Profitez des offres Memoirevive.ch!
Une belle journée presque sans Mac

Hier jeudi, j'ai laissé mon Mac quelques heures tout seul à la maison.

Normalement, cela ne m'arrive jamais, mais là, il a bien fallu se résigner, et je ne l'ai pas regretté.

Eh oui, lorsque vous faites partie d'une Municipalité, fut-ce-t-elle celle d'un tout petit village, il y a un certain nombre de traditions qu'il vaut mieux perpétuer.

L'une d'elles est d'importance lorsque la commune est propriétaire de forêts, ce qui est le cas de Bofflens, la mienne: c'est le marquage du bois.

En quoi cela consiste-t-il?

Et bien tout simplement, vous allez en forêt, muni d'une hache (déjà là, personnellement, je crains un peu) et sur les ordres d'un garde et d'un inspecteur forestier, vous marquez les arbres qui seront misés au milieu de l'automne, et coupés en hiver.

Le garde mesure la circonférence du tronc, et en déduit le nombre de mètre cubes que cela représente. Il crie 2.3, résineux! Et Mme la Syndique (lavoisine.com sur cuk.ch) note scrupuleusement ça dans un joli petit carnet noir.

Pour marquer un arbre, on l'écorce en partie sur les deux côtés, et on écrit sur la surface blanche ainsi dégagée, le numéro du lot à la craie grasse rouge.

Il se trouve que passer à côté des arbres avec ces messieurs, qui décident de la vie ou de la mort des arbres, donne d'une certaine manière une espèce de sentiment bizarre: justement, ce sentiment de toute puissance sur la vie d'un arbre parfois centenaire. Il est évident que le garde et l'inspecteur forestier ont des critères extrêmement stricts pour savoir quel arbre doit être abattu, en fonction des besoins des jeunes pousses. Il n'empêche, parfois, je n'arrive pas à m''empêcher de me dire que cet arbre a été choisi parce qu'on est passé par là, et que celui d'à-côté à été épargné parce qu'il a eu de la chance.

Il m'a même semblé entendre un arbre crier "nonnnnnn, pas moi!" Trop lu d'histoire sur les forêts vivantes lorsque j'étais petit.

Cela dit, ce qui a été véritablement formidable ce jeudi, c'est d'avoir été en contact avec deux hommes absolument frapadingues de leur métier, Messieurs William Chezeaux et David Petter, respectivement garde et inspecteur de notre arrondissement. Et deux hommes de la forêt qui parlent de la forêt, je peux vous assurer que c'est tout aussi incroyable que deux maqueux qui parlent de Mac.

Je dirais même… que c'est plus beau, parce que ça touche au fondamental.

Ces deux messieurs, qui ont 25 et 30 ans de métier racontent leurs histoires, répondent à nos questions avec enthousiasme, comme s'ils le faisaient pour la première fois, mais avec l'expérience en plus.

Ils nous ont raconté le bostryche qui vient foutre en l'air nos arbres et qui avance en force cette année. Ils nous l'ont montré aussi.

Ils nous ont présenté également les résultats de la canicule de cet été. Les couronnes des résineux dégarnies parce qu'ils ont perdu une une partie de leurs aiguilles pour tenter de réguler leur transpiration. Et c'est incroyable, même au beau milieu de la forêt, ce que certains arbres, grands et petits ont souffert! Et comme ceux qui ne sont pas morts sont souvent affaiblis, ils vont être d'autant plus attaqués, toujours par ce bostryche qui a déjà fait tant de dégâts dans les années huitante.

Le pire, c'est qu'à part abattre les endroits touchés pour tenter de circonscrire les foyers, il n'y a rien à faire, si ce n'est prier poour qu'il pleuve, des jours et des jours, même si c'est maintenant un peu tard puisque les arbres ont entamé leur processus hivernal.

Cela dit, ce travail a été passionnant, vraiment. Bien plus instructif que tout ce que l'on peut trouver dans les livres, dans les revues, les documentaires ou sur Internet. Il n'y a pas à dire, le vécu il n'y a que ça de vrai.

Et puis ce qui m'étonne aussi énormément, peut-être le plus, c'est que dans toute cette journée, je ne me suis pas fichu un coup de hache dans le genou.

16 commentaires
1)
imolk
, le 03.10.2003 à 07:08
[modifier]

Comment ça? Que deux photos? Et pas cliquables par-dessus tout? Dommage… ;)

2)
karl
, le 03.10.2003 à 07:23
[modifier]

…opération indispensable pour que les jeunes pousses puissent démarrer leur vie d'arbre…
Tu peux ajouter des sujets comme celui-ci, on est pas que des machines !

3)
Renan Fuhrimann
, le 03.10.2003 à 07:43
[modifier]

Cela me rappelle les récits de mon futur-beau-père (prof. de géobotanique à l'UNIL). Il nous raconte avec un grand plaisir quand il allait avec son collègue marquer, dans la grande forêt de Dorigny, les arbres… qui serviront à faire les cuves du vin de l'Université de Lausanne. Quoi ? vous ne saviez pas que l'UNIL avait des vignes ? Et ben ils arrivent même à faire du vin et des fûts avec le bois local :o)

Renan

4)
François Cuneo
, le 03.10.2003 à 08:27
[modifier]

imolk, lorsque tu as les mains pleines de sève et de craie rouge, tu hésites à sortir ton Minolta A1 de la mort qui tue! Le but, c'était juste de mettre l'ambiance, pas de donner dans l'artistique:-)

6)
François Cuneo
, le 03.10.2003 à 11:33
[modifier]

GerFaut, ça dépend, le soir, en Conseil communal, quand ce dernier refuse certaines de nos propositions (ralentisseur dans le village), c'est moins agréable.

Et c'est mauvais pour les nerfs.

7)
J-C
, le 03.10.2003 à 14:26
[modifier]

Bonjour à tous!

J'ai voulu en savoir plus sur cette belle localité, et j'ai tapé "bofflens" dans Google.fr …

J'aperçois bien des références sur la commune, sur le site de la jeunesse de Bofflens, mais surtout d'autres références inattendues…

Vraiment dommage…

Bonne journée!

8)
J-C
, le 03.10.2003 à 14:30
[modifier]

… poursuivant mon surf, je tombe sur une commune suisse qui s'appelle… "Apples"!

;-)

9)
BLUES
, le 03.10.2003 à 15:58
[modifier]

Dans notre commune que tu connais Francois, y'a pas grand chose à marquer, c'est plutot la misère, les arbres n'en valant souvent pas vraiment la peine, ca arrive qu'on "raze" de gros coins …
En 199x, j'ai été remplacant du municipal des forets à une époque bien triste, celle du fameux "bostryche" (pas sur que ca s'écrit comme ca) cette maladie/ou, ces bestioles décimaient nos foret de "raisineux"… apparement ca revient ! aie, ca va faire mal …

JC, si tu veux connaitre un peu mieux notre région, le lien que je te propose est très proche du village à Francois, essaye ceci (site, dévelloppement et photos de "mes-zigues", bonne visite
http://www.ferreyres.ch/visite
BLUES

10)
rose
, le 03.10.2003 à 16:04
[modifier]

J-C, tu écris:
“… poursuivant mon surf, je tombe sur une commune suisse qui s'appelle… "Apples"!”

Et ben figure-toi que j'ai même voulu aller y habiter, à l'époque de mes premiers enthousiasmes Mac. (Bon, je rigole…) J'étais allée en exploration. (Ça c'est sérieux)
Indépendamment du nom, c'est un très joli village. Le maire de l'époque avait tant ri quand je lui avais montré une photo de mon SE (un Apple, des Apples) qu'il en était tombé de sa chaise, après quoi il m'avait offert un coup de blanc, c'est ce qui se fait, dans la région. A l'époque (il y a 15 ans déjà), Apple ce n'était pas encore une marque si connue, et cette hurluberlue qui venait lui parler d'un Mac (c'est quoi ça?) qui portait en plus à peu de chose près le nom de son village, c'était trop super!
Pour conclure, je suis restée citadine.
Rose

12)
drazam
, le 03.10.2003 à 21:17
[modifier]

humfff ****** de clavier… désolé : j'adore tes humeurs François, mais bon vous aviez compris… ok, bonne nuit.

14)
karl
, le 04.10.2003 à 09:31
[modifier]

Camino remis à jour… enfin une nouvelle build depuis le 17 septembre…

15)
h2o
, le 04.10.2003 à 21:45
[modifier]

"Et Mme la Syndique (lavoisine.com sur cuk.ch) note scrupuleusement ça dans un joli petit carnet noir."

D'un promenade en forêt à une sortie sur la barque "La Vaudoise" sur le Léman. Barque réservée ce jour par les "Maires", "Syndiques" et autres adjoints, lors de la "fête des vignerons" de 1999.

Heureusement, mon épouse – d'origine Suisse- à négocié avec le capitaine "seul maître après Dieu", et nous voilà embarque – mon fils (3 ans), mon épouse et moi. Avec les édiles Suisses.

Un aspect de la Suisse que j'ai découvert. Super. Loin des images "traditionnelles".

Un jour, je mettrais les photos (bien plus que 2) en ligne…

16)
François Cuneo
, le 04.10.2003 à 23:22
[modifier]

Ben moi non plus je ne vois pas pourquoi il y a besoin de changer de nom. Juste peut être comme qqn l'avait écrit, les 2 l et le i majuscule de Image ça fait llI. Peut-être faudrait-il simplement séparer les deux mots: Small Image à la place de SmallImage.