jolie,
– elle est envahie de schtroumpfs rouges rigolards à langue bleue (une variété cantonale helvétique) une fois par an,
– ces schtroumpfs se mettent martel en tête tout le temps,
– il y a un des schtroumpfs qui n’arrête pas de prendre des photos avec son Nikon. D’ailleurs, il a fait des progrès, il manie de mieux en mieux l’arrière plan flou…,
– ce marquage est un vrai cauchemard,
– après le passage desdits schtroumpfs, la forêt est moins jolie : il y a des trous partout dans les arbres, des branches cassées et des signes cabalistiques bleus dont les plus grandes sommités, spécialistes de cette variété vaudoise, s’interrogent encore sur le sens.


^. .^ GerFaut
=U= http://equinoxiale.com
GerFaut c’est frais, mais c’est pas grave.

11)
Jerricho
, le 18.09.2005 à 12:25
[modifier]

Gerfaut,

Tu oublies une remarque d’un analyste (evariste) : ces stroumpfs communiquent entre eux via le module bluetooth. C’est aussi la raison pour laquelle ils ne s’éloignent jamais de plus de 10 m. les uns des autres (cf. les photos…), ils perdraient la liaison…

12)
François Cuneo
, le 18.09.2005 à 13:12
[modifier]

Et voilà Mme La Sadique de la forêt! La famille s’agrandit! Bienvenue:-)

Signé: le Schtroumpf qui maîtrise de mieux en mieux l’arrière plan flou, en mode P, sans décalage de programme.

13)
François Cuneo
, le 18.09.2005 à 13:27
[modifier]

Et voilà Mme La Sadique de la forêt! La famille s’agrandit! Bienvenue:-)

Signé: le Schtroumpf qui maîtrise de mieux en mieux l’arrière plan flou, en mode P, sans décalage de programme.

14)
Jerricho
, le 18.09.2005 à 13:33
[modifier]

Et voilà M. Cunéo qui a beau maîtriser mieux son arrière plan flou en mode P sur Nikon, mais ne sait plus utiliser son forum … … … ;-p

15)
bob
, le 18.09.2005 à 14:07
[modifier]

Merci François. Merci beaucoup. Pardon pour le délai, j’étais pas là. Mais je n’en demandais pas tant, tu sais. Je pensais simplement aux données EXIF intégrées à l’image, juste pour ceux que ça intéresse et sans gêner les autres. C’est presque trop, là. Le luxe total. Formidable. Tu as remarqué que ce preset iView donne des images plus petites au format portrait qu’au format paysage. Bizarre, non ?

Quant aux photos et pour un Schtroumpf qui maîtrise de mieux en mieux l’arrière-plan flou, c’est remarquable (DxO ou pas). J’en sais quelque chose. Contrastes qui tuent, contre-jours. Bravo. Et, si les numéros des photos sont réels, je suis scié par le peu de déchets que tu as. Incroyable. Tu fais comment ? Un repérage la veille ? :-))

16)
François Cuneo
, le 18.09.2005 à 16:51
[modifier]

Et voilà M. Cunéo qui a beau maîtriser mieux son arrière plan flou en mode P sur Nikon, mais ne sait plus utiliser son forum … … … ;-p

Il n’a jamais su, et ne saura jamais:-)

17)
François Cuneo
, le 18.09.2005 à 16:53
[modifier]

Et, si les numéros des photos sont réels, je suis scié par le peu de déchets que tu as. Incroyable. Tu fais comment ? Un repérage la veille ? :-))

Ce Nikon, il fait tout tout seul. Tu n’as quasiment qu’à cadrer, et déclencher. Et te poser juste les bonnes questions avant.

J’aime bien mon Mac, j’adore mon D2X!

18)
drazam
, le 18.09.2005 à 18:47
[modifier]

Et dire que ces bouffeurs de craie font la fine bouche avec les andouillettes…

Nouvelle à lire : Quand les arbres ont des dents de Robert Silverberg, maître ès SciFi

____________________________
drazam même pô peuuur

19)
Saluki
, le 18.09.2005 à 21:28
[modifier]

Drazam
Je certifie sur l’honneur que les andouillettes n’ont pas du tout le goût de la craie « caran d’hâââche » des contrées lointaines.
Quant au fumet…


Du MacPortable à l’Alubook, en quinze ans je suis devenu plus sage.

20)
MarcOS
, le 18.09.2005 à 21:55
[modifier]

J’ai un Nikon F90X et un Contax G2. Je partage l’opinion de François sur le Nikon. C’est comme un Mac, il permet de s’occuper de l’essentiel. Dans le cas du Nikon c’est du sujet que l’on veut photographier. Le reste, c’est à dire la photo, le Nikon la fait.

Marc S.

Marc Somville
ma page web

21)
JMeng
, le 19.09.2005 à 14:52
[modifier]

« contondant » ?

Utiliser un « instrument méchamment contondant », voilà qui est sadique quand il est juste question d’écorcher un arbre…

;-)

JMeng, chercheur de p’tite bête

22)
jeanba3000
, le 21.09.2005 à 00:35
[modifier]

Bonjour les gens !

De toute façon la hache, méchamment maniée ou non, n’est pas un instrument contondant, qui est le contraire de coupant ou tranchant. C’est plutôt la caractéristique d’un marteau ou d’une batte de base-ball.

Je vous cite mon ami Robert Le Petit : « contondant : qui blesse, meurtrit sans couper ni percer. »