Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un peu de sérieux…

Hello, happy taxpayers!

Je m'étais promis de vous parler de sujets légers, comme cette femme qui mange des éponges, et de cuisine s'il vous plaît, délicatement nappés de produit vaisselle, ou de ces lampes en forme de fesses, qu'on allume en les tapotant. Des choses de bon goût, quoi.

Et puis je me suis dit que bien que cela soit dans mon registre habituel, rions de notre pauvre humanité, il y avait peut-être un sujet plus sérieux, et plus important de surcroit. Comme la grande marche des réfugiés, par exemple. Moins drôle, moins bizarre, mais tellement désespéré.

J'allais donc vous en toucher ici un mot, ou deux, et je suis tombé par hasard sur un texte d'une certaine Pauline Lytom, sur FaceBook, qui en cinquante lignes assassines résume l’éventuel coup de gueule que je me proposais de pousser ici.

Inutile de ramer pour finalement faire doublon : je vous copie ici cette lettre ouverte, en espérant qu'elle sera entendue, et appréciée.

 

Suite à de nombreux messages racistes qui pullulent sur ma timeline facebook, un grand nettoyage s'impose, mais avant je vais quand même me permettre de dire le fond de ma pensée avant de vous dire au revoir définitivement.

Vous qui semblez découvrir soudainement la question des réfugiés et qui déplorez qu' "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde", imaginez-vous un instant, la guerre qui survient dans votre petite vie confortable. Imaginez-vous, presque du jour au lendemain, les bombes, les snipers dans les rues, votre maison rasée. Les milices et autres organisations terroristes qui se greffent là-dessus et les exactions qui commencent. Vos amis qui disparaissent et que vous ne revoyez plus. Et puis vous entendez parler des viols. Vous pensez à votre mère, à votre soeur, à votre femme. D'un coup, votre position sociale, votre métier ou votre argent, personne n'en a plus rien à foutre. Vous n'avez plus qu'une manière d'être protégé : fuir. Eh bien je peux te dire que même toi, trouduc que tu es derrière ton PC, tu fuirais, avec ta grognasse et tes chiards. Tu fuirais car l'once d'humanité que tu as en toi te ferais avoir cet instinct primitif de survie. Tu te retrouverais à supplier des pays environnants ou lointains de t'ouvrir leurs portes pour vivre, tout simplement.

D'ailleurs pour ceux d'entre vous qui ont des ascendances immigrées italiennes ou espagnoles, vos grands-parents et arrière-grands-parents aussi fuyaient le fascisme et la mort dans les années 30 et vous seriez pas là pour ouvrir votre bouche si tout le monde en France avait réagi comme vous. Alors essayez deux minutes de sortir de vos assertions et vous verrez que ces gens ne sont pas si différents de vous, comme vous, ils ont un instinct de survie et comme vous, ils feraient tout pour sauver la peau de leurs gosses.

À ceux qui soudainement se préoccupent des SDF : tu peux souscrire à l'année au secours populaire, à la fondation Abbé Pierre ou aux Restos du cœur. Si t'as pas de flouz, tu peux aussi donner de ton temps, c'est facile d'être bénévole dans ces structures. et si t'as ni thunes ni temps, tu peux toujours au moins te préoccuper du clodo en bas de chez toi, en lui amenant des couvertures, des bouillottes et des repas chauds, et en prenant régulièrement de ses nouvelles. Je t'assure que ça l'aidera plus que de cracher sur les réfugiés qui sont moins responsables de son malheur que nous tous qui par notre accoutumance avons TOUS une responsabilité passive dans ce phénomène. Oui toi petit Français moyen, quoique tu fasses pour soulager ta conscience, tu resteras toujours plus responsable de tous ces jeunes de 18 piges qui crèvent dehors que le Syrien qui vient de débouler.

A ceux qui se la jouent économistes et nous expliquent que "on ne peut pas se permettre", si vous aviez pris la peine de vous intéresser un minimum à la question vous sauriez que l'immigration rapporte plus qu'elle ne coûte et que l'accueil de réfugiés à long terme rapporte un bénéfice bien supérieur aux frais d'accueil avancés dans les premières années.

C'est d'ailleurs pour ça que l'Allemagne, ce grand pays de gauchistes, s'apprête à en accueillir 800 000 dans les années qui viennent.

Alors détendez votre string et arrêtez de penser que 24 000 réfugiés étalés sur toute la France vont avoir un quelconque impact sur votre niveau de vie ou votre salaire, niveau de vie et salaire qu'on ne vous entend jamais défendre autrement que pour taper sur l'immigration, d'ailleurs vous êtes les premiers à gueuler contre les grévistes et les syndicats à la première occas'. 24 000, c'est moins d'un vingtième du nombre de gens qui clamsent chaque année en France. Je pense que c'est dans nos cordes.

Bref, à vous tous qui jouez les nostalgiques d'une France que vous n'avez même pas connue, qui avez peur de perdre votre "identité" parce que submergés par une culture dont vous ne connaissez rien, ouvrez grand vos oreilles : oui votre France va disparaître. celle que vous fantasmez, la France blanche, catholaïque, hétéro et patriarcale, elle est en train de crever la gueule ouverte, et c'est tant mieux. dans les 30 ans qui viennent, quand tu sortiras dans ta rue, y aura de plus en plus de femmes voilées, de Noirs, d'Asiats, de pédés qui se cacheront même plus. C'est pas grave. Le monde change, les hommes migrent, les choses bougent, c'est normal. Y a que les morts qui ne changent pas.

Sérieux, réglez vos problèmes persos, vos frustrations inavouées, faites une psychothérapie, parce que nourrir autant de haine pour des gens que vous ne connaissez même pas, ça fait pitié et ça donne juste l'impression vous cherchez absolument des responsables à vos frustrations perso. Mais coco, si t'as une vie de merde, un taff de chien ou un ŒDipe pas réglé, t'auras beau cracher ton venin pour te convaincre que le problème vient d'ailleurs, ça le réglera pas.

Sur ce, je vous souhaite sincèrement de trouver la paix, parce que votre rancœur permanente de gros frustrés, ça fait pas envie. Je vous souhaite de voyager, d'ouvrir vos yeux, vos oreilles et vos coeurs au monde et de vous rendre compte qu'il y a une vie et une humanité en-dehors de ce pays et qu'on peut apprendre d'elles. En attendant, bon vent...

Vous savez quoi? Eh bien lire ça, en toutes lettres, ça me fait du bien. Pas vous?...

32 commentaires
2)
Saluki
, le 19.10.2015 à 01:26
[modifier]

Et pendant ce temps l’UDC progresse.
J’avais lu ce poulet sur le site Bellaciao.

Si mes parents n’avaient pas fui, je n’écrirais certainement pas sur cuk, où je trouve… refuge !

3)
pter
, le 19.10.2015 à 04:18
[modifier]

le verre a moitié vide ou a moitié plein, l’humanitaire, la religion, l’integration, la guerre, l’économie. elle tourne tout ca comme elle veut, je reprend les memes mots pour en écrire le contraire….je suppose que c’est la meme madame qui depuis des années achète du pétrole pour sa voiture et n’a jamais gueulé sur nos dirigeants ou ceux des grosses companies pétrolières qui ont financé l’horreur Syrienne? elle a fait un ramdam avant? Non? Et elle continue a vivre comme avant avec la conscience tranquille ( style: je suis pour l’accueil des pauvres Syriens donc je peux dormir tranquille et continuer a supporter le development de l’horreur quelque part la-bas car je ne change rien dans mon train train, continuant a supporter mon gouvernement, a consommer du pétrole et ces dérivés comme avant…mmmoui, c’est bien madame, on a mis des etiquettes d’origine sur les poulets pourquoi pas sur le pétrole histoire de voir si la guerre s’arrêterai pas d’elle meme en 24 heures…) Ha, les cons de français qui gueulent sur l’arrivage des Syriens. Des racistes, des ratés, des frustrés, qu’elle vous dit !!! Elle, par contre, elle est équilibrée, pure grenouille de benitier, la vérité: elle sait ce qui est bien dans ce monde, comme accueillir des Syriens c’est bien, ca régle le problème, mmmouiiii madame, et la marmotte emballe le chocolat, et la petite bouteille de lait…etc.

5)
Modane
, le 19.10.2015 à 07:26
[modifier]

>Saluki : Bien sûr! Ces gens sont mon père et ma mère à douze ans, sur les route de l’Exode!

6)
lucienpochet
, le 19.10.2015 à 09:17
[modifier]

Petit fils d’une grand mère italienne placée à l’âge de 5 ans dans une ferme et qui n’a pas revu sa famille jusqu’à sa mort à 95 ans !!! Petit fils d’une grand mère fribourgeoise qui a émigré en France car son tort : être catholique et donc abonné au métier d’ouvrier agricole, alors que la branche protestante de notre famille était et sont encore de gros propriétaire terrien à côté de Bulle.
Pter, dans sa lettre Pauline ne parle pas de religion etc…, mais seulement d’humanité, il faut bien admettre même si ça dérange que nous sommes tous des batards depuis le début de l’humanité, tes ancêtres comme les miennes viennent d’Afrique noire !

7)
Zallag
, le 19.10.2015 à 09:30
[modifier]

C’est difficile de gérer quoi que ce soit avec ses seuls sentiments et émotions, et il faut que d’autres réflexions suivent, sans doute. Mais Angela Merkel est de l’ex-RDA et c’est vrai que la solidarité, le partage étaient des vraies valeurs dans cette demi-Allemagne. Cela a dû laisser des traces chez cette femme, elle s’en souvient. Elle a en tout cas plus de courage et de sens de la prise de risques que bien d’autres dirigeants.
Mais il est survenu dans ces circonstances en Allemagne des scènes que peu de responsables politiques avaient prévues, il faut croire, je parle des affrontements entre groupes de réfugiés d’un même pays, dont les ressortissants sunnites et chiites, hostiles les uns envers les autres depuis toujours, ont amené avec eux cette haine réciproque.
Mais bon, les petits enfants Syriens ou Kurdes irakiens parleront l’allemand en moins d’une année !
Et, de même que les Suisses ont découvert les pizzas avec les premiers saisonniers arrivés pour travailler dans le pays puis y créer des entreprises florissantes, puis la cuisine tamoule, de même les Allemands seront parmi les premiers Européens à vivre des expériences analogues, ce que je leur souhaite.

8)
lucienpochet
, le 19.10.2015 à 09:33
[modifier]

Et pour rallonger la période historique, une petite piqure de rappel pour tous les ignorants :

L’affiche rouge

Vous n’avez réclamé ni gloire ni les larmes
Ni l’orgue ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n’éblouit pas les yeux des Partisans

Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
L’affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu’à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants

Nul ne semblait vous voir Français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l’heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE

Et les mornes matins en étaient différents
Tout avait la couleur uniforme du givre
À la fin février pour vos derniers moments
Et c’est alors que l’un de vous dit calmement
Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d’hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le coeur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d’avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le coeur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s’abattant

Louis Aragon, Le Roman inachevé

9)
ToTheEnd
, le 19.10.2015 à 09:55
[modifier]

tes ancêtres comme les miennes viennent d’Afrique noire

Il faut voir de quels ancêtres on parle parce que « Afrique noire » ne veut rien dire… si c’est l’Australopithèque, c’était un hominidés poilu à la peau claire… la pigmentation « noire » n’apparait que plus tard, quand l’hominidés commence à perdre ses poils et laisse apparaitre une peau « nue » et qu’il développe la mélanine.

Je n’ai pas vraiment suivi les élections de ce weekend mais visiblement, l’UDC continue sa percée. Il faut croire que le bon peuple a bien compris les enjeux et est parfaitement informé par les médias des idées de ce parti et des implications.

A ce sujet, une étude de l’uni de Zurich sobrement appelée « Qualité des médias » parue l’année dernière et qui n’a pas été tellement reprise par les médias (quel hasard)… on peut y lire, entre autre, l’élément suivant:

Dans les événements de communication de 2013 liés à la Suisse, l’UDC est représentée de façon prédominante avant tous les autres partis (voir fig. 18). En étudiant les citations de partis politiques dans les titres des médias imprimés et en ligne de Suisse alémanique et de Suisse romande, on s’aperçoit que 37% des échos des partis se rapportent à l’UDC, soit davantage qu’au PS (20%) et au PLR (16%) ensemble. Alors que le PS et le PLR obtiennent un écho correspondant environ à leur force électorale sur le plan national, l’UDC est surreprésentée.

T

10)
ysengrain
, le 19.10.2015 à 10:29
[modifier]

Allez les Cukiens, on ne va pas se chamailler alors qu’il est question de respect, oui de respect.
Ce qui est en jeu est contenu dans le regard de chacun sur les situations exposées ici.

Si on ne veut rie perdre de son confort (??) pensez donc comme l’extrême droite et sa fraternité (curieux d’associer la fraternité à l’extrême droite. Pardonnez moi, je l’ai fait à dessein).
Aujourd’hui, si on veut tendre la main, il faut admettre la possibilité d’altérer potentiellement les conditions de vie de ceux qui parmi nous sont les plus défavorisés.

Le fait d’être enfant d’immigré ne confère pas la qualité de défenseur.
On parle ici d’humanité et non d’ancêtres plus ou moins proches.

Ne fais pas à l’autre ce que tu ne permettrais pas qu’on te fasse, d’une part, d’autre part, s’il fallait permettre à l’autre tout ce qu’on fait soi-même, la vie ne serait plus possible.

@ Lucien Pochet: Aragon a sans doute écrit de très belles choses. Je n’oublie pas qu’il a soutenu les goulags.

11)
M.G.
, le 19.10.2015 à 12:14
[modifier]

D’un coup, votre position sociale, votre métier ou votre argent, personne n’en a plus rien à foutre. Vous n’avez plus qu’une manière d’être protégé : fuir. Eh bien je peux te dire que même toi, trouduc que tu es derrière ton PC, tu fuirais, avec ta grognasse et tes chiards. Tu fuirais car l’once d’humanité que tu as en toi te ferais avoir cet instinct primitif de survie. Tu te retrouverais à supplier des pays environnants ou lointains de t’ouvrir leurs portes pour vivre, tout simplement.

Comme c’est bien dit !

N’est-ce pas l’exacte situation des membres du lumpum prolétariat qui survit dans ces « banlieues de non-droit » que notre système a généré, futures victimes du « grand remplacement » théorisé par certains auteurs ?

À noter que le terme de non-droit est inapproprié puisqu’une loi s’y applique, la charia, qui a remplacé notre droit républicain.

Les émigrants musulmans de la première génération ne sont pas épargnés, souvent devenus les premières victimes de cette nouvelle loi qu’on tente de leur imposer.

Une seule question : quel sort réserver à ces nouveaux migrants de l’intérieur ?

12)
lucienpochet
, le 19.10.2015 à 12:34
[modifier]

ysengrain
Rechercher toutes les fautes des autres permet souvent de ne rien faire ! Et n’oublie pas les 21 millions de morts russes communistes aussi !
Sinon ce texte c’est juste la reconnaissance d’étrangers :
Juifs, communistes, Polonais, Hongrois, Allemands, etc… Arméniens qui avaient fuient le premier génocide et le début de la peste brune ; remarque que j’ai mis juifs et communistes avant les nationalités juste pour dire qu’il n’y a pas de frontières pour l’intelligence et le combat pour la liberté.
Ceci pour dire qu’il y a deux camps : le bon et les ténèbres.

13)
François Cuneo
, le 19.10.2015 à 13:37
[modifier]

Pter, cette femme s’exprime suite à des commentaires racistes. Elle ne dit pas qu’elle fait tout juste, elle fustige ceux qui écrivent lesdits commentaires.

Et elle le fait vachement bien.

Pour l’UDC, TTE, n’accuse pas la presse, elle n’y est pour rien… Elle doit faire quoi la presse? Ignorer les mensonges de ce parti? Elle a le devoir d’expliquer, et souvent, elle le fait plutôt bien.

14)
M.G.
, le 19.10.2015 à 15:21
[modifier]

Pour l’UDC, TTE, n’accuse pas la presse, elle n’y est pour rien…

Je ne connais pas assez le paysage politique suisse pour l’analyser.

En revanche, je peux vous dire que la montée de l’Extrême-Droite en France est typique du rejet des « partis de gouvernement » (qu’ils soient de droite ou de gauche) dans lesquels les électeurs de se reconnaissent plus. Il ne reste actuellement comme alternative que l’abstention ou le vote FN, alors qu’à l’évidence ce dernier n’a aucune compétence pour gouverner.

Le même schéma vient de se produire au Maroc. En autorisant les partis se revendiquant de l’islam, le Roi a permis aux électeurs de choisir cette voie aux dernières municipales et les partis islamistes ont enlevé toutes les grandes villes. Pour les Marocains, la seule alternative c’était ça ou les partis complices du « Maghzem » dont ils ne veulent plus entendre parler.

Quel que soit le pays, une autre voie existe certainement. Je la verrais bien de gauche, capable d’un intérêt sincère pour le prolétariat. Mais quel dirigeant saura s’opposer à la finance internationale qui règne en maître sur toute la Planète ?

15)
Diego
, le 19.10.2015 à 16:50
[modifier]

@M.G. L’analogie entre le vote UDC (extrême droite suisse, triomphante des élections d’hier) et le vote FN en France n’est pas pertinente.

Nous avons élu nos deux chambres fédérales législatives ce week-end, l’UDC a triomphé dans la chambre « basse » mais est resté stable dans le chambre « haute » (mais il y aura un second tour pour cette dernière, rien n’est dit).

Dans l’exécutif fédéral et les exécutifs cantonaux (qui, fédéralisme oblige, ont chez nous un poids politique réel) et communaux, la proportion des élus d’extrême droite est infiniment plus basse.

J’interprète ça comme une conscience de l’électeur sur ce qui peut être confié à qui … on me répond parfois que l’espoir fait vivre.

En substance, il ne s’agit en rien d’un vote « contestataire », fruit d’une perte de confiance envers les partis de « l’establishment ». Ces partis « historiques » sont toujours majoritaires dans les exécutifs et, à mon avis, pas près d’en être déboulonnés. L’électeur suisse confie par contre volontiers le rôle de « trublion » (la notion d’ « opposition » n’existant pas vraiment en Suisse) des législatifs aux UDC.

16)
pter
, le 19.10.2015 à 16:52
[modifier]

Je comprends que madame a son point de vue, mais dire des autres que se sont des frustrés c’est le signe que visiblement elle n’habite pas dans un quartier Français tout a coté de la capitale (donc bien de chez nous) ou les pompiers, ambulance et autres CRS/flics ne rentre pas. Ayant un membre de la famille qui a du abandonner sa vie, son bien dument payé car la zone est devenu un terrain miné a chaque sortie, tu m’excuse de pas plussoyer le coup de gueule de madame. On nettoie chez soit avant d’accueillir l’hôte… oui ou non? ou alors le but de l’accueil est autre chose qu’un bra tendu soit disant humanitaire, hein.
Je te fait le dessin (gratos, hein): Si je t’ouvre ma porte pour te servir des pates et que mes gosses manges les miettes par-terre avec le chien après avoir bossé a la cuisine, suis-je un bon samaritain, un père de famille respectable? Ben voila, en est la.
Et pour finir: je suis petit fils d’immigré.

17)
Hallu15
, le 19.10.2015 à 19:54
[modifier]

Malheureusement, ce texte ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes. ce n’est qu’un défouloir qui n’apporte rien au débat.
Oui il y a toujours eu des SDF dont personne ne s’est jamais occupé, oui 25% de la population au moins est contre l’immigration, et oui un bon gros paquet de l’humanité est bassement raciste. parfois même sans le savoir.
A chaque époque ses peurs et ses haines: le loup, le mécréant, l’infidèle, le juif, l’étranger, l’immigré, le réfugié, les roux, les albinos … chaque différence ou particularité suscite la crainte et la haine. ça doit faire quelques millénaires que c’est comme ça, et qu’à priori des gens bien-pensants se sont prononcés sur la stupidité de ceux qui rejettent ces différences.
ET? presque personne ne bouge ni ne réfléchit à une solution pour améliorer cette situation. Ce n’est pas en rejetant les xénophobes, racistes, et autres mal-pensants de tous bords qu’on va arriver à arranger les choses.
Le syndrome du bouc émissaire est malheureusement tenace, et peut-être finalement bien pratique : tant que les abrutis/incultes/imbéciles/simples d’esprit/malheureux/… ont un même ennemi relativement éloigné, ils ne sèment pas le désordre parmi la population locale, leur haine étant canalisée vers l’extérieur.
Pourtant qui cause la plupart de leurs soucis? est-ce ces étrangers lointains et inconnus, ou les voisins immédiats qui affichent ostensiblement leur richesse, leur réussite, de manière involontairement agressive aux yeux de ceux qui n’y parviennent pas, voire les empêchent de s’élever socialement?
Notre société est profondément déséquilibrée, ne nous plaignons pas que certains rejettent l’accueil d’étrangers parmi nous alors qu’eux n’arrivent pas à s’en sortir.
Nous sommes responsables de cela, de leur attitude et de leur rejet qui provoque le notre.
D’ailleurs, pourquoi y a t’il des réfugiés? N’est-ce pas encore un problème d’inégalités flagrant de richesses et d’accès aux resources?
Nous voilà face à un phénomène évident: les désespérés se rejettent entre eux, et les premiers arrivés empêchent les autres de s’installer:
Je constate un populisme beaucoup plus prononcé chez les individus immigrés récents que parmi la population locale. C’est logique, et malheureusement humain. Et ce n’est pas à eux de changer tout ça, ils n’ont ni les capacités intellectuelles, ni les resources matérielles pour le faire.
Alors à qui?
/ Un immigré « différent ».

18)
M.G.
, le 19.10.2015 à 19:54
[modifier]

L’analogie entre le vote UDC (extrême droite suisse, triomphante des élections d’hier) et le vote FN en France n’est pas pertinente.

Je n’en doute pas. Comme je l’ai écrit, le fonctionnement de la démocratie Suisse m’est totalement inconnu. Merci de nous avoir un peu éclairé sur le rôle de l’UDC, trublion du paysage sans perspective de pouvoir réel.

En France, si le FN passe toutes les élections en tête, il peut se retrouver au pouvoir. Pour en faire quoi ?

19)
ToTheEnd
, le 19.10.2015 à 19:59
[modifier]

Pour l’UDC, TTE, n’accuse pas la presse, elle n’y est pour rien… Elle doit faire quoi la presse? Ignorer les mensonges de ce parti? Elle a le devoir d’expliquer, et souvent, elle le fait plutôt bien.

Ainsi donc, les médias expliquent tellement bien les âneries de l’UDC que de plus en plus de monde vote pour? C’est hyper logique.

La réalité, c’est que les médias parlent de manière prédominante et de façon surreprésentée des partis extrêmes parce que ça fait vendre. Du coup, que ces partis disent des conneries ou non, l’important c’est de véhiculer l’idée afin qu’il y ait débat, conflit, polémique et discussion car c’est ce qui fait vendre.

Le problème, c’est qu’à exposer des idées débiles, tu finis forcément par convaincre quelques-uns.

Il faudrait faire un test « drôle »: demain, on fait un sondage sur les personnes qui sont persuadées que l’holocaust a existé vs ceux qui pensent que ce n’est pas vrai. Probablement (j’espère) qu’à l’issue de ce premier sondage, on arrive à plus de 99% des gens qui sont convaincus que cet évènement historique a bien existé. Suite à ça, une fois par semaine, tu laisses la parole à tous les mongoles qui nient ces faits historiques à grand renfort de théories et bien entendu, tu laisses tout le monde les contrarier le reste de la semaine. Enfin, on refait un sondage dans un an… après, je te laisserai nous commenter le beau boulot des médias.

Il faut tout de même être naïf ou aveugle pour ne pas penser qu’en exposant trop les idées de partis qui proposent le repli sur soi-même, le déni des autres et des idées simplistes, ça ne finisse pas par influencer toujours plus de monde.

T

20)
M.G.
, le 19.10.2015 à 20:25
[modifier]

Je constate un populisme beaucoup plus prononcé chez les individus immigrés récemment que parmi la population locale. C’est logique, et malheureusement humain. Et ce n’est pas à eux de changer tout ça, ils n’ont ni les capacités intellectuelles, ni les resources matérielles pour le faire.
Alors à qui?

Bien vu ! Cette population participe dans une large proportion à l’augmentation du pourcentage de voix obtenu par le FN. Et oui, c’est humain.

La réponse à la question : aux politiques, évidemment mais pas ceux qui nous gouvernent depuis 1968, quels qu’ils soient !

21)
M.G.
, le 19.10.2015 à 20:53
[modifier]

@ToTheEnd Je hais les mass-media et je souscris totalement à ton analyse.

De la même manière que dès l’âge de huit ans j’avais compris que l’élection au suffrage universel est un système perverti à la base par le fait que la majorité des électeurs ne dispose que des promesses des candidats et des partis pour se faire une opinion, sans la moindre capacité de jugement critique pour la plupart d’entre eux.

Je sais, j’étais très jeune. Pourtant, la suite de la vie politique m’a prouvé que j’avais raison.

22)
François Cuneo
, le 19.10.2015 à 21:03
[modifier]

TTE: sans la presse, le succès de l’UDC aurait été encore plus grand.

Toutes les explications du monde, les meilleures soient-elles, ne pleuvent rien contre le populisme.

23)
Jean-Yves
, le 19.10.2015 à 21:05
[modifier]

Eh bien lire ça, en toutes lettres, ça me fait du bien

Pareil.

On parle ici d’humanité et non d’ancêtres plus ou moins proches.

Merci pour ces paroles rassurantes et libératrices qui me permettent d’aborder la question par le bout de la lorgnette qui m’arrange ;-)

Une recherche généalogique superficielle m’a fait découvrir, il y a quelque temps, une ascendance multiple et complexe dont je ne connaissais qu’une partie de la branche qui me concerne.
Une toute petite partie, parce que c’est un sacré bazar la généalogie !
Alors qu’est-ce qui a pu pousser ces ancêtres inconnus à foutre un tel merdier dans MES racines ?

C’était juste pour dire, comme ça, en passant…

24)
Modane
, le 19.10.2015 à 21:56
[modifier]

Une chose, quand même, m’interpelle : je croyais qu’on allait parler de réfugiés de guerre, et on parle de politique, de racisme, d’insécurité. Il me semblait pourtant avoir reconnu dans le texte la dénonciation de l’amalgame, et c’est ce qui me semblait précieux?!

Pter, dans ce que tu décris je crois reconnaître des problèmes de pauvres, pas de migrants, et en tout cas, pas de réfugiés de guerre.

Dans la zone où j’habite, car je fais le bobo dans un quartier chaud, il y a des rues où je ne vais pas, les incivilités sont partagées par tous, migrants, première, deuxième et troisième génération, français dits de souche, et ils sont loin d’être à la traîne.

Tout le monde est à égalité dans la dure lutte pour survivre dans un monde qui fait peu de cas des impuissances. Tout le monde se démerde dans des commerces stupéfiants, illicites, petites racailleries, et c’est un monde perdu pour la pensée : c’est trop tard, on les a laissé pourrir sur pied.

Je te joins une petite photo : n’aurais-tu pas envie d’emmener ta famille ailleurs?

25)
pter
, le 20.10.2015 à 07:22
[modifier]

@Modane: ai-je dis que je ne conçois pas d’aller ailleurs?
J’arrête la car comme a chaque foi la mauvaise foi de certain amène des posts sans fin. c’est un problème bien franchouillard, ramener sa gueule a faire des meeting et reunion de la morale a gogo et du pipotage et s’exclamer devant un texte des plus dégeulasse qui soit que c’est bien. a part moi qui suis exilé depuis 17 ans, j’ai pas encore vu un couillu foutre sa main sur la gueule des élus et des gros pontes responsable de ce qui arrive en Syrie ou en Afrique. Bref, accueillons des Syriens et allons nous coucher la conscience tranquille et surtout traitons tout ceux qui subissent et vont subir des changements dans leur vie, de racistes et de frustrés. Oh oui, trop cool. allez. z’êtes des gens gentils. c’est beau

26)
ToTheEnd
, le 20.10.2015 à 08:44
[modifier]

TTE: sans la presse, le succès de l’UDC aurait été encore plus grand.

En voilà une analyse effarante.

C’est un peu comme si je disais: le cancer des poumons chez les fumeurs, ce n’est pas qu’ils fument des cigarettes mais que leur organisme offre une prédisposition à développer des cancers.

T

27)
Modane
, le 20.10.2015 à 08:57
[modifier]

@Pter :On a beau savoir que ce qui est excessif est insignifiant… Quelle violence! Quel dogmatisme! Quelle colère! Quelle injustice! Et finalement, quel mépris! Décidément, faire lire ce texte était un geste utile.

28)
M.G.
, le 20.10.2015 à 10:32
[modifier]

Décidément, faire lire ce texte était un geste utile.

En effet et je suis étonné qu’il n’y ait pas eu plus de dérapages !

L’Histoire nous dira ce que cachait ce phénomène migratoire massif, incontrôlable par une Europe empêtrée dans ses contradictions : volonté d’humanisme héritée du siècle des Lumières d’une part, volonté de survie de l’autre. Le tout face à une stratégie mondiale de conquête déclenchée par un nouveau totalitarisme parfaitement identifié et documenté dès les premières années du XXe siècle par plusieurs auteurs du monde « libre ».

Dogmatisme, colère et injustice sont peut-être avant tout l’expression d’une prise de conscience pragmatique du phénomène ?

29)
Migui
, le 20.10.2015 à 12:53
[modifier]

Modane, je n’ai pas eu le temps d’intervenir hier, et encore moins le temps de démonter un certains nombre d’affirmations et/ou raccourcis contenus dans la lettre, mais je voudrais juste dire que, si la générosité reflète une certaine grandeur d’âme de la part de celui qui l’exerce, on ne peut pour autant obliger tout le monde à être généreux pour tout. J’ai eu l’impression que le message de cette lettre était: soyez généreux, sinon, je vous hais!

D’autant que, dans le cas qui nous intéresse, une trop grande générosité pourrait inciter d’autres personnes à venir et, désolé, je ne trouve pas ce phénomène positif, ni à court terme, ni à long terme.

Je ne me considère en aucun cas ni comme raciste, ni comme extrémiste et n’autorise personne à me qualifier comme tel!

Encore juste une contradiction relevée dans le texte:
« Et puis vous entendez parler des viols. Vous pensez à votre mère, à votre soeur, à votre femme. »

Comment se fait-il dans ce conditions que la grande majorité des migrants soient des hommes?

30)
Modane
, le 20.10.2015 à 13:05
[modifier]

soyez généreux, sinon, je vous hais!

Pour ma part, j’ai compris : je hais votre haine. Je rappelle que cette lettre s’adresse à une catégorie bien précise : les militants du refus et les racistes.

31)
lucienpochet
, le 20.10.2015 à 13:24
[modifier]

Migui,
Pour une majorité d’hommes, c’est tout simplement que c’est plus facile dans l’enfer quand on est jeune et sans famille constituée. Comme au temps des migrations vers les USA, Canada ou Amérique du Sud.
Un point commun aux tentés des extrêmes droites c’est l’intolérance et le parlé fort et le coup de point facile en bande.

32)
ToTheEnd
, le 23.10.2015 à 08:53
[modifier]

François: dans le but de tenter de te faire comprendre à quel point tu es à côté de la plaque avec ton raisonnement, il faut suivre la petite polémique en France sur le refus de la meilleure représentante de la France (Marine Le Pen donc) de se rendre à l’émission pour atrophiés du cerveau « Des paroles et des actes ». En 26 émissions, c’est tout simplement la personne qui a été le plus invitée à ce cirque… et tu sais ce qu’elle a dit? Je te le donne: «Si j’avais été obligée de payer, je n’aurais jamais obtenu une publicité aussi efficace».

Alors je l’ai toujours dit et le répète encore: on a la politique qu’on mérite mais on est quand même bien aidé par ces médias de merde.

T